Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Dissidences Pyrénéennes.

Dissidences Pyrénéennes.

Infos,patrimoine, politique locale, environnement,

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #réflexion

..."Selon que vous soyez puissants ou misérables"... (Jean de la Fontaine, mais voir aussi Machiavel dans ses conseils au Prince...).

Mettons que quelque chose vous soit si importunant au point que l'insupportable dépasse tout recours aux discussions et que nul n'ait envie de vous entendre...et surtout d'agir en votre sens pour le respect de vos droits ou d'un milieu naturel menacé dans l'indifférence orchestrée. C'est si fréquent de nos jours !

Que vous reste t' il sinon que de chercher cette impersonnelle justice auprès des instances compétentes.

Là, si parfois, le choix est assez large, Gendarmerie, gardes fédéraux, administrations compétentes (DTTM), les pressions de différents lobbys (politiques souvent) ne manquent pas non plus !

C'en est à un tel point que souvent les services compétents feignent de ne rien voir pour ne pas avoir à verbaliser ceux qui leur ont fait demander de ne rien voir...

C'est mafieux, totalement scandaleux, mais si courant...

Hélas, les canards fussent ils déchaînés n'en font guère d'articles faudrait il encore leur balancer de gros poissons et même là, ces faits néants y rechignent, tant ils semblent bien eux aussi corrompus.

Alors, comment les faire réagir, appareil judiciaire et à son sommet le procureur de la République, ou et les médias ?

Leur attention ne peut être mobilisée que par le haut ou...par le bas, en plus de cette faisabilité au vu de la Loi. Mais, peut on ne se fier qu'à la Loi pure et dure ?

Il s'avère bien souvent que non.

Soit, venu d'en haut, l'ordre tombe et le procureur s'incline à obéir dans le sens de faire ou de ne pas faire, selon ce qui lui est "conseillé". Il semble que la presse ne soit plus aussi indépendante et donc, plus soumise encore que ne l'est une soi disant justice qui se devrait de l'être totalement !

Le second pole, c'est la pression publique.

Avant les manifs, dont l'on a bien entendu dire par un "républicain" que ce n'était pas la rue qui commandait, il nous reste la pétition, les tracts, les affiches, la mobilisation événementielle des réseaux pour attirer les médias et les plaintes en dernier recours... Attention aux réglementation de diffusion et d'impression de papiers exposés sur la voie publique !

Si vous n'êtes pas le seul et même si vous êtes nombreux à déposer plainte contre "X", le bruit amplifié par le nombre risque de motiver la pesse et donc le procureur à "l'insu de leur plein gré"...

Bon, avant d'en arriver à "froisser" tant de "bonnes gens", la conciliation est souhaitable et pour cela, il faut toute la crédibilité de la revendication multipliée par une large adhésion et preuves à l'appui, bien sur !

Lorsque vous lancez une pétition et que vous déplorez un si faible nombre de signataires, ne désespérez pas...Il vous reste encore à déposer plainte...Même à titre personnel, qui sait, ça peut donner des idées !

En attendant, vous pouvez toujours signer et faire signer celle ci :

http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2015N48074

G.

Commenter cet article