Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Dissidences Pyrénéennes.

Dissidences Pyrénéennes.

Infos,patrimoine, politique locale, environnement,

Publié le par G.
Publié dans : #Actualité

Toujours des "promesses"...

Chaque "cortège" de menteurs nous a servi la même soupe "à la grimace" !

Dans les moments critiques, les mêmes rengaines et plus c'est gros, mieux l'on voudrait que ça marche.

De 100 "containers vacance", l'on passe à 50 chalets, mais bien sur !

Puis un plan pour "résorber" la dette... L'on voit bien, suite aux précédents engagements, comment elle a diminué avec un déficit annuel de 350.000,00 € par saison !

Il y aurait même un "repreneur"... d'un centre en si piteux état, vu l'absence de l'entretient que devait réaliser la commune et dont bien sur l'argent qui devait être "approvisonné" s'est "évaporé" dans la station de ski !

J'en passe et des bien pires... 

Le constat ? Il suffit de lire le rapport de la cour régionale des comptes et ses conclusions pour voir la réalité. Mais que n'inventerait on pas pour "grignoter" une saison de plus... 

25 Ans de grignotage qui ont conduit une commune à la ruine, à la désertification et à une fiscalité démentielle ! 

Les panneaux à vendre n'ont jamais été si nombreux que l'on en vient à se demander si toutes ces "annonces" ne sont pas "un coup de pub" pour que certains arrivent à se débarrasser de leur chalet ou de leur appartement ! 

Un constat catastrophique !

La réalité ? Toutes les stations de ski du secteur sont dans le rouge !

Le réseau routier est dans un état qui rappelle vaguement l'Espagne sous le Franquisme et la fréquentation générale est en baisse !

Il n'y a qu'à voir l'abandon de la "piste cyclable" pour faute de budget !

L'Etat se désengage devant "l'irresponsabilité" en matière de gestion territoriale qui a décrédibilisé les collectivités devant les banques par trop d'emprunts. La dotation globale de fonctionnement s'est vue diminuer de moitié et devrait disparaître carrément !

La "clientèle" des années illusoires, celles de la "démocratisation du ski", cette clientèle n'a plus les moyens de partir en vacance !

L'évolution climatique n'augure rien de bon et l'on nous prévoit même la disparition de la neige sur tout le massif Pyrénéen d'ici moins de 30 ans !

Pourtant l'on continue de "rêver"...

C'est si facile avec l'avenir des autres et leurs impôts, bien sur !

Alors, encore des mensonges ?

Nous espérons que le bon sens éclairera le représentant de l'Etat quant à ces "intentions ravageuses" dont nous subissons les dérives depuis trop longtemps !

En tout état de cause, l'espace "Ginévra" devrait faire l'objet d'un classement en "réserve naturelle" permanente pour la protection du coq de bruyère et de la faune sauvage pour constituer un observatoire privilégié de la reconquête par la nature d'une zone sacrifiée par la bêtise humaine !

Cette initiative compléterait une palette d'activités et de caractéristiques décidément encore absentes sur le secteur ! 

Cette station de ski fut la dernière erreur commise dans le plan d'aménagement "Montagne" !

Déjà, à l'époque, l'on se demandait s'il était raisonnable d'ajouter une station décentrée de l'axe routier principal et faisant une concurrence parasitaire aux domaines existants.

D'affreux soupçons pesèrent même quant à la possibilité que ce projet ne masque une "machine à laver", si pratique en période électorale...

Nous n'en sommes plus là, mais l'obstination poussée à la folie n'aidera en rien un pays en complète déconfiture !

Si le bon sens venait à éclairer quelques lanternes, il s'agirait de mener une réorientation du site vers un espace nature et d'une architecture ouverte sur la perspective d'un respect de l'environnement et de l'habitat montagnard traditionnel !

Bien sur, il en faut pour tous les goûts et bien que les égouts du Capcir se déversent impunément dans le lac de Puyvalamort, les infrastructures touristiques capables d'attirer une nouvelle fréquentation et les services d'accès devraient faire l'objet d'une réelle mutualisation territoriale.

Mais, verrons nous se matérialiser la pleine responsabilité réciproque au pays des égoïstes ?

Le seul à pouvoir inciter à cette clairvoyance, c'est le Préfet !

Pour tous les autres, le doute est permis... 

Bien que les Lois de décentralisation aient autorisé un laxisme dévastateur, il a encore son mot à dire en matière de sécurité et de constructions...

G.

 

Commenter cet article