Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Dissidences Pyrénéennes.

Dissidences Pyrénéennes.

Infos,patrimoine, politique locale, environnement,

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #Histoire Patrimoine

Photo-011.jpgLa plus grande statue menhir du Sud de la France dresse sa silhouette anthropomorphe sur le sol de PUYVALADOR.

Elle gisait au sol, face contre terre, dans un de nos champs. Son dos et ses flancs portent les traces des socs de charrue qui ont traversé la terre et le temps.

Sa chute fut certainement provoquée par quelque intégriste, taliban de l'époque catholique, négationniste forcené et précurseur du stalinisme.

Sa naissance eut lieu par les mains de nos lointains ancêtres, il y a 5 à 7 mille ans. Durant l'âge du bronze et jusqu'à l'ère chrétienne elle érigeait sa face au soleil et gardait de son doux regard l'espace de vie et de chasse de la tribu.

Lorsque je fis venir mon ami JP BOCQUENET, archéologue spécialiste de la préhistoire, c'était pour lui faire visiter quelques sites qui portaient les témoignages de l'antique civilisation.

Il y avait bien aussi cette pierre couchée qui portait 2 cupules étranges. A sa vue JP crut à la blague. 

Munis d'une "dourque" d'eau, nous nous mimes à laver la victime de l'histoire. Alors les yeux des uns plongèrent dans ceux qui revenaient au jour. Les stries de ses cheveux tenus par un bandeau, sa ceinture à la boucle encore visible, la forme de ses seins symbolisés se mirent à nous parler.

"Eurêka" ! La joie venait d'émerger sur la bordure de ce champ. On ne pouvait laisser cette découverte étendue là, ignorée et seule sous les intempéries.

Décision fut prise par mon beau père, Daniel CATHALA, maire de la commune de la redresser sur le site qu'elle devait protéger.

Ne pouvant retrouver l'emplacement d'origine elle fut fichée en terre, face au village, à la croisée des chemins de la voie royale et de la 118.

La course du soleil, chaque jour, fait apparaître la finesse de ses traits et la douceur de son regard profond.

Derrière elle, dans la réserve, se blottissent encore d'autres témoignages de son époque.

Le village de CAZALETS, les cercles de pierre recouvrant les restes des urnes funéraires, les dolmens découverts et ceux qui sont encore intacts survivent encore à l'expansion de la carrière voisine.

Il est étonnant que ni le PNR, ni les services de la Préfecture, ni une quelconque instance administrative ou culturelle ne se soient intéressés à ces trésors du passé. 

Passant avisé, si l'aventure te guide sur nos terres, ne crains pas de plonger ton regard dans celui de la Vérité. Elle t'accompagnera le long de ta route en gardienne bienveillante du temps.

GP

Voir les commentaires

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #Actualité

nuit de solitude 003Oups !!!

La deuxième réunion du CM aura lieu jeudi, jour pendant lequel les actifs travaillent... à 14 h 30, heure de la sieste des vacanceux.

Ce sera certainement plus dur pour ces derniers d'émerger de leur torpeur que pour ceux qui seront contraints de prendre 1 jour de congé pour aller en réunion...

Le bon sens n'est décidément pas dans les caboches des pompiers pyromanes ni la "lucidité" dans les boules "internetistes" des prédiseuses de malheurs !

Comprenez que nous ne sommes pas des canards sauvages et que les auteurs de dictatures ne sont pas les enfants du bon dieu.

Sans concertation, ce sera la confrontation inutile et stérile.

A ce jeu imbécile les démissions ne tarderont pas et la station n'ouvrira peut être pas !

Que ceux qui se sont pris pour les moutons de Panurge apprenent à nager...Quant aux fossoyeurs, qu'ils réfléchissent à deux fois, Ils seront bien les seuls endosser le naufrage par leur entêtement à vouloir passer en force ce qu'ils ne maitrisent pas !

