Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Dissidences Pyrénéennes.

Dissidences Pyrénéennes.

Infos,patrimoine, politique locale, environnement,

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #réflexion

Encore un scandale !

4,8 millions d'euros de RMI et RSA indûment perçus et non remboursés au CG66 !

Bruno DELMAS, ancien chef de cabinet de C. Bourquin, tête coupée pour trop de zèle et d'ambition personnelle faisant trop d'ombrage au chef, aujourd'