Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Dissidences Pyrénéennes.

Dissidences Pyrénéennes.

Infos,patrimoine, politique locale, environnement,

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #réflexion

Drôle de mécanisme qui permet d'armer un système qui se déclenche plus finement...

Une action d'individualité et qui se prolonge par une action d'ensemble.

Les tireurs connaissent bien ce mécanisme appelé aussi "stetcher".

In fine, cela permet un discernement et donc une précision chirurgicale plus grande, ou des erreurs minimisées...

La première détente correspond à la phase préparatoire du tir mais déjà, en fait partie.

La seconde est globale et constitue un ensemble d'actes collectivement réduits dans le temps et l'espace ainsi qu'une finesse de sensibilité, la quelle est sensée amener plus de "réussite".

Dans notre monde actuel, tout se mélange parfois au point que tout parait possible.

L'on voudrait atteindre la cible avant d'avoir tiré et qui plus est, souvent l'absence de préparation individuelle et d'entrainement prônent sur tout le reste.

Or, vu le résultat...la cible reste vierge des bonnes intentions qui sont allées se perdre dans le tas de sable sans avoir effleuré le carton.

Notre monde, aussi imparfait qu'il soit ne s'est pas fait en un jour ni par hasard.

Cependant, le constat est aujourd'hui "explosif" et terrorisant.

Mais, l'on veut encore croire à l'efficacité de la baguette magique en sachant pourtant qu'elle n'existe pas vraiment.

Du jour au lendemain, il n'y aura pas de miracle !

Aussi belles et fermes soient les intentions et les déclarations, tant que le mouvement ne vient pas du plus profond de chaque individu, les textes ne resteront que dans cet effet de manche qui n'aboutit à rien.

"-J'y pense puis j'oublie"... chantait Dutronc.

Or pour qu'individuellement il y ait un progrès, il faut une répétition quotidienne des gestes, un rituel dans un cadre aménagé et c'est donc à partir de l'individu s'intégrant en s'identifiant dans le cadre que peut arriver une évolution des résultats. Contenant et contenu étant la même chose...

Donc, le cadre sans la personne...bulle !

La personne sans le cadre...re-bulle !

C'est un tout indissociable dans un apprentissage quotidien d'une nouvelle gestuelle.

Notre société a besoin de ré agir totalement en se repensant individuellement non pas pour faire fi du passé mais au contraire de savoir y puiser l'essentiel pour construire un nouveau cadre et un nouvel "être". La prise de conscience des défauts peut y être utilisée pour une nouvelle attitude qui puise son intention dans l'individu et le prolonge par le cadre et non inversement comme on le voit aujourd'hui.

Changer de république ne changera pas l'individu et tant que rien n'est mis en place pour lui permettre de se recentrer...bulle !

Avec les meilleurs fusils, le meilleur coach, le meilleur club et le meilleur stand..les résultats ne seront qu'en proportion des aptitudes de chacun et non pas de la volonté de tous.

Alors, peine perdue d'avance ?

Pas forcément car si le plaisir demeure, alors tous les cartons sont bons !

Ce n'est pas la contrainte du résultat qui compte mais ce qui en résulte de bon qui finalement emporte l'ensemble vers une cohésion plus grande.

Plus que de penser, il faut que ça vienne du cœur, du plus profond de soi. Alors parfois, il y a des "miracles" sans baguette magique.

Ce qui devient magique ce sont les additions de tous les actes individuels qui conjuguent la pluralité complémentaire d'une société qui retrouve son âme et son cœur.

Si rien n'est fait pour que chacun puisse s'exprimer et qu'il soit écouté réellement...Alors tout reste vain !

Nous avons bien des outils pour ce faire, alors, au travail !

G.

Commenter cet article