Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Dissidences Pyrénéennes.

Dissidences Pyrénéennes.

Infos,patrimoine, politique locale, environnement,

Publié le par G.
Publié dans : #réflexion

Plus que les "vérités" le constat !

"Intérêt est principal, c'est là le moindre des maux" disait le sieur Jean de La fontaine...

C'est justement là où le bas blesse !

Selon que vous soyez petits épargnants, les yeux du ventre rivés sur votre pécule, ou que votre intérêt se situe à un autre niveau, les démarches en sont profondément différentes.

Or, les faits parlent d'eux mêmes...

Peut on vouloir faire croire que ce qui nous intéresse est désintéressé lorsque l'on en vient à massacrer un pays et particulièrement le patrimoine d'une commune ?

Entre ceux qui tentent de "survivre" à l'année et ceux dont les vacances leur donnent l'illusion de pouvoir décider à leur place il y a toute l'inégalité du nombre.

Il y a toute la lâcheté de l'anonymat dans des retournements de veste et les manquements prétentieux dignes d'une maladie pernicieuse qui relève du déni !

Il y a aussi ce "nombre" qui fait croire que parce que l'on "appartient" aux "reconnus", aux élus, l'on est forcément dans la "raison".

Pourtant, la réalité n'est pas cette "vérité" d'autant plus trafiquée que l'on veut nous faire passer des "vessies élues pour des lanternes éclairées" !

L'esprit de la démocratie ne réside pas dans le nombre, mais dans l'ouverture qui veut que chacun puisse s'exprimer !

La dictature du nombre n'est qu'un de ces pendants de la tyrannie d'un seul envers tous.

Lorsque nous étions dans l'opposition et ensuite, nous avons proposé la constitution de comités citoyens et entre autre la "délégation de service public" concernant la gestion de la station de ski.

Chaque chose à sa place et une place pour chaque chose !

En détournant l'espace commercial par la régie, l'on a constaté le gouffre déficitaire qui plombe tous les intérêts de la commune et plus loin encore du territoire.

Il est certainement trop tard pour bien faire et compte tenu des crises économique et climatique, bien fou serait un repreneur s'il n'avait une autre vision que celle poursuivie vainement par une bande de fous illusionnés par leur petite parcelle de vérité...

La réalité est là où les "gagne petit" ne peuvent aller !

Car c'est être "gagne petit" que de s'enfermer dans une illusion qui va au détriment de tous.

Pendant que certaines grandes stations des Alpes voient un hiver record en fréquentation, compte tenu d'un renouvellement de leur clientèle, notamment quarantenaire aisée, l'on ne veut pas voir que le "produit local" ne correspond pas à la demande.

Le ski Alpin génère des coûts faramineux et des besoins qui ne sont pas à la portée de tous !

Un "sport de riches" !

Le "rêve blanc" de ceux qui ont perdu leur pouvoir d'achat est devenu le cauchemar de tous !

Au nom de qui ou de quoi peut on exercer telle dictature, sinon qu'en tant qu'envahisseur parasite dont le plaisir passe par la tricherie, la dégradation des conditions de vie des permanents et cette outrageuse imbécile prétention de ceux qui n'y connaissent rien et qui veulent imposer leur médiocrité !

Là où un espace de discussion aurait pu amener, au delà de la concertation, une prise de conscience collective, nous avons ces réactions insolentes et vaines qui demeureront stériles.

Normal !

Car, la normalité est encore question de nombre et que le nombre ne fait pas forcément le compte, surtout s'il est déficitaire !

Le seul espace qui demeure est encore par le biais de ce modeste blog.

Mais, au vu du peu d'intérêt que peut susciter une commune outrageusement pillée, l'on peut se demander à quoi peut il encore servir...

C'est un "perturbateur" des dénis !

Même si les menteurs persuadés que leur mensonge est plus vrai que la réalité ne changeront pas d'avis, le fait même qu'ils soient atteints devrait pourtant leur mettre la puce à l'oreille..

Mais, il n'est pire sourd que celui ou celle qui ne veut entendre !

Alors, advienne que pourra...

Il est tout de même surprenant (quoique...), d'entendre certains se réclamer de la générosité christique ou d'un civisme "démocratique" et de faire preuve d'aussi peu d'empathie concernant ce qui nuit à leur nombril !

Or, le manque d'empathie, c'est ce qui caractérise précisément les psychopathes...

G.  

Commenter cet article