Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Dissidences Pyrénéennes.

Dissidences Pyrénéennes.

Infos,patrimoine, politique locale, environnement,

Publié le par G.
Publié dans : #Actualité

L'Indépendant en quête de vérité...

Paraissait en page 5 de l'indépendant du Samedi 5 Août 2017 un article de Frédérique BERLIC concernant la grogne des prestataires sis autour du lac de Matemale et celle de touristes énervés par l'absence de cette gratuité à la quelle ils s'étaient si bien habitués !

Cet article qui entend bien donner la parole aux protagonistes démarre par un "tour" de la situation exposé du point de vue du Président de la Communauté de Communes "Pyrénées Catalanes".

Aménager un site touristique coûte un investissement dont les collectivités ne sont pas toujours à même de financer à la hauteur de la demande.

Ici, l'on a tendance à faire comme on peut et parfois à la va vite. La saison "d'été" est si courte et les esprits sont plus souvent focalisés sur celle "d'hiver" qui pose de nombreux problèmes...

Les communes sont "sur endettées" et de plus en situation concurrentielle.

Même s'il existe une certaine "coopération", la réalité d'un effondrement de la fréquentation et du chiffre d'affaire impute sérieusement les budgets.

Alors, quand vient l'été tout est presque dit et il faut faire comme on peut...

Cependant, la restructuration par le fait des compétences déléguées ne fait pas le bonheur de tous, surtout s'ils sont pénalisés outrageusement par un été pourri, une crise qui grimpe, un pouvoir d'achat qui dégringole, une fiscalité qui s'envole et des aménagements qui contribuent à faire baisser leur chiffre d'affaire...

Le "sens de circulation" en forêt de la Matte et la "révision" des conventionnements lèsent certains au profit d'autres...

Jalousie ou mauvaise gestion ?

Le fait est que durant une saison aussi courte que celle d'un "été Capcinois", il faut engranger un max en un minimum de temps. Ce, d'autant que cette année les sottes d'humeur du climat pénalisent fortement des petits commerçants vraiment au bord de la rupture !

Certains annoncent même une baisse de 200.000, 00 Euros !

Avec un chiffre d'affaire qui dépasse allègrement celui de la station de ski de Puyvalamort, l'on peut comprendre leur inquiétude...

Mais pour la majorité, le montant des recettes est encore loin de ce plafond ridicule.

Les petits "survivent" comme ils peuvent et ne sont pas loin de mettre la clef sous la porte !

Coté vacanciers, peu se posent la question de ce que pensent les gens du pays lorsqu'ils sont rackettés dans les parkings de la ville !

Là, il ne s'agit pas de 2 malheureux Euros pour la journée...

Mais, les habitudes sont tenaces et à force de leur laisser croire que le client est "roi", ils ont fini par le croire !

Bien sur, ici tout est gratuit et il n'y a qu'à se servir...

Pourtant toutes les activités de la forêt de la Matte sont payantes !

Pourquoi donc le parking devrait l'être lui aussi ?

Il y a bien une autre solution, mais elle passe par la fiscalité...

Parking gratuit, ça veut dire impôts sur les emplacements commerciaux !

Bien sur, là ce sont les prestataires qui ne sont pas d'accord.

Pendant que tout ce "joli monde" s'exerce au sport favori des Français, la grogne permanente, l'été file et le pays se meurt !

Bien sur des "concertations" il y en a eu, mais souvent elles sont dirigées et le népotisme n'est toujours pas écarté comme tant de mauvaises habitudes qui ont la vie dure...

Nous payons des impôts qui servent aussi à mettre des "vélib's" payants à disposition du public, mais ceux ci sont loués par des prestataires dont certains "profitent" plus que d'autres...

C'est un peu comme l'histoire des bus à 1€ dont les transporteurs profitent plus que les foyers imposables, ou que les autres entreprises départementales...

L'enfer est pavé de bonnes intentions !

Mais, ce sont toujours les mêmes qui en profitent...

Pendant que se chamaillent les intérêts privés autour d'un lieu public, le lac de Matemale se révèle pollué par un taux de cyanobactéries dont évidemment il est exclu d'en évoquer la présence... C'est dire le respect de ceux qui y trempent !

Que dire du pourrissoir, de la fosse septique qu'est devenu le lac de Puyvalamort ?

Là, motus et bouche cousue !

Il ne faudrait pas boire à la tasse... 

Ni les écolos, ni la presse et encore moins les prestataires, ni les élus ne pipent !

Lamentables petits égoïstes, pollueurs et complices qui empoisonnent impunément l'environnement des communes "inférieures".

D'ailleurs, il est surprenant que le procureur de la République, passant comme le sous préfet aux champs, n'ait rien remarqué, ni que la police des eaux, ni la gendarmerie, ni l'ONF, ni l'ONCFS ne verbalisent chaque jour de tels manquements aux codes et aux Lois dont ils ont compétence à faire respecter le droit !  

Que dire des "gardes" pêche aux épaisses lunettes noircies par le désespoir d'une impuissance suspendue telle une épée de Damoclès ?

Complice des empoisonneurs faute d'empoissonner... 

Les pêcheurs râlent aussi de ces pollutions et menacent de prendre leur permis dans d'autres départements !

Certains ne pensent même plus le reprendre du tout. 

Serait ce mettre la charrue avant les bof's ? 

G.

Le lien de l'article de l'Indépendant du Samedi 05 Août 2017 (F.B.) :

http://www.lindependant.fr/2017/08/04/les-amenagements-du-lac-de-matemale-les-angles-critiques,3039635.php

 

 

 

 

Commenter cet article