GP

Voir les commentaires

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #nature

vautours-et-troupeau-017.JPGvautours-et-troupeau-005.JPG

L'automne marque par ses luminosités si particulières, cette ultime ressource d'énergie qui permettra de passer l'hiver.

Belles journées de chaleur, pendant les quelles les troupeaux cherchent l'ombre et la fraîcheur.

Le berger veille à la bonne marche avant la redescente des estives. Les chiens sont aux ordres malgré la fatigue de leurs courses incessantes. Rien ne leur échappe. Aucune brebis ne sera égarée.

Le temps n'en finit pas de s'écouler et chaque halte promet encore de beaux regains.

Le gardien n'a pas d'age. Il est de tous les âges. La transhumance ne date pas d'hier et se perpétuera encore et encore, tant qu'il y aura des hommes des troupeaux et des chiens.

L'herbe d'ici fait de beaux agneaux et de délicieux fromages !

Pourtant la voix de beaucoup de "ramats" se sont tues. Chaque village avait ses tondeuses appliquées. Entre les brebis et les chevaux aucun refus ne résistait.

Les seules lueurs nocturnes venaient des flammèches dansantes d'écobuages. On finissait bien par le faire sur ces tourbières occupées par les vaches. Sans ça quelque bête s'y serait brisé les membres et puis l'herbe, du coup, reviendrait plus verte encore.

Ces feux accompagnaient les heures de colle des enfants du pays.

Un oeil sur la feuille, l'autre suspendu au rideau magique. Belles rondes de cuivre et d'ors qui nous captivaient dans nos moments de solitude. Si le poële crépitait, couvrant peu le ronchonnement de l'instituteur, il n'avait rien de commun au spectacle hypnotisant des prairies enflammées.

Comme les brebis dociles nous obéissions en courbant l'échine aux aboiements de nos enseignants. Obéissants, respectueux mais aussi espiègles de notre nature et de la liberté qu'elle nous inocule. 

A l'époque, peu de rapaces sillonnaient le ciel.

Là haut, dans cet azur infini les vautours, guetteurs inlassables, dessinent à ce jour des cercles et des ellipses qui se croisent sans cesse. 

vautours-et-troupeau-006.JPGvautours-et-troupeau-014.JPG

Leurs vols lourds annoncent la mort mais aussi l'ouvrage pour lequel ils sont là. Sans eux combien de carcasses de ces troupeaux non gardés et de combien de ces cervidés fiévreux ou blessés joncheraient l'espace des pâtures ?

Sans eux les maladies s'étendraient et la montagne ne serait plus que silence et ennui.

Chez nous, chacun avait sa place et il y avait une place pour chacun.

Le ciel s'emplit moins vite de fossoyeurs que ce que nos troupeaux disparaissent.

Pourtant, des "moutons", il n'en manque pas !

Pourtant des charognards, il n'en manque pas, non plus !

Ceux qui nous fascinent et nous conduisent à leur suite ne sont pas de cette nature humaine qui crée l'ennui, la misère et les regrets.

Souvent, il me plaît de scruter plaines et monts à la rencontre de nos totems. Alors, mes yeux se perdent dans cette rêverie solitaire.

L'espoir est mon compagnon, le berger mon témoin, les brebis le flot laineux de nos chemins et les vautours l'étendard de nos sommets.

Levez les yeux, écoutez les sabots joyeux...

Sentez la poussière et goûtez la plénitude de vivre entre le ciel et la terre.

vautours-et-troupeau-019.JPGvautours-et-troupeau-001.JPG

GP


Voir les commentaires

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #Histoire Patrimoine

patates 2011 004patates 2011 002

Dés que les premiers rayons percent la brume matinale, les anciens rejoignent le lieu de culture.

patates 2011 009patates 2011 052

Au fur et à mesure que s'ouvre la terre, se révèle la dorure Capcinoise. L'avidité guide les mains expertes. L'oeil s'emplit de joie tout comme la "cisteille".

patates 2011 042patates 2011 023

La vraie fête de la patate, c'est le partage de la tradition dans un labeur qui unit les forces des jeunes et la sagesse des anciens.

patates 2011 027patates 2011 040

La patate, ça cultive l'amitié des coeurs vaillants !

