Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Dissidences Pyrénéennes.

Dissidences Pyrénéennes.

Infos,patrimoine, politique locale, environnement,

Publié le par G.
Publié dans : #Actualité

Alors que l'affaire du petit Grégory défraie à nouveau la chronique...

Ici, l'on ne veut pas se souvenir des sabotages, des balles de fourrage précipitées nuitamment à la rivière, des serres brisées, des pneus dégonflés, de l'incendie du mobilier d'une conseillère et j'en passe des pires !

Pour autant, quelques doutes certains sur quelques "actions malveillantes" si pratiques pour remplacer des pneus usagés ou quelque outil déficient... 

La dualité entretenue au travers de rivalités villageoises ont toutes un point commun : la station de ski !

Que ce soient des privés ou plus tard des "élus", la constante demeure la même.

Il est scandaleux qu'autant de méfaits aient pu demeurer impunis, avec ce doute sur une complicité des pouvoirs publics de "laisser faire", sinon de contribuer par des pressions et des sanctions déguisées à tenter de déstabiliser ceux qui se sont toujours opposés à la folie démagogue d'un véritable gang mafieux !

ça continue !

La cour régionale des comptes dans son dernier rapport dit  clairement que la commune est dans l'impossibilité matérielle et financière de continuer à faire fonctionner la station de ski !

Un déficit annuel qui varie de 250.000, 00 € à plus de 350.000, € par an est récurrent !

C'est d'une telle évidence qu'il faut véritablement cultiver le plus évident des dénis pour ne pas en être persuadé !

Là haut, rien n'est viable avec la mentalité de ceux qui ont causé, participé, ou profité de la décrépitude communale !

Faut il rappeler le nombre de faillites prononcées et la "perspective" économique et climatique actuelle et future pour faire le douloureux constat ? 

Nous avons ce triste record National du nombre de maires successifs sur une mandature.

5 !

(Le nombre actuel qu'il faut retenir c'est 4, comme le "gang des quatre", d'ailleurs suite à démissions il ne reste plus qu'un seul conseiller en opposition...pour le reste, les résultats annoncés par la CRC parlent d'eux mêmes !) 

La réaction de la sous préfecture aurait pu ramener à la raison, et bien non !

Un peu plus d'huile sur le feu avec la disparition de la section électorale de Rieutort, le transfert illégal de la mairie pour "compenser" et finalement son retour "forcé"...

Vu de loin, ce serait d'un burlesque désopilant, mais pour ceux qui vivent à l'année, c'est une tragédie ! 

Maintenant, parlons fiscalité...

Avec plus de 135% de hausse, nouveau record !

Une des conséquences et non des moindres est la dévaluation immobilière et la désertification des jeunes sans compter un effondrement de la population permanente ainsi que la "vente précipitée" de résidences secondaires... 

Alors que la commune ne peut plus investir notamment à cause d'un endettement record, le transfert de compétences vers la communauté de communes aurait du impliquer une baisse de l'assiette communale.

Mais il n'en est rien !

C'est à nouveau une "hausse déguisée" tout comme la valse des chiffres ont pu illusionner quelques temps l'organisme chargé de "surveiller" les comptes des collectivités territoriales et autres établissements publics ainsi que les représentants de l'Etat... 

Bilan : Aujourd'hui ouverture des parapluies et demande d'afficher publiquement le dernier avis de la CRC !  

Bien sur à l'extérieur, sur les panneaux d'affichage coté rue, le silence pesant continue d'étouffer la triste réalité !

Mais, surprise ! et alors, munissez vous d'une énorme loupe car coté parking privatif, en tout petit ( format demi feuille A4), je dirai même en minuscule, minuscule, vous trouverez peut être cet avis illisible pour la plupart des personnes âgées !

C'est tout dire de la mauvaise foi ! 

Tout semblant de "re dynamisation" par l'équipe actuelle est vouée à l'échec, d'autant que la crédibilité n'est plus au rendez vous !

