Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Dissidences Pyrénéennes.

Dissidences Pyrénéennes.

Infos,patrimoine, politique locale, environnement,

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #Actualité

Au vu des résultats, et des sondages dans les villages, pour ce que l'on peut assez surement en retirer, il apparaît qu'à Puyvalador les habitants on voté massivement pour la liste Pour Vous avec vous.

A la station, ce fut comme d'habitude l'inverse...

Par contre à Rieutort, le doute fit scribouiller du stylo !

Donc si l'on regarde d'un peu plus près, ceux qui sont élus à Puyvalador ne l'ont pas été par ceux qui y votent et donc ne sont pas leurs représentants sincères !

Le seul élu de la liste Pour Vous Avec vous doit sa réussite principalement au vote des gens des villages.

Pour les 2 élus de la station, ils ont fait le plein des voix là haut, plus celles des "ratureurs" et des rares proches des candidats de leur liste des villages.

Celui qui fait le moins de suffrage c'est le candidat issu de l'ancien régime...la sanction parait logique !

Ce qui l'est encore plus, c'est un nouveau clivage qui oppose désormais ceux d'en bas et ceux d'en haut.

Il fallait s'en douter, ce sont les septiques qui ont eu le dernier mot !

Entre ceux qui ne sont pas allé voter et ceux qui ont rayé, là se fait la différence.

Il y aura un deuxième tour et rien n'est encore joué car selon qui sera élu...nous nous retrouverons dans une configuration devenue classique sur notre commune.

Primo, la majorité sera aussi fragile qu'avant.

Secundo, à la moindre défaillance...les démissions et re-élections recommenceront, ce d'autant que les forains y seront largement majoritaires.

Pour ce qu'il en est de la stabilité voulue par la pref, elle se situe dans la continuité d'un désastre consommé !

A qui la faute ?

Nous attendons l'expression des candidats qui se maintiendront pour un appel à la population en vue d'une ultime résistance à l'occupant !

Rien n'est tout à fait perdu.

G.

Commenter cet article

Ben 24/03/2014 18:33

Cher Monsieur,
je reviens vers vous pour la deuxième fois. Je vous le rappelle, je ne suis qu'un simple skieur qui vient tous les ans depuis 30 ans dans votre station et votre village (et qui était là la première semaine de Mars)
Je trouve vos commentaires révoltants. Vous n'acceptez pas le résultat des urnes, quel dommage, c'est le principe de la démocratie.
Vous employez le terme "forains" pour les personnes habitant à la station. Quel manque de politesse. Pourquoi désirez vous tant opposer les habitants de la commune? Quels sont vos propres desseins? Vivre en ermite dans votre village sans que personne ne vienne vous déranger? Si c'est cela, pourquoi écrire à tout va sur votre blog et semer ainsi la discorde?
Meme si je n'ai qu'une vision extérieure, je pense qu'il serait profitable à l'ensemble des habitants (village et station) de travailler main dans la main. Je ne pense pas que vous pourrez personnellement y arriver un jour tant la haine qui transpire de votre écriture est palpable.
Un dernier mot : vous parlez de sondage dans les villages. Vous parlez en fait de vos discussions avec les habitants, discussions ciblées je le pense. Cela n'a rien à voir avec l'opinion de l'ensemble des habitants car un sondage doit suivre quelques règles pour refléter la réalité.
Continuez à écrire mais de grace, essayez d'etre un peu plus constructif !

Gilles. 25/03/2014 09:48

Voilà, vous ne pensiez pas...
C'est un peu comme le reste, l'enfer est pavé de bonnes intentions...
Peut être qu'en fait tout le problème réside là.
Pensiez vous qu'en confiant les rennes du pouvoir à des gens qui ne pensent pas, nous puissions trouver l'intelligence de vivre ?
Quant à se connaitre, je vous renvoie à Socrate : "Connais toi toi même".
Vous ressentez une amertume dans mes propos, certes vous avez peut être raison, cherchez l'origine et vous comprendrez ce que nous vivons depuis trop longtemps et qui apparemment va continuer.
C'est autant dommage pour nous les villageois que pour vous, car nous y perdrons tous.
Même si je peux tenter de comprendre beaucoup de choses, j'en viens à déplorer que ce ne soit pas le cas de tout le monde en ce qui concerne l'essentiel.
Car si la fin justifie les moyens, les moyens annoncent la fin.
Je doute qu'elle soit à l'image de vos rêves...
Gilles.