Cerdagnols et Capcinois se retrouvent sur la pierre brute, mère du sillon commun.

Les cordons bleus ont concocté de véritables petites merveilles culinaires et les repas ajoutent à l'éveil des papilles la simplicité du partage. 

Pâtés, quiches, civets de sanglier, blanquette de veau, fromages du cru (merveilles de Fontrabiouse !), muscats du Roussillon, croquants de St Paul, rivalisent de bonheurs.

Autour de la table, tant d'origines si différentes unies dans la convivialité. Que du bonheur !

patates 2011 036patates 2011 048

Comme dit Papi Astruc : " Un petit morceau de patate, ça peut te rendre sourd, si tu le mange tout seul !"

La campagne est lancée et on fera la tournée d'aide des uns aux autres. Partout sur nos plateaux, la terre s'agite et la vie retrouve ses marques d'antan.

Les mains seront rêches de ces caresses automnales. Mais, nos tables resteront bien garnies par le lien volontaire de ces compagnons de toujours.

C'est ça, l'esprit Montagne !

GP

Voir les commentaires

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #nature

eleveurs-059.JPGCe que l'on cherche, sait on vraiment ce dont il s'agit ?

10, 20, 30, ou quelque soient les années, le plus important n'est pas la durée, mais le chemin parcouru.

Lorsque nous arrivons dans ce haut lieu, pouvons nous nous imaginer que ce miroir éternel ne nous renverra que notre propre image. Peut on trouver le calme, alors que tout en nous n'est que tempète ?

Seuls les enfants savent la joie de cette neige vierge, des glissades et de la sculpture d'igloos.

   Au delà de ce que vous voyez, êtes vous encore capables de vivre ?

Pouriez vous avoir la prétention de supplanter les créateurs d'un monde où vous n'êtes que des étrangers ?

La vérité se situe dans l'authenticité et nulle part ailleurs. Jouer à faire semblant d'être des montagnards ne fait pas de vous des montagnards. Il n'est de respectable que ce qui est respectueux !

Laissez vos enfants découvrir simplement ce qui vous dépasse.

A quoi peut vous servir de vénérer les indiens d'Amérique si vous ne respectez pas les vôtres ?

Seul le silence de la nuit peut encore guider vos rêves dans lesquels vous retrouverez assez d'humilité pour cotoyer les ancètres humains.

Cultivez cette terre que nous partageons.

Nous vous souhaitons le bonheur de vous retrouver dans  ce qui est perdu.

GP


Voir les commentaires

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #boulot

damage-3-007.JPGNous sommes à la recherche d'un directeur de Régie pour la saison hiver !

Loin de ce que pourrait imposer le "malgré lui", nous recherchons des qualifications !

Si vous voulez skier cool, il faudra bien que quelqu'un tienne les les rennes !

Adressez les candidatures sur ce blog ou auprés de JC LANÇON, le président de la RAET.

GP

Voir les commentaires

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #info administration

CIMG0641Décidément !

L'engagement du maire "élu malgré lui" à faire les choses dans les règles, n'incluait peut être pas la plus élémentaire.

Drôle d'entêtement, que de vouloir programmer des réunions du CM sans concerter les conseillers !

Ce comportement peut paraître des plus étonnants si nous tenons compte que la majorité n'est plus de son côté.

Gageons que le bon sens saura le persuader de bien vouloir renouer un dialogue nécessaire au bon fonctionnement de cette institution.

La nouvelle configuration de majorité voudrait que le maire cesse ses fonctions, puisqu'il est en minorité (5 contre 6...), et que conformément à ses dires durant la dernière réunion du CM, il reste comme conseiller pour éviter "dixit" la mise sous tutelle.

