Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Dissidences Pyrénéennes.

Dissidences Pyrénéennes.

Infos,patrimoine, politique locale, environnement,

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #réflexion

Zéro !

Voilà, c'est bien fait... alors que justement, il manque l'essentiel !

Et si justement l'essentiel était dans le zéro !

Ce fameux zéro, ce néant absolu qui révèle toute la relativité de l'interprétation...

Car, le zéro ne peut être absolu dans la mesure où il contient l'infini. L'univers tout entier, du moins dans ce que nous en connaissons commence par ce néant, nous dit on...

La nature a horreur du vide et si nous croyons qu'il n'y a rien quelque part, c'est souvent parce que nous sommes bien incapables d'y voir quelque chose !

Or, notre façon de voir ou de croire les choses se limite souvent à cette dualité du rien et du tout, à ce concept du zéro et du un...

Binaire qui nous soumet à bien des "bug's", cette symétrie orchestrée par l'intolérance est la source de toute injustice, de toute la violence, de tout manque d'écoute et de respect...

Tout ce qui est symétrique dans une opposition n'amène que la confusion à plus ou moins long terme et sinon cette violence de l'intolérable parce que l'intolérance est à la base même de ce refus de concevoir qu'il puisse y avoir autre chose que ce zéro ou que cet infini si pratique...dans l'instant.

Ce n'est peut être pas par hasard, si justement, le signe définissant si bien l'infini n'est qu'un zéro tordu plus qu'un huit renversé, ou peut être une autre façon de le regarder sous un autre angle !

Ceci peut mettre en évidence que l'évolution de l'humain réside peut être dans ce concept à ne plus voir un désert dans ce zéro pointé alors que l'on sait très bien que le désert, s'il n'est que peu peuplé d'hommes regorge de vie et peut révéler à tout instant la richesse et la fragilité dans sa beauté.

Là où le zéro sanctionne, l'avenir nous démontre que justement les potentiels ne s'étaient pas exprimés et donc qu'ils n'avaient pu être perçus !

Tout indique donc que tout est dans le zéro et je plains celui qui n'en a jamais eu un sur son carnet de notes hormis celui à coté du deux pour faire un vingt qui en vain ne reflète la seule dualité du deux !

"Être ou ne pas être", là est la question !

C'est encore dans le non être que se trouve la réponse. Dans ce silence d'un "conscient" qui révèle tout le potentiel du subconscient et du sur conscient...

Du zéro à l'infini, seule la distorsion montre la supériorité du mouvement sur le cliché observé.

Donc, si le tout est déjà présent dans le zéro, le zéro ne peut être absolu et par conséquent tout devient relatif dans l'absolu indéfini !

Non pas que ce que je regarde évolue parce que je lui porte attention, mais que je n'ai peut être pas les moyens de comprendre un infini en mouvement, sinon que par des clichés dont le nombre est trop faible pour que je puisse accéder à la réalité invisible à mes yeux ou à ma compréhension !

Bonne réflexion !

G.

Commenter cet article