Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Dissidences Pyrénéennes.

Dissidences Pyrénéennes.

Infos,patrimoine, politique locale, environnement,

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #Actualité

Échec de la vectorisation, Mr Copé propose la sectorisation...

Face à un gouvernement qui a échappé à une "droite libérale", le constat dépassé de la catastrophe "libérale de gauche", Mr Copé tente de focaliser son "projet" vers un système lui même en échec !

Décidément, ils ne comprennent rien ou du moins, ils ne veulent pas sortir de leur modèle de pouvoir centralisé fondé sur une multiplication des œillères.

Même sectorisé, la tête de décision est toujours en haut, vous savez, là où "ça va mieux"!

Or, ce n'est pas une seule tête qui fait le monde, c'est une coopération dépassant les secteurs de qualification. Vu la complexité de pays dont les caractéristiques sont si différentes qu'une monnaie unique ne suffit pas à modéliser la forme, seule une gestion de type matriciel et donc forcément fédérale devrait permettre de sortir de ce marasme qui a duré trop longtemps.

Ce ne sont ni les droites, ni les gauches confisquant le pouvoir qui sont en mesure de faire évoluer la vie harmonieusement et donc respectueusement !

Lorsque Mr Copé prétend faire évoluer les partenaires sociaux par le référendum dans les entreprises, c'est évidemment pour les "achever", s'en débarrasser. Car, ce sont ces syndicats dont les représentants sont démocratiquement élus avec des taux de participation nettement supérieurs à ceux des élections politiques qui empêchent de gérer comme on veut. Sans eux, avec une stratégie d'intoxication, de peur et de menaces, c'est beaucoup plus facile d'installer la précarisation comme norme !

Comme d'habitude la rhétorique déguise la langue de bois en fausses promesses !

Aujourd'hui, il suffit de suivre une formation en "management" pour pouvoir comprendre que l'entreprise, l'établissement public, la collectivité ou même l'Etat ne peuvent plus évoluer sans une implication respectueuse de chaque élément. La coopération passe par l'organisation matricielle. Le monde scientifique nous prouve une fois de plus son "avant garde" et les récentes découvertes montrent bien que la coopération inter disciplinaire est la clef de la réussite !

La diversité, la complémentarité ne sont pas les préoccupations de ces modélisations prônant la division verticale ou sectorielle. C'est toujours "diviser pour mieux régner !

Le fusible qui ne voulait pas sauter et qui veut toujours être calife à la place du calife devrait réviser sa copie !

Il est obsolète !

Tout aussi rétrograde que le sont tous ses semblables de tous les partis politiques et de toutes les organisations qui ne veulent pas évoluer !

Tous les dinosaures ne sont pas morts, ils persistent quelque part dans le cerveau reptilien de ces obsédés du pouvoir centralisé, accaparé par une "élite" commandée par un "être providentiel" !

Mais, voilà, non seulement chaque être possède ses limites d'incompétence mais les habitudes sont tenaces et apprendre à vivre autrement, en devenant tous et toutes responsables individuellement du devenir collectif, ce n'est pas encore prêt d'arriver...

Vivre en collectivité c'est arrêter de regarder son nombril pour porter son intérêt sur ceux qui nous entourent, ceux avec qui l'on vit !

En "bons égoïstes", la plupart détourne le regard lorsqu'il croise une image qui lui rappelle trop la sienne !

L'éducation ne peut commencer que par l'effort de chacun sur lui même pour faire évoluer la société. Chaque fois que l'on a tenté l'inverse cela n'a donné qu'une utopie souvent dramatique...

Nous en savons quelque chose au vu de l'éternel serpent qui se mord la queue, nous condamnant par avance à revivre le même enfer.

Pourquoi continuer de confier l'avenir à l'incompétence volontaire de quelques uns alors qu'il serait temps d'utiliser les compétences de chacun dans le respect de tous !

Alors, si aucun parti politique actuel ne se remet réellement en question, comment peut on évoluer sans qu'une nouvelle force de proposition réellement démocratique et fédérale ne voit le jour ?

Qui peut l'initier ?

G.

Commenter cet article