Alors, comment un "projet" de 100 "containers vacance" au pied des pistes peut il attirer une clientèle qui n'a plus les moyens de pratiquer une activité désormais réservée aux riches ?

Ce n'est plus de l'obsession, c'est de la folie pure et dure !

Devant tant de ravages, l'on aurait pu croire à la voix de la sagesse venant des collectivités voisines. Il n'en est rien et c'est même avec une certaine complaisance complice qu'une avance de trésorerie fut commise.

Comment "contourner les Lois" et une impossibilité d'investissement due à la pire des gestions communales que l'on puisse constater !

Bien sur cette "bienveillance" n'est pas gratuite et l'on devine très bien ce qui se cache derrière !

Bref la commune est endettée pour très longtemps et comme personne ne veut "fusionner" avec ce territoire sinistré par la bêtise humaine...

Alors que certains affichent "Le tourisme" (un certain tourisme basé sur la consommation) serait "notre force", la réalité est tout autre.

Des baisses de -18% du CA, une fuite d'une certaine clientèle vers le massif Alpin (notamment la bonne clientèle de Montpellier), une régression de celle aux revenus moyens qui venaient d'Espagne, une inadéquation du parc locatif, le tout conjugué au dérèglement climatique avec cette perspective de ne plus avoir de neige d'ici moins de trente ans sur tout le massif pyrénéen !  

Il faudrait être totalement inconscient pour investir sur cette commune, à moins que les intérêts ne fussent ailleurs... 

Qu'en est t' il de ce lotissement qui effaça le terrain de foot de Puyvalador ?

Les emprises goudronnées sont là avec ces lampadaires qui n'éclairent pas plus les allées que "les représentants" qui en auraient tant besoin !

Nous avions un territoire boisé, sauvage, une mine naturelle pour permettre aux futures générations d'accéder à l'un des plus rares luxes d'aujourd'hui : L'ESPACE NATUREL !

Nos forêts sont massacrées, éventrées, pillées tout cela dans le seul but de "renflouer" un immense trou béant et qui finalement ne peut cesser de s'agrandir tant que la station sera gérée de la sorte ! 

Nous avions soumis notre proposition de transférer par une délégation de service public la gestion du domaine Alpin au secteur privé et de commencer à réorienter la stratégie communale vers une optique plus naturelle, responsable et s'inscrivant dans une perspective durable.

Lettre morte devant l'imbécile obstination de fous qui se prennent pour des professionnels et croient qu'ils ont "forcément" raison parce que simplement ils sont élus... 

La chose est répandue, certes, mais ce n'est pas une excuse !

Pas plus que nous n'avons vu affiché clairement, lisiblement, ce énième rapport de la cour régionale des comptes, nous n'espérons un retour à la sagesse ! 

La situation est scandaleuse au vu du désastre commis et entretenu !

Cependant, à cause des Lois de décentralisation, toute action de la préfecture comme des organismes chargés de "surveiller" nos comptes ne demeure que consultative faute "d'ingérence" ! 

Or, ce seuil "d'ingérence", nous l'avons déjà vu franchir et toujours dans l'intérêt d'une véritable mafia dont certains prolongements politiques ne sont pas à exclure...

Alors, lorsque la cour régionale des comptes incite à la fermeture définitive de la station et préconise la publicité de son avis avant toute réunion du conseil, comment ne pas être surpris d'un effet contraire !

Si la population diminue, que certains nouveaux arrivant n'ont pas encore compris l'étendue des dégâts, il ne saurait tarder d'ailleurs que tels les abusés d'une farce connue "ils jurèrent mais un peu tard qu'on ne les y reprendraient plus" !

Au vu de ce rapport accablant, nous verrons bien si la "presse locale" continuera une "publicité" douteuse où si la réalité s'affichera enfin à la une des chroniques catalanes.

G. 

 

 

 

 

Commenter cet article