Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Dissidences Pyrénéennes.

Dissidences Pyrénéennes.

Infos,patrimoine, politique locale, environnement,

Publié le par G.
Publié dans : #Actualité

Le "grand classique"...

Tout comme l'Etat et certains élus se servent de "l'été" pour faire passer les mauvaises pilules, car l'attention de français est ailleurs et que les dérèglements du service de légalité rendent perméable un système, à l'inverse, lorsque les résidents secondaires risquent d'être là, il ne faut pas que cette population entre en émoi...

Donc, silence sur les "intentions réelles" !

Là, on attend la rentrée, c'est à dire le départ vers d'autres préoccupations, pour annoncer la "courageuse" décision de CONTINUER malgré TOUT ! 

Après tout, loin des yeux, loin du coeur !

Sauf que, même loin des yeux, la feuille d'impôts, toujours augmentée, finira par arriver...

Mais, il sera TROP TARD !

Si nous avions des "représentants" dignes de ce nom, ils auraient communiqué à la population la réalité que nous traversons et ne s'entêteraient pas dans cette meurtrière UTOPIE.

Mais, le malheur des uns fait le "bonheur" des autres !

Vous payerez toujours plus, parce que vos contraintes servent la rapacité de certains.

Le fond de la réalité est bien simple : "A qui profite le crime" !

Il est évident que nous ne sommes pas réellement tous égaux selon nos "intérêts"...

Alors, si nos "représentants" ne nous représentent plus, il faut en changer.

Mais, force est de constater que les "changements" n'ont amené qu'une continuité !

L'important n'est pas le lieu de domicile ou de résidence, l'important, c'est l'état d'esprit et les intérêts !

Alors, même si ce "conseil" démissionnait devant la reconnaissance de leur échec flagrant, qui monterait en lice ?

Pour ma part, ni l'envie, ni la santé pour le faire.

La notion de pouvoir me révulse dans le fait qu'elle exprime ce penchant d'inégalités.

Même si c'est une réalité temporelle, la forme ne me satisfait point. 

J'avais proposé de constituer un ou des comités citoyens pour contrebalancer et anticiper des décisions trop unilatérales et désamorcer des conflits d'intérêts personnels face à la réalité des besoins collectifs.

Nous savons ce qu'il advint de ces propositions laissées en lettre morte par de petits dictateurs en herbe !

Tout comme nous voyons les résultats catastrophiques de leur politique qui ne solutionne en rien et je dirai même qui aggrave les problématiques !

La DSP, c'était encore une solution possible, elle ne l'est apparemment plus aujourd'hui !

A qui la faute ?

Peut être pas individuellement à l'un ou à l'autre de ces "élus", mais à un système pernicieux qui reproduit sans cesse les mêmes effets.

Il ne s'agirait pas aujourd'hui de "convoquer les états généraux" sur un fond qui se voudrait dualiste au possible, les uns contre les autres" . Ce qui manque, c'est l'espace et le temps de la concertation. Or nous avons un vide sidéral sinon sidérant !

Les hommes passeront, nous mourrons tous, n'est ce pas pour cela que la réalité perdure ?

Ce qui manque, c'est cette Humanité à construire et bien sur, elle ne peut naître sans la concertation, sans la diversité et la complémentarité.

Pour cela il faut du temps et ce n'est pas dans "l'omerta" qu'il sera possible de créer une dynamique d'évolution ! 

G.

 

Commenter cet article