Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Dissidences Pyrénéennes.

Dissidences Pyrénéennes.

Infos,patrimoine, politique locale, environnement,

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #réflexion

Bien des hommes ont cherché à humaniser l'humanité et s'il en perdure quelque chose, c'est souvent de façon si discrète que peu y portent attention.

Depuis les temps les plus reculés, les comportements agressifs et destructeurs ont posé leurs marques par la violence, l'intolérance et le rejet de ce qui n'était semblable.

Racisme, xénophobie, sexismes, élitismes de tous bords se sont basés sur le réflexe de la peur construite et entretenue par l'ignorance.

Chaque fois qu'une civilisation bâtissait ses monuments à double sens et plus, l'incompréhension des uns forgeait le rejet des autres.

Alors, religions, dogmes anthropomorphiques furent les palliatifs en projection de réponses pour éduquer les comportements...Mais, pour quoi faire ?

Dominer, gérer ou évoluer et faire évoluer ?

L'orgueil fit tant et tant que ceux des dogmes religieux finirent par se prendre pour des Dieux en incitant aussi ceux avec qui ils entretenaient des réciproques identitaires...il va de soi que le restant, au demeurant ignorants, n'étaient pas dans la confidence de cette folie.

Pour ce qu'il en est des dogmes politiques, tous voulaient être Rois. C'est pas mieux !

S'il fut une Royauté et donc une noblesse, elle résidait plus dans la sagesse que dans l'élitisme...

Cet orgueil, cette vanité ont poussé autant qu'attiré vers l'exclusion et lorsqu'un certain corporatisme éducatif s'en mêla tout en s’emmêlant les pinceaux, le tableau funeste fut particulièrement horrible !

Ne riez pas, c'est ce que nous vivons aujourd'hui.

A force de vouloir des spécialistes si pointus qu'ils ne savent plus le prix, ni le coût de la vie, nous voilà bien divisés en sectes ne comprenant plus rien du langage de son voisin !

Une véritable tour de Babel sur la quelle s'écrasent les avions du rejet !

Nos roitelets "locos" ou "low cost", s'ils en font les frais de temps à autre, ne se remettent pas en question pour autant. Quoi de plus naturel, ils ont été moulés à l'identique d'une identité usurpée par l'orgueil et la vanité !

Lorsque l'éducation ne transmet plus qu'un type standardisé de comportements dépourvus d'humanité et bien que se prônant un temps soit peu "humaniste", il ne faut pas être surpris des réactions de ceux qui n'ont pas été "élevés" dans le même système.

Lorsque l'on veut faire croire à un Gaulois dans ce qu'il a de plus noble ou à un afghan que la solution c'est de mâcher du chewing-gum et de porter des baskets pour éviter de parler inutilement dans sa tête et de marcher droits dans le sentier du nouveau monde...Ben, ça ne fonctionne pas bien du tout !

Les problèmes commencent dés l'école primaire, car déjà, l'on ne considère pas les enfants comme des entités à part entière, mais comme des composantes biologiques périssables et sélectionnables au travers du crible défini par des gens qui vendent de "L'intelligence" et qui souvent n'en ont pas un échantillon sur elles !

L'Avenir, c'est pas les vieux, c'est les jeunes !

Pour ce qu'il en est de la transmission, si les vieux n'ont rien compris, qu'est ce qu'ils vont transmettre de bon ?

Trop de certitudes et pas assez de pourquoi nous ont conduits au déclin de ce que l'on dit une "civilisation".

Alors, avant l'émeute renversante ou le suicide forcé tels que l'on subi maintes fois les Pythagore, Socrates, Jésus, ou autres "prophètes", qui avant tout n'étaient que des hommes ayant cru à l'élitisme sans tenir véritablement compte de la masse, ne serait il pas venu le temps d’appeler un chat un chat et de tenter de construire une humanité tenant compte de toutes ses composantes sans en laisser la moindre partie sur le bord du chemin ?

Plutôt que de continuer à confier les enfants à l'emprise d'une éducation obsolète en ce qu'il concerne d'en faire des humains plutôt que des "hommes" ne faut il pas repenser la totalité du système éducatif et des véritables valeurs dont il est démuni ?

Hélas, la place est trop bonne et nos nantis dog matheux, tout comme ceux qui "dirigent" n'ont pas réellement conscience que seule la conscience d'être conscients est salutaire.

Au lieu de cela, le refuge est tout trouvé derrière une morale écran et "salvatrice" tout autant que réductrice et excluant...

Alors, que nous reste t' il, sinon que de communiquer et de transmettre, non seulement le rejet de cette voie sans issue, mais aussi l'affirmation de valeurs qui semblent échapper aux "élites" ?

Peut on encore espérer dans une religion qui ne soit pas une "religion" et dans une Politique qui ne soit plus faite de "partis-pris" ?

L'important dans ce que je viens de vous communiquer n'en est pas tellement la teneur, ni la forme, mais ce que vous êtes capables d'en faire.

Bonne réflexion et plus, peut être !

G.

Commenter cet article