Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Dissidences Pyrénéennes.

Dissidences Pyrénéennes.

Infos,patrimoine, politique locale, environnement,

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #réflexion

Plus que les résultats, le comportement traduit un recul en rapport à l'inconnu...

Apparemment, rien n'aurait changé, les tenants, bonnet bleu et rose bonnet se sont partagé le gâteau des benêts et l'électeur n'a plus qu'à continuer d'être le contribuable conventionné !

Pourtant, la réalité du quotidien va vite le rattraper, dès qu'il va reprendre ses esprits, il comprendra mais un peu tard, qu'il s'est fait pigeonner une fois de plus !

Qui l'a induit en erreur et pourquoi poursuit il un cheminement voué à un esclavage aussi pernicieux ?

Peut être parce que tout est fait pour qu'il continue de se fourvoyer, mais peut être aussi que la peur de l'inconnu et plus encore de lui même est la plus forte.

Non pas que j'eusse préféré voir la France en Noir ou en bleu "Marine", mais que le sursaut aux urnes révèle la trouille plus que la sagesse. L'homme n'est qu'un animal qui protège son intérêt immédiat au péril parfois de son avenir.

Tandis que la grosse et coûteuse opération de communication 21 s'est achevée sur un accord de se mettre d'accord pour décaler toute action vers un futur soi disant proche (2020), le système climatique va continuer de se dégrader en suivant une exponentielle dont la vitesse ne fait que s'accélérer.

Lorsque des mesures concrètes seront appliquées, il sera déjà trop tard pour beaucoup !

Ça, les dirigeants le savent très bien, mais il n'empêche que...

Comme d'habitude, comme d'habitude, comme d'habitude...

Finalement, l'évolution naît du chaos et pas de la sagesse. Nous n'aurons certainement pas à attendre bien longtemps pour nous en apercevoir !

Mais, si nous pouvons enrayer un phénomène aussi radical, nous n'en faisons rien car dans le rêve, il est toujours possible de rêver que rien ne saurait aller plus mal, tant que ce n'est pas arrivé et que l'on repousse sans cesse à plus tard l'échéance.

Sauf, que le banquier naturel, lui, a déjà envoyé les huissiers et que beaucoup vont se retrouver sur les routes ou sous les ponts, à moins que l'eau ne monte plus vite que prévu et que de nouveaux déserts ne s'installent...

Si l'on ne peut résoudre un problème avec la mentalité et les gens qui en sont à l'origine, pourquoi diable continuer de conforter une oligarchie qui est trop bien sise sur nos deniers au point qu'elle ne voudra jamais lâcher le pactole ?

Notre réflexe communautariste est bien ancré par plus de 200 ans de pratiques Jacobines et il n'est pas facile de se défaire de ces "confortables" habitudes...

La peur mène le monde alors que la raison est tue par ceux qui en profitent. Comment donc les esclaves ne tireraient pas orgueil de la braise de leurs maîtres ?

Nous ne sommes pas prêts d'évoluer, ni même de le vouloir !

Cependant, pour ceux dont les hémisphères ne sont pas embrumés par des habitus conditionnés et les ayant érigés en "Vérité Unique", il demeure possible d'initier d'autres démarches que la fuite en avant.

Comprendre ce qui fait de nous les moutons d'un Panurge ne fait pas pousser de la laine sur le dos. Ce sont les moutons que l'on tond !

Aprés tout, il faut de tout pour faire un monde et bien que celui ci risque d'en pâtir, si c'est la volonté de sauter d'en haut de la falaise, allez y donc tous !

Finalement, cela résoudrait le seul véritable problème qui est démographique et dont tous les autres dérivent...

Bonne réflexion !

G.

Commenter cet article