Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Dissidences Pyrénéennes.

Dissidences Pyrénéennes.

Infos,patrimoine, politique locale, environnement,

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #nature

L'Amour de la vie sur un plateau.

Tout se tient et ce n'est certes pas par hasard que ce "plus haut plateau habité d'Europe" symbolise autant la vie dans ce qu'elle est fragile et ouverte sur le ciel, que les hommes ne peuvent en saisir réellement l'essence.

13 Km sur 13 Km avec deux étages, l'un occupé par des populations soumises aux courants de migration, à ceux de l'histoire, comme aux vents d'un climat si rude et l'autre, le supérieur, dédié à l'intimité de la nature favorisant un retour originel vers le principe créatif présent en toutes choses et en chaque être.

Les Rois de Majorque ne s'étaient pas trompés en se recueillant devant les miroirs d'altitude pour se retrouver et communier dans un site sauvage autant que révélateur.

Au dessus des mêlées et cependant au cœur des montagnes comme dans le cœur des hommes, ici apparaît la trace de ce qui est l'essence de toute vie. Le mouvement de l'intuition créative se dessine dans chaque courbe, sur chaque ligne de crête, autant que dans le cours sinueux de ses vallées glacières. Chaque calice, chaque roche et chaque Isard sont porteurs d'enseignements révélés par l'expérience de vie.

C'est justement parce que l'étincelle de vie se retrouve partout qu'il est parfois des lieux privilégiés où elle apparaît plus évidente qu'à d'autres...Tant dans la tourmente de la vie que dans les bourrasques de neige, chacun peut y retrouver ce petit refuge si précieux.

"L'Art sacré" transpire la réalité du souffle de vie qui l'anime sur ces hautes terres Capcinoises où les humains sont si rares parmi les hommes !

Fragiles et humbles sont ces paysages nous révélant notre appartenance et les liens qui la tissent.

Ici la carte ne sera jamais le paysage et si nos yeux voient, le mirage de nos savoirs n'est que pâle illusion dans la lumière précieuse de la vie.

Le Sage patiente silencieusement observant le troupeau qui piétine et c'est sans doute en cela que les bergers ont tant d'étoiles dans les yeux qu'ils n'ont pas besoin de parler, mais simplement de vivre !

Ce plateau si fragile est en chacun de nous et nous le faisons vivre à chaque fois que nous respectons la vie.

Or, et le mot est juste, or, c'est bien d'or qu'il s'agit et de profits juteux...

Non pas la folie qui fait courir les crêtes, mais la basse raison veut détourner la vie en un objet de convoitise.

Non pas des fous, ni des ignorants, ceux qui affûtent leurs arguments en rhétoriques glacées, ces assassins de liberté, ces tueurs de vie rêvent de câbles tendus au dessus des estives.

Auto lobotomisés, ils ont oublié volontairement qu'ici et nulle part ailleurs le fragile est séducteur et que cet amour ne supporte pas l'attache artificielle.

Araignées mécaniques empêtrées dans leur toile d'argent, ils se font ignorants de celles aux perles scintillantes qui bordent les chemins de transhumance.

Ici l'Art n'est pas à la portée du portefeuille !

Chaque bouquet de gentianes printanières n'est qu'une touche discrète dans un tableau vivant !

Ce tableau ne peut pas se retrouver cloué sur un mur de bêtise.

L'artifice dénature la vie simple et forcément ceux qui s'y adonnent. En renonçant à leur humanité, ils signent un pacte diabolique pour éteindre les étoiles dans les yeux des enfants qu'ils ne sont plus.

Bien des inconscients cheminent en soulevant la poussière de nos chemins, mais ce qu'ils ne savent pas s'inscrit en bonheur, en quelque chose qui dépasse le souvenir, ce renouveau du précieux sens de la vie.

Là haut, même le plus érudit y perd son latin et l'on voudrait que tout soit contraint sur un panneau publicitaire, dans un projet tendu qui déchire l'espace pour soi disant maîtriser le temps ?

Allons, soyons raisonnables, exigeons l'impossible !

Car il apparaît impossible de cultiver des gens qui ne respectent pas la terre...

Leur conseiller de renoncer à la dégradation au profit de valeurs humaines et naturelles autres que celles qu'ils projettent tout en sachant qui va s'enrichir et sur le dos de qui...

Impossible ?

Pourtant, s'ils le voulaient, il suffirait peut être qu'ils écoutent le silence de leur vie pour se rappeler de la symphonie pastorale que pousse le vent du Nord lorsqu'il rappelle les troupeaux vers les étables de la raison.

Lorsque le cœur devient une maison vide, c'est souvent parce que la tête est trop pleine...

La véritable richesse n'est pas dans les portefeuilles, elle ne se saisit pas sur un programme informatique ou sur une carte. Elle n'est qu'un écho répondant à une voix qui résonne d'une montagne à l'autre, sans câbles, ni télécabines !

G.

Lien de la pétition Non au GDS66 : https://www.change.org/p/monsieur-jean-louis-demelin-maire-de-font-romeu-pr%C3%A9sident-de-la-cc-capcir-haut-conflent-non-au-projet-de-grand-domaine-skiable-des-pyr%C3%A9n%C3%A9es-catalanes?tk=ZIEdyKiQXJVSWqNGw2wFmSKVz1d-LfLXW4nStP6c1VQ&utm_source=petition_update&utm_medium=email

Lien de la pétition pour dépolluer le lac de PUYVALADOR :

http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2015N48074

Commenter cet article