Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Dissidences Pyrénéennes.

Dissidences Pyrénéennes.

Infos,patrimoine, politique locale, environnement,

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #nature
Pollution ou laisser aller ?
Pollution ou laisser aller ?

Une couche de cyanobactéries est apparue pour sonner la fin de la vie dans le lac de PUYVALADOR.

Jusqu'à présent, bien que la nauséabonde abondance d'algues vertes nous démontrait le trop de nitrates et phosphates dans le lac, personne n'avait l'air de s'en émouvoir sinon, les riverains...

Avec les cyanobactéries, c'est un pas de plus vers la désertification de la vie.

Les remontées de truites se faisant plus rares dans les cours d'eau alimentateurs, quelques pêcheurs s'indignent, mais un peu tard...

Ces nitrates et phosphates proviennent de couches de boues venant des stations "d'épuration" en amont de ce lac si prisé autrefois pour la pêche.

Il faut savoir que la présence de métaux lourds y est liée.

Cette pollution ne date pas d'hier et force nous est de constater une fois de plus le peu de conscience et de "solidarité" de ceux qui sont en amont !

Lamentable, minable, irresponsable et il y aurait encore bien des mots pour qualifier l'attitude de ces causeurs de maux qui déversent impunément leurs "merdes" dans la nature et particulièrement dans le lac de PUYVALADOR devenu le cloaque, le dépotoir, le bassin de décantation qui ne coûte rien à ceux qui ne l'ont ni sous le nez, ni sous les yeux !

Alors, ils peuvent être fiers du lac de Matemale où non seulement aucune pollution ne se déverse, mais sur lequel toutes les activités nautiques ne trouvent plus concurrence de l'aval !

C'est un scandale de plus dans une entité géographique qui ne l'est certainement pas du point de vue humain !

Nous sommes étonnés que les agents de la police des eaux, si zélés à verbaliser plus qu'à éduquer ne soient pas intervenus depuis tant d'années ou s'est perpétuée cette pollution volontaire et délibérée.

Y aurait il eu des pressions ?

Pour que les choses reviennent à la normale, non seulement il faudrait des contrôles draconiens sur ces stations d'épuration, la suppression de ces pratiques de rejet de boues au moment des crues, mais aussi la mise à sec du lac et le curage et le traitement des boues aux frais des fautifs !

Une période d'une dizaine d'années de traitement et de mise en réserve serait peut être salutaire si toutes les mesures de nettoyage, de prévention et de repeuplement s'en suivaient...

La gente préfectorale devrait se déplacer pour que cesse l'assassinat de ce lac et de la vie qu'il génère.

Quant à la fédération "départementale" de pêche et à l'app locale, vu l'inertie, l'absence de recours et de démarches contre les collectivités fautives, l'on peut se demander jusqu'où il n'est pas de complicité par subventionnement accepté ?

L'argent, toujours l'argent, complice du pouvoir et qui légitime de vendre son âme au plus offrant !

Où sont donc les associations "d'écolos" si zélés à couper les clôtures et à mélanger bon nombre de produits nocifs par leurs verves incohérantes et leurs obstinations aveugles à ne comrendre que ce qui les justifie de venir en défouloir semer la zizanie et l'agressivité loin des villes ou eux mêmes sont pollueurs et victimes compatissantes ?

La Dame du Lac se meurt. Il ne nous restera plus que les moustiques, les cabots...mais plus les truites !

Fini les druides...faute de potions miraculeuses ?

Lien Pétition dépolluer le lac de Puyvalador :

http://www.petitionpublique.fr/PeticaoAssinar.aspx?pi=P2015N48074

G.

Le lac se meurt !
Le lac se meurt !
Le lac se meurt !
Le lac se meurt !
Le lac se meurt !
Le lac se meurt !
Le lac se meurt !
Le lac se meurt !
Le lac se meurt !
Le lac se meurt !
Le lac se meurt !
Le lac se meurt !
Le lac se meurt !
Le lac se meurt !
Le lac se meurt !

Commenter cet article