Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Dissidences Pyrénéennes.

Dissidences Pyrénéennes.

Infos,patrimoine, politique locale, environnement,

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #réflexion

La ville de Staline...siège sanglant et symbole de l'absurdité opposant deux systèmes totalitaristes anciennement alliés stratégiques !

Le film mettant en rivalité deux snipers et au travers d'eux les belligérants est sorti dans les salles il y a déjà quelques années.

Dans ces heures sombres du conflit planétaire, il nous rappelle les complaisances du parti communiste largement Stalinisé envers l'ennemi complice dont le pays fut le berceau financier de la "révolution" d'octobre 1917.

Les commissaires politiques de Staline avaient finalement les mêmes comportements que les ultras Nazis de la Gestapo ou des SS.

Bien que la "libération" fut passée par là et que la guerre froide s'en suivit..les réflexes Staliniens sont toujours d'actualité.

Que ne trouve t' on pas de commissaires politiques déguisés en chefs de services ou de délateurs complices d'une Gestapo virulente.

Le problème majeur, outre l'authenticité ou la contenance de leurs savoirs, ce sont les comportements manipulateurs qui convertissent les situations en problématiques personnalisées. En agissant sur leur entourage par touches imperceptibles aux yeux de leurs employeurs, ils contribuent au pourrissement de l'outil de travail.

Insidieux, sournois et cyniques, ils inoculent leur venin qui finit par envahir la totalité du corps jusqu'aux têtes qui n'auraient pas su garder un pragmatisme salvateur.

En médisant sur ceux qui travaillent et dont le mérite les dépassent, ils tentent de les abaisser faute d'être à la réelle hauteur d'une tâche dont ils usurpent la place, même si ils ont une intelligence qui pourrait en justifier le titre.

En fait d'intelligence, est ce une attitude réflexe due à la longue pratique d'un conditionnement politique pervers ou l'aptitude à combiner des éléments pour organiser équitablement et légalement les services ?

En tous cas, ils sont là !

Lorsqu'un changement de politique intervient et que de nouveaux élus débarquent, il était de coutume que les vagues de réforme finissent par atteindre ces "cadres" afin de mieux établir la confiance nécessaire au bon fonctionnement des administrations et établissements publics...

Cependant, tous les nouveaux élus ne sont pas toujours au fait ni de ces pratiques, ni de ces comportements pernicieux...

Lorsque le citoyen se voit embarrassé devant un choix par lequel il ne peut établir de différence notoire de politique appliquée, il choisit l'original à la copie. Lorsque l'on ne sait plus qui copie l'autre, là ça devient grave !

Ça l'est d'autant plus, lorsque des attitudes se perpétuent par la conservation de commissaires politiques d'un autre bord que le sien.

Après, chacun peut prétendre à une seconde chance et montrer qu'il souhaite réellement évoluer. L'attitude idéale serait la neutralité plutôt que l'engagement politique des "cadres".

Seul ce pragmatisme professionnel est le garant du bon fonctionnement.

Alors, peut importe quel est le sniper qui l'emporte si il ne retourne pas son arme contre vous !

Bonne réflexion !

G.

Commenter cet article