Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Dissidences Pyrénéennes.

Dissidences Pyrénéennes.

Infos,patrimoine, politique locale, environnement,

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #Actualité

"En Australie, c'est dans la poche !"...

(Dans laquelle, les notres sont vides ?)

Décidément le clan du gourou nous prend pour ce que l'on est, hères landais !

Fait exprès, la re "valorisation" du despote bat son plein, hé, ho !

On rentre du boulot !

Les mercenaires refont surface, appelés à la rescousse, sollicitant l'utopie moribonde qu'ils ont eux même trahi, assassinée, torpillée !

Nous savons ce qu'ils ont fait et surtout ce qu'ils n'ont pas fait...

C'est consternant de voir une flottille de vingt sous marins ministériels miner en vain ce qu'il nous reste d'espoir en tentant une fois encore de nous mentir effrontément !

Car, l'effet opposé est garanti. L'on en vient à déduire l'inverse de ce qu'ils veulent nous faire croire...

La radicalité est dans la rue nous dit on, peut être, mais sans un radis, alitée, la France devient fiévreuse. Les nez errent lambda sentant bien le met d'âne échauffer l’atmosphère, certainement à cause des vaches hollandaises qui pètent le feu !

Les arrestations d'éléments "perturbateurs d'une gauche égarée" pleuvent et la violence exploitée continue de s'imposer en dictateur de régimes bananiers pour excuser toute l'ampleur d'un naufrage organisé par nos "sabordeurs" grassement "indemnisés". L'objectif est bien de décrédibiliser la vindicte populaire et de faire passer un texte complice, même en sous marin, tel lettres de courses de corsaires aux sévisses de sa majesté pognon !

Le cœur serre et la ceinture aussi !

Alors que le muguet s'est fané de voir tant de cloches résonnantes jouer les innocents, le malaise grandit de jour en jour devant la servitude veule de ces valets à la solde du "soi disant ennemi".

Nous ne doutons pas que les adeptes démagos du "Tout va mieux !" trouveront quelques brebis, ou moutons noirs d'un extrême si pratique pour justifier leur désastreuse politique...

Un bien triste théâtre de guignol où l'on agite de piètres drapeaux en guise d'épouvantails !

Tout est bon pour les "addictes" du pouvoir afin de garder leur place. Serons nous assez bêtes pour leur re confier les rennes d'un pays qu'ils contribuent chaque jour à détruire un peu plus ?

Après avoir fait des emprunts que nous payons aux banques pour aider les banquiers, les re voilà en course pour nous faire croire que ça va mieux alors que l'on est au plus mal !

Je passais l'autre jour chez des amis qui ont affiché une carte de France avec le mot Hollande dessus.

Là bas, c'est le plat pays. Chez nous c'est le pays qui est à plat !

Les véritables financiers, c'est nous par les impôts que nous payons.

Qui est donc l'ennemi décrié pendant la campagne présidentielle ?

Il semble bien que ce soit nous !

Au royaume d'Orange tout s'arrange par tout le pognon français accumulé en fraudant "légalement" avec la bénédiction de ceux qui sont au pouvoir, alors qu'il ne nous reste que les pépins !

Plus un zeste, serait on tenté de crier au pirate hollandais volant et voleur, ici on est pelés !

"Macronscopiquement" parlant, le bouc émissaire ne sait apparemment pas qu'il a toujours été destiné au sacrifice. Il fait le beau comme carnaval avant que la vindicte populaire ne l'incendie. On le monte au pinacle avant de le descendre en flammes.

A l'inverse de Carnaval, il ne fait rire personne...

Toujours la même rengaine qui veut que le bouc au chant bêlant sauve le sacré "fécateur" !

De l'autre côté de la haie, c'est pas mieux, hongrois encore nous refaire le coup du "bling bling" démago mais en plus soft !

Au landes ou sarco land, tous aux échasses gardées. Vue d'en haut la France peut bien s'enliser tant que l'on garde les pieds au sec et la tête dans les étoiles narcotiques !

Ils sont tous lamentables ces "junkies" labellisés "coffee shop"du pouvoir centralisé !

Par avant tout, l'on voudrait empêcher un kamikaze repenti autant que repris de justesse de se suicider par une surveillance qui va nous coûter un bras ou les yeux... C'est le "scoop" qui tente de masquer en détournant l'attention de la réforme du code du travail par une loi injurieuse et aussi bancale que la samba...

Qu'en restera t' il au jus de l'origine sinon cette chose inavouable et amère de la trahison ?

L'Orange amère ?

Hé dame, faudrait pas en faire un fromage, les moulins à paroles venteuses ne tarissent pas d"éloges sur celui qui fait leur fortune et pour cause !

Il leur donne notre blé à moudre !

Du temps de ces gauches gesticulations de nos savants céphalopodes (Un cerveau par tentacule et un autre pour tous les commander. Tous pour un, tous pourris !), le menu fretin s'exaspère au point qu'aucune digue de Pierre de Paul ou d'air* ne saurait retenir la vague dépassant en ras le bol les limites de la compréhension de nos poulpes aux multiples cerveaux.

Décidément peu de neurones fonctionnent !

Il demeure étonnant que le pT'i PI fumant de La Haye soit sous la coupe de trop de personnes au casier judiciaire garni comme dinde farcie, je voulais dire comme compte garni, en banque, bien sure...Hollandaise de surcroît !

A quand la garantie de ne plus voir de "bandits scalpeurs" au pouvoir ?

*N'ayant pas de nouvelles de Jacq à la langue perdue, je n'ai pu le citer dans l'espace...

Serait il en orbite ?

G.

Commenter cet article