Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Dissidences Pyrénéennes.

Dissidences Pyrénéennes.

Infos,patrimoine, politique locale, environnement,

Publié le par B.P.
Publié dans : #Actualité

Monsieur Le Maire, Madame et Messieurs les Conseillers Municipaux,

 

Je viens de prendre connaissance de l'ordre du jour du Conseil Municipal de Puyvalador.

Celui-ci comprend la demande de la carrière "ARENY" pour accéder à des parcelles communales. J'imagine que c'est ce n'est pas pour y faire du tourisme...

 

Je comprends le souhait d'extension de cette entreprise. Cependant, ne perdons pas de vue que :

  • L'enjeu du développement économique de la commune et du territoire passe obligatoirement par une diversification des activités.
  • La préservation de l'environnement est également un moteur de développement économique, autant que l'on veuille avoir la lucidité de le reconnaître.  Aujourd'hui, et demain plus que jamais, l'espace naturel représentera un potentiel attractif pour une population citadine en manque. Certainement une piste à suivre dans le cadre d'une reconversion territoriale des activités communales...
  • La carrière jouxte un site archéologique (Cazalets, village de l'âge du bronze, avec un cimetière d'urnes et d'anciens mégalithes qui mériteraient une attention des plus bienveillantes) à préserver impérativement (les partenaires institutionnels et le conservateur du patrimoine en seront alertés).
  • Les terres concernées sont des terres agricoles : l'agriculture est une activité essentielle pour le développement et l'entretient du territoire, et nous y revenons toujours, la diversification de son économie.

 

Je vous demande donc de bien vouloir considérer que des sondages géologiques pour un accroissement futur de la carrière ne sont pas la réponse appropriée pour l'avenir du village et du territoire des Pyrénées Catalanes. Il n'est donc pas souhaitable de donner l'aval de la municipalité.

Il s'agit aujourd'hui de sauver ce qui peut encore l'être, sans détruire et brader ce qui appartient déjà à nos enfants.

 

Par avance, merci de bien vouloir communiquer ce présent courriel en réunion du conseil municipal !

 

Sincères salutations d'une administrée attristée.

 

 

Brigitte Pouvreau.

Commenter cet article