Les convocations envoyées par mail ne sont pas toujours pourvues de pièce jointes me faisait remarquer un de mes collègues. Pour ma part il a fallu que je réclame à plusieurs reprises que le format puisse être ouvert par tous.

Tachons de nous rappeler que nous vivons dans une petite commune de montagne, ce qui devrait nous éclairer sur une conduite plus appropriée.

Il est vrai qu'antan, les conseillers étaient habitants permanents de leurs villages.

Raison de plus, aujourd'hui, alors que la plupart ne sont que résidents secondaires, de trouver des plages permettant de réunir la totalité, voire le plus grand nombre...y compris...les permanents actifs !

GP





Voir les commentaires

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #Histoire Patrimoine

nuit de solitude 003nuit de solitude 018

nuit de solitude 008La nuit est bien étrange. Sous la lune resplandissante se glisse l'ombre du diable.

nuit de solitude 009Des serpents de feu se dressent sur le lac et les sirènes en restent médusées.nuit de solitude 010

nuit de solitude 007Que dire de ces gymnastes éphémères. Oú peuvent ils aller ?

isard nuit 003                          Cet izard de lumière est il aussi réel ? 

nuit de solitude 015Seul le malin caché derrière la gargouille sait pourquoi l'eau ne coule pas. Pour en boire, dit on, il ne faut rien avoir à se reprocher...

S'asperger d'eau bénite ne suffit pas à éloigner le diable qui vous possède. Rendez nous le chant de nos fontaines.

Aurait on peur qu'il ne révèle d'autres sons discordants que ceux entretenus par les âmes perfides ?

               Qui sait l'enfer pourrait surgir par leur gorge, de tant se dessécher !

GP

Voir les commentaires

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #nature

grèle sur le pam 004

Nous ne sommes pas encore en hiver. Là haut sur un des plus beaux sites du Capcir, il a grêlé. Préparez les sacs à dos, les opinels et un bon casse croûte. Les Bolets et les girolles ne vont pas tarder à sortir !

Au sommet, s'offre une vue exceptionnelle sur tout le plateau mais aussi sur Camporeils et le Carlit.

La meilleure façon de l'aborder est de partir par le captage de la Balmette. Le sentier est facile et la vue n'est pas monotone.

Dans 3 ou 4 jours, en plus du plein les yeux, ce sera peut être le plein de champignons...

Bonne balade à tous.

Gilles.


Voir les commentaires

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #Actualité

lac pollué et titine 006lac pollué et titine 008

C'est Jeudi, tous les jeudis, le boucher passe dans le village pour la joie de Titine et des anciens. Le Mardi et le Samedi, c'est le boulanger.

Depuis mon enfance, chaque semaine voyait passer ses ambulants. Ils amenaient les provisions et les nouvelles d'allentours. Ils sont toujours ce vecteur humain qui raproche les villages. Capcir, Donnezan, Pays de Sault, ils parcourent inlassablement leurs tournées.

Bien sur, aujourd'hui presque tout le monde a une voiture...

Mais les anciens, leur monde s'est refermé sur la lecture tant que les yeux tiennent, sur la TV et s'ils n'avaient pas les ambulants et les filles sympas de l' ADMR, ce serait dur et presque invivable.

Ils ont de plus en plus de mal à marcher. Aller à l'autre bout du village, c'est devenu presque mission impossible.

Pour que le fil conducteur des nouvelles humaines continue, il faut que ces braves commerçants gagnent leur vie.

N'hésitez plus, allez tailler la bavette avec Titine et le boucher. Puis sa viande elle est meilleure parce qu'elle fait voyager dans le temps et dans l'espace.

Tendez l'oreille, leur klaxon est reconnaissable. Nul ancien ne s'y trompe...

Régalez vous !

GP


Voir les commentaires

1 2 > >>