Ben 25/03/2014 09:13

Je ne pensais pas qu'un simple commentaire allait provoquer une telle réponse !
Juste une dernière remarque concernant votre texte ci-après : "Le problème avec les personnes telles que vous, (rassurez vous, c'est humain) est que vous reportiez sur les autres ce qui en fait vous déplaît chez vous sans toute fois l'admettre"
On ne se connait pas alors comment pouvez vous écrire ceci ? affabulation ? délire?
Mon commentaire n'était que l'exposé de mon ressentiment, vous y voyez de l'animosité, ce n'était pas le but.
Par contre, dans vos écrits, l'animosité transpire à chaque phrase. Dommage !

Gilles 25/03/2014 01:27

Vous devez certainement vous méprendre et si vous ne percevez pas ce que nous vivons depuis plus de 20 ans, je suppose que ce n'est pas votre faute.
Je peux le comprendre comme je comprends ce désespoir des propriétaires de chalets qui se sont retrouvés otages d'une station en décrépitude, comme pour autant je comprends ce besoin désespéré de survivre.
Mais pour tout autant faut il ne regarder que d'un seul œil et n'écouter que ce qui va dans le sens de ce que vous voudriez entendre ?
Comment se fait il qu'en 20 ans de domination communale, vos élus n'aient toujours pas fait évoluer ni la commune ni la station ?
Ceux dont deux anciens directeurs de la RAET étaient sur la liste de la station, eux qui nous ont TOUS conduits à la décrépitude, eux, qui s'inscrivent dans la continuité (C'est écrit sur leurs tracts de campagne) mais, si vous n’êtes qu'un simple skieur, vous ne pouviez le savoir...
Sachez qu'un écart de voix (2 à 3) aussi faible devrait interpeller ceux qui sont élus et qu'une certaine modestie n'en serait que la bien venue.
Si les élus se comportaient comme étant les représentants du peuple sans aucune discrimination, croyez vous que ce soit normal que l'hiver dernier, certains voyaient jusqu'au pas de leur porte déneigé et les autres restaient bloqués pendant 25 jours ?
Le terme de forains est le terme légal désignant les résidents non permanents d'une commune. je vous incite à consulter le Code Général des Collectivités Territoriales !
Il ne s'agit pas d'un terme péjoratif comme vous le supposez.
Le problème avec les personnes telles que vous, (rassurez vous, c'est humain) est que vous reportiez sur les autres ce qui en fait vous déplaît chez vous sans toute fois l'admettre.
L'animosité est flagrante dans vos écrits. La passion nous pousse parfois au delà de nos limites et parfois il est salutaire de s'en apercevoir. Nul n'est parfait !
Je vous rappelle que nous avons maintes fois tendu la main comme vous dites et que pour l'instant, les réactions de rejet furent bel et bien celles de certaines personnes de la station cultivant la haine et la division pour certainement des motifs personnels qui nous échappent.
Chez nous, comme dans beaucoup de petites communes, il est assez aisé de faire un tour de table et tout finit par se savoir.
Non seulement c'est le principe des vases communicants, mais cela vient aussi du fait que ce qui n'est pas de l'un est forcément de l'autre...
Question de bon sens paysan.
Ici nul ne peut se réfugier dans l'anonymat des villes !
Quant à tout ce que j'ai pu tenter pour faire évoluer la commune, demandez donc pourquoi rien n'a pu se faire à vos collègues de la station...
Le sabotage, l'ignorance volontaire ou non, la calomnie, les pressions sur employeurs etc, ils en connaissent un rayon. Renseignez vous !
Dossiers en main, après leur avoir communiqué ce que j'ai appris dans le cadre des formations du CNFPT et de ce que j'ai pu expérimenter dans ma carrière, pouvez vous m'expliquer pourquoi ils ont fait exactement le contraire ou sinon rien du tout ?
De guerre lasse, si je suis amer parfois, il faut aussi le comprendre. Qui ne le serait pas après en avoir supporté autant ?
J'ai pardonné à beaucoup et j'espère pouvoir encore pardonner longtemps. Mais je ne peux oublier.
Or, ce que vous pensez que j’interprète, en fait je le constate.
Le clivage haut bas vient de supplanter réellement celui par lequel on opposait les gens de Puyvalador à ceux de Rieutort.
Il existe de fait et c'est vrai que ce n'est en rien de bon pour l'ensemble de la commune !
Cherchez alors de qui il provient au cours de ces 20 dernières années, qui était aux manettes ?
G.