Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Dissidences Pyrénéennes.

Dissidences Pyrénéennes.

Infos,patrimoine, politique locale, environnement,

Publié le par G.
Publié dans : #Actualité

Tout fout le camp !

Les rats quittent le navire, comme d'habitude...

Les "résultats" ne sont pas là, bien que l'on voudrait encore nous faire croire le contraire.

Evidemment, toujours du déficit sauf peut être pour les profiteurs...

Les résultats, pas besoin de chercher dans d'obscurs comptes dont les lignes s'emmêlent au gré des mensonges ou des "fausses vérités".

A force de capter la masse fiscale vers le gouffre de l'imbécillité, non seulement celui ci n'est même plus "recyclable", ni d'un intérêt quelconque pour un repreneur, si ce n'est pour un ferrailleur.

Bien sur l'impossibilité d'investir l'argent déjà volatilisé et emprunté pour au moins 20 ans, limite un peu la décrépitude tout en ayant contribué à la non conformité de ce que l'on n'entretient pas comme on le devrait !

Rien de nouveau depuis que les "envahisseurs" aux doigts raidis se sont emparés de la commune et de son patrimoine avec les complicités scandaleuses qui l'ont permis.

Les assassins de Puyvalamort continuent imperturbables et pour cause, le village est un véritable désert. Il faut aller au cimetière pour retrouver un semblant de ce qu'était la vie d'antan.

Ils sont tous là bas les anciens, allongés dans la terre froide, protégés par un mur d'un monde frappé d'amnésie et de débilité.

Les couperets de l'infernale guillotine tomberont plus vite que ce qui ne se dit. Rien ne sera épargné et pour cause !

Ce n'est pas Cassandre qui dirait le contraire tant cette prédiction fait suite à l'absence de prévision et de bon sens.

Un peu comme Poutine pris au piège de ses protégés empoisonneurs à la chimique facile, les autres collectivités territoriales complices d'un crime qui fait oublier les leurs et aveugles par intérêt politique tourneront la tête vers ailleurs. Pas un regard vers les ruines noircies de l'incohérence... 

Même la fusion semble impossible tant la solidarité n'est qu'un vain mot dans la bouche de bègues, sourds et borgnes ! 

Alors, fermeture du centre de montagne de Puyvalador, fermeture de la station, oui, mais combien de forêts pillées, combien de rues dégradées et vides de passant, combien de dégâts au nom de l'innommable stérilité !

Les putrides effluves montent d'un lac pollué par toutes les communes en amont et bizarrement aucune odeur ne semble gêner le nez d'élus que l'on pourrait penser complices de silence pour raison de complicités en retour ! 

Que penser de ce que l'on ne peut, ni ne veut surtout pas voir ?

Il n'y a pas qu'une fosse qui nous laisse septiques et il suffit de se retourner lorsque l'on quitte la commune vers son aval pour comprendre l'idée que se font de la "nature" ceux qui ont placé si judicieusement leur publicité... 

Puyvalamort, village assassiné est le symbole exposé aux yeux de tous, de ce clientélisme qui est le produit de la représentativité.

Changer les pantins ne sert à rien tant que les ficelles restent les mêmes !

Lorsque l'on entend certains candidats à la présidence affirmer leur volonté de donner encore plus de pouvoir à ces pantins qui se prennent pour des princes, l'honneur en moins, seule l'horreur se pose comme un linceul sur un avenir impossible.

L'imparable destruction n'est pas pour demain, elle dure depuis trop longtemps et ce ne sont certainement pas les Ducs qui boucheront le trou...

Puyvalamort se dresse à la vue de tous comme un village crucifié d'une éternelle Pâques sans résurrection possible.

Le deuil se porte en suie noire de désespoir, car tout est consumé. 

G.

Commenter cet article