Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Dissidences Pyrénéennes.

Dissidences Pyrénéennes.

Infos,patrimoine, politique locale, environnement,

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #réflexion

Le mal entretenu d'avoir un seul sabot !

Dans "l'évolution" de nos civilisations le monothéisme s'est imposé en seul juge dualiste d'un extrémisme paralysant.

Le fait entretenu de ne voir de façon simpliste qu'une seule possibilité et son inverse a fini par enclaver les mémoires sur l'absence de diversité ainsi qu'une amnésie d'attitudes tendant à disparaître avec nos anciens.

Si l'on oublie facilement, c'est aussi parce que le pardon est dévié de son sens conscient et actif pour devenir un automatisme pervers de dépersonnalisation par la volonté d'amnésie et le travail à court terme excluant futur lointain autant que passé ancestral.

Or notre problème majeur passe par cette "amnésie-amnistie" qui finalement nous prive de notre identité personnelle tout en nous faisant croire le contraire.

La crise identitaire est devenue permanente et plus grand monde ne sait plus, ni qui il est réellement, ni à quoi il appartient en retour de comportements logiques et harmonieux dans la considération respectueuse des autres et du mieux vivre ensemble.

Le Capcinois est devenu un étranger parmi les étrangers, un errant sans terre, sans passé et sans avenir !

Croyant implorer une déité bonne, en fait c'est vers "Mammon-Baal" que nos contemporains se prosternent. De même que pensant s'ouvrir sur le monde, ils s'enferment devant leurs écrans d'une "réalité virtuelle".

Cet individualisme forcené est devenu le masque collant d'hommes en perte d'humanité. Eux qui croient, ne voient plus et lorsqu'ils prennent un tant soi peu de recul, c'est avec toute cette morgue orgueilleuse d'un détachement cynique et égoïste.

Certes arriver à concevoir le monde dans la diversité ouvre le champ des possibles. Faut il encore se sentir impliqué à chaque niveau et respecter cette pluralité !

Le monolithisme forcené est devenu monothéisme, jacobinisme puis stalinisme, totalitarisme, communautarisme, bref le même mal change de visage mais conserve la même nocivité qui nous rend bots, bègues et borgnes !

Alors qu'il est un principe créateur, lorsque les hommes créèrent les divinités, ce n'étaient finalement que les projections multiples dans les cieux des aspects humains identifiables dans leur diversité. Par ces exemples à considérer, projetés dans les cieux depuis les abysses de nos subconscients, les anciens se remémoraient en permanence par ce sur-conscient les attitudes à suivre non comme absolues, mais comme relatives garanties d'un mieux vivre avec soi et avec les autres.

La crédibilité de ce système n'est foncièrement basée que sur le mensonge. Même si l'on sait qu'un mensonge peut faire apparaître une vérité, la vérité n'est pas unique mais diverse !

Si bien des mythes sont de "pieux mensonges", nous pouvons en tirer bien des enseignements. Seulement en cet enseignement réside le bon coté du "mensonge".

Faut il encore faire notre ces savoirs par la pratique non pas des mensonges mais par celle de l'expérience pour qu'ils deviennent connaissance...

Or, nous nageons dans ce manque de conscience, d'ouverture, de dialogue pluriel et d'imagination par autant d'automatismes conditionnés du seul point de vue d'une tolérance dualiste, celui de nos intolérances et des exclusions qui en résultent !

Lorsque le "pouvoir temporel" s'en mêle, alors vient la culture de l'abrutissement des masses !

La "vérité" devient la Norme et plus gros est le mensonge, mieux passe le message.

De tous temps le niveau du lac de Puyvalador a varié avec de fortes amplitudes et de tous temps nous avons eu de fortes chaleurs au point que lorsque nous faisions les foins prés des rives, aller piquer une tête dans les eaux fraîches était un vrai bonheur !

Aujourd'hui, non seulement les eaux ne sont plus claires comme avant, mais l'on voudrait nous faire admettre que ce sont réchauffement climatique et variations de niveau qui sont les causes de la pollution par eutrophisation et intoxication.

Soyons réalistes !

La seule variable conséquente est l'augmentation en pics de la fréquentation touristique, du nombre d'habitants, de la production de rejets et surtout un effet d'accumulation et de concentration sur un seul bassin de rétention constitué par le lac de Puyvalador !

Je me rappelle lorsque les eaux usées des Angles et les fuites de certaines cuves de fioul polluaient le lac de Matemale. Certaines truites avaient le goût du mazout !

S'il n'était décédé, Jean Claude Gibert pourrait en témoigner, lui qui amena les truites contaminées aux gendarmes de Formiguères...

Or pourquoi nous dirait on de si pieux mensonges sinon que pour mieux nous dissimuler la seule vérité identifiable, si ce n'est pour nous faire perdre notre identité en nous faisant oublier que le "tout tourisme station de ski Alpin" est non seulement un échec économique, écologique mais aussi sociétal !

Pourquoi mentir avec autant d'aplomb si ce n'est pour cacher trop d'hésitations et d'inconséquence d'élus décidément incapables et peu qualifiés pour proposer autre chose que la dépendance et la soumission à cet échec qu'ils continuent de conduire impunément souvent par intérêt personnel ou de réseau...

Le monolithisme qui nous conduit ne s'est même pas rendu compte que la vitrine qu'ils polluent, c'est aussi la leur ! (et celle de leurs enfants...)

Lorsqu'un projet vient à poindre, c'est souvent une utopie coûteuse qui ne vient qu'enlever un peu plus de nos deniers au lieu de produire richesses et bien être !

A croire que plus ça va mal, plus il faut accélérer la cadence dans ce qui nous mène irrémédiablement vers la désertification et la ruine !

Mais, c'est peut être la solution subconsciente de nos élus mafieux qui veut qu'en décolonisant le secteur il y aura certainement moins de pollution sans avoir à réaliser de nouveaux investissements...

Le drame de cette grandiloquente stupidité ne se trouve hélas que plus amplifié non seulement par la petitesse géographique du secteur et sa fragilité, comme de celle d'une population appauvrie en humanisme, en intelligence et en honnêteté de ses représentants !

Au lieu de chercher d'autres solutions, d'autres compétences nous pataugeons dans ce népotisme fallacieux qui préfère la médiocrité à l'évolution.

Au lieu de chercher de nouvelles têtes pensantes, qualifiées et capables de gérer avec d'autres projets, c'est le plus souvent celui qui est imposé par réseau interposé surtout s'il est moins qualifié et mieux maîtrisable par nos incompétents "représentants".

Finalement, nous n'avons que ce que nous méritons puisque nous les élisons ?

Dans nos montagnes, il n'y avait pas qu'un seul menhir planté et s'il en reste peu, c'est bien parce que nos monothéistes absolus les ont jeté à terre ou carrément pulvérisés parce qu'ils ne supportaient pas la diversité !

Ah ! Si nous n'étions plus monolithiques, mais que chacun puisse écouter et respecter ses voisins, peut être une richesse enfouie sous tant d'indifférence et d'amnésie ressortirait elle d'un lointain passé !

Une richesse, un trésor autrefois appelée Sagesse...

Bonne réflexion !

G.

Le lien de la pétition pour la dépollution du lac de Puyvalador :

http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2015N48074

Commenter cet article