Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Dissidences Pyrénéennes.

Dissidences Pyrénéennes.

Infos,patrimoine, politique locale, environnement,

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #réflexion

D'autres regards, d'autres conduites...

La perception du monde selon que l'on se concentre sur soi ou sur ce qui nous entoure conditionne nos démarches.

Il y a ceux qui veulent à tout prix changer ce qui les entoure sans changer eux mêmes. Il en est aussi qui tentent d'évoluer sans pour autant contribuer à l'évolution du monde.

Puis il en est de plus rares qui ont compris qu'il fallait d'abord évoluer soi même et par l'exemple tenter d'amener les autres à évoluer aussi selon leurs propres possibilités.

Parmi les premiers, bien des dictateurs tels qu'Hitler, Staline etc

Les seconds, bien égoïstes il est vrai se retirent ou s'isolent d'une réalité à la quelle ils veulent échapper plus ou moins durablement.

Les derniers seront ils un jour les premiers ?

Tous courent derrière une idée du bonheur, certains ont bien compris que cette illusion, ce rêve tourne le plus souvent au cauchemar !

A bien y réfléchir, chacun cultive sa vision des choses au travers des moyens qu'il se donne et plus souvent en regardant le présent au travers du passé... 

Ce qui coince souvent, c'est cette perception, la façon de percevoir successivement ce qui relève du rêve et ce qui dépend de la réalité.

Parce que voir "autrement" n'est pas voir seulement d'un autre oeil, mais savoir ouvrir aussi son coeur, ses yeux et finalement marier lucidement la sagesse, la raison et ce respect qui ne tient pas seulement d'une certaine distance, il n'est pas donné à chacun d'évoluer ni de pouvoir agir sur ce qui nuit sur lui, en lui et encore moins de transformer les autres et le cortège des événements extérieurs de façon réelle.

Chacun tend à cultiver tant son apparence que de leurrer sa perception en inventant sa vérité, son déni. Chaque groupe d'humains en fait autant à son échelle et bien sur il en est de même au niveau de chaque pays, de chaque continent, de la planète aussi...

Le bonheur n'étant qu'une illusion, à ce niveau, le contentement, la satisfaction de la réalité pourrait être la juste perception du monde s'ils sont sincères, c'est à dire dénués de toutes les apparences dont on veut bien convenir "à l'insu de son plein gré"... 

Difficile alors d'agir et si beaucoup préfèrent subir tant qu'ils se reconnaissent mutuellement et individuellement dans le "mensonge du moment", il en existe aussi certains qui ont compris que pour évoluer et faire évoluer le monde, sa perception ne suffit pas et que ce difficile cheminement ne peut trouver son sens que s'il se fait aussi à plusieurs, pas seulement dans le nombre mais peut être aussi dans les regards différents que l'on peut cultiver soi même...

Il en est du respect de soi et de chacun en reconnaissant ce qui est pour ce qu'il est et non pas pour ce que l'on voudrait qu'il soit.

Nous nous sommes lancés dans une aventure en tentant de trouver une autre façon de vivre et de gérer ce qui nous entoure par la création d'un nouveau parti politique.

Bien sur, le cauchemar inventé par notre pays est notre réalité tant que nous n'arrivons pas à discerner la réalité de ce qui lui nuit. Alors, beaucoup sont déçus de ne pouvoir que subir et tentent à leur tour de faire subir aux autres un comportement qu'ils trouveraient seyant selon leur façon de voir et de vivre les choses...

Pour que ça marche autrement, il en va d'un "cadre", mais surtout de la sincérité, de l'honnêteté des candidats et donc du contrôle de cette "honnêteté".

Comment être surs que ce que dit un menteur ne sera pas qu'un mensonge de plus ?

Là, il faut dire que c'est pratiquement "mission impossible".

Il en va de soi que l'éducation joue un rôle important autant que ce pouvoir qui corrompt.

La morale ne suffit pas et les vertus ne sont que des coquilles vides tant que l'escargot n'est pas dans sa coquille, c'est à dire dans une démarche intérieure particulière qui tient compte aussi de ce qui se passe autour de lui.

