Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Dissidences Pyrénéennes.

Dissidences Pyrénéennes.

Infos,patrimoine, politique locale, environnement,

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #réflexion

Les colonnes infernales déferlaient, aujourd'hui elles sont déjà là !

Comme l'écrivait à son cousin ce cher M. de Rastignac, la peur tenaille les entrailles de la gente Jacobine et tentant d'agiter un épouvantail qu'elle entretient, ce ne sont que les jambes et les bras des croquemitaines fuyants et tremblants que nous percevons derrière le pantin...

La peur de perdre les petites choses avantageuses grappillées à l’instar d'une noblesse décadente, peur construite sur la médiocrité, la petitesse et la mesquinerie qui de tous ces riens ont fait leur nid douillet sur le dos de "l'ignorante populace".

Il en est de ceux là et aussi bien d'autres qui profitent à plus long terme des ricochets de ces colonnes infernales qu'ils ont "lâché" partout sur le territoire.

Les seuls moulins qui dénonçaient la présence de ces envahisseurs complices du pouvoir ne sont plus de tissus, de bois et de pierres, mais d'agités journalistes ou de ces petites araignées tissant sur la toile médiatique des réseaux.

Pourtant, les ailes en croix se gardent bien de planter les clous là où ça fait mal !

Personne ne se serait il posé la question du "à qui profite le crime" et donc par quel effet de buvard, l'invasion de ces colonnes transformées en tâches d'huile engraissent une gente récupérant petit à petit les biens de ces "maudits français" qui délaissent l'espace sous la menace des hordes barbares ?

Outre les passeurs de clandestins en tout genre, le marché se gonfle de cette manne inespérée qui si elle n'a que peu de moyens, déverse un petit "plus" non négligeable dans l'escarcelle des nantis tout en diluant petit à petit l'essence et le sang du pays vers la minorité.

La misère de ces envahisseurs opportunistes et d'opportunité valorisante fait que ce dont ils ne peuvent s’acquitter est comblé par l'obligation des envahis à devoir payer pour eux.

Alors, qui encaisse ?

L’échelle Jacobine ne mène de la misère, qu'à l’échafaud !

Ceux qui sont contraints ne sont autres que ceux qui ont toujours fait les frais de la chose, ceux du peuple qui travaillent et qui paient pour l'illusoire impression d'une liberté asservie !

Petites mains enchaînées et manipulées par des marionnettistes invisibles tirant ficelles et revenus de ce morbide théâtre des plumés...

Petites mains victimes de bourreaux sadiques et sans scrupule...

Mais, voilà le hic, petites mains qui votent de plus en plus pour cet épouvantail noir, tout comme pour cet autre artifice du clown blanc tourné en ridicule de l'inexpressive chiffrée qui ne change en rien la politique de ceux qui sont élus.

Le prétexte à réduire encore plus la "péréquation" d'une, de plus en plus maigre, DGF (Dotation Globale de Fonctionnement) vers les territoires est déjà là. Ne doutons pas que quelque soit le résultat, il ne pouvait en être autrement de sa proche disparition totale !

Paris est si gourmand que la messe servie consomme de plus en plus l'obole et le sang de ceux qui la versent.

Mais si Paris vaut bien une messe, l'argent coulant telle une Seine dont l'aval remonterait, il semble bien que l'évaporation soit plus propice à des retombées Alpines ou Monégasques...

L'essence si chère à nos bourses fait tourner silencieusement des moteurs hybrides dont les rares pétarades ne sont que factices et détournent l'attention de ce véhicule du réel pouvoir.

Ne soyons pas surpris si ceux qui dirigent ne soient eux aussi que des pantins agitant d'autres pantins...et ainsi de suite !

Bonne réflexion !

G

Commenter cet article