Chaque vertu ne vaut que si elle est sincère et apporte un développement humain respectueux tant de soi que des autres.

Nous ne savons que trop pour ne pas la voir réellement fonctionner, que la Démocratie n'est qu'une forme de dictature si elle est confisquée par quelques uns...

Tant que l'ossature même de conception, de perception ne trouvera pas une forme comprenant l'entendement et le respect de chaque chose qui la compose, rien ne pourra réellement évoluer.

Donc au delà d'une simple démarche, fut elle honnête et sincère, la garantie ne peut se faire que dans la volonté non pas d'un seul mais de l'ensemble des composantes de la société.

La confiance n'excluant pas le contrôle, ce dernier doit pouvoir être exercé autant par chacun sur soi même que par tous sur chacun. 

Là, il en va du respect, sinon de la dictature... 

Alors, ce projet, cette aventure de quelques personnes déçues, mais pleines de bonne volonté, tolérantes au point de ne plus se leurrer par des dogmes mensongers, de respecter les points de vue différents et de s'en nourrir, trouvera t' il un devenir ?

La dynamique est lancée et elle ne peut que se grandir d'elle même si elle trouve des échos en chacun et que la volonté commune finisse par l'emporter sur une inertie assassine.

Aller plus loin...

A ce stade, il ne suffit pas de trouver de nouveaux candidats pour des élections futures mais de cultiver un autre état d'esprit riche de la diversité, ouvert par le respect mutuel à de nouvelles perspectives.

Si le pouvoir corrompt, comment éviter de tomber dans ce piège ?

Peut être la réponse est dans le renoncement ou dans la maîtrise et là rien n'est plus incertain sans un concours mutuel et un travail permanent à la fois personnel et commun.

Si la représentativité nous a maintes fois démontré que "l'homme providentiel" n'est que l'illusion de cette projection de nos aspirations vers un être que finalement l'on ne connaît pas plus qu'il ne se connaît lui même et que finalement nous soyons toujours déçus, alors pourquoi s'obstiner dans ce qui nuit à l'évolution?

D'abord, il est ce qui est, c'est à dire une réalité forgée par des esprits conservateurs, confortablement assis dans des situations aux quelles ils ne veulent renoncer et donc qui ont tissé une toile de mensonges et de contraintes "légales" pour empêcher le monde d'évoluer autrement que comme ils le conçoivent.

Il faut donc "jouer" à ce jeu de dupes en sachant bien ce qu'il en est et dans le seul but de pouvoir en changer les règles et les comportements par une autre éducation, d'autres perceptions plus réalistes, sincères et respectueuses.

Au delà d'une conquête, c'est une autre vision qu'il faut construire et pour ce faire il faut combattre les peurs artificielles que les conservateurs de ce système mensonger entretiennent et sur les quelles ils s'appuient pour immobiliser chacun dans la toile de leur folie destructrice. 

Le problème est que si cette démarche devrait s'inscrire dans une longue durée, peut être n'en aurons nous pas la chance tant il est bien tard...

Car, la folie de ce cauchemar est en train de détruire le monde bien plus vite que ce que l'on ne peut imaginer.

Si l'humanité ne réagit pas rapidement, elle pourrait bien disparaître plus tôt qu'elle ne l'envisage !

Il faut réagir et sortir enfin de cette inertie, vite !

La seule prise de conscience ne suffit pas. 

Réfléchissez, parlez en autour de vous et vous vous apercevrez que vous n'êtes pas le seul ou la seule à vouloir enfin un autre monde et que c'est possible !

Plus qu'un rêve, il s'agit de sortir d'un cauchemar !

Vous pouvez nous écrire sur ce blog, vos paroles seront retransmises sans déformation et avec toute la discrétion qu'il se doit.

Plus ?

Si véritablement vous voulez, alors vous pourrez rejoindre le mouvement et participer avec vos propres moyens à l'évolution indispensable.

Renoncez à vos peurs, engagez vous ! 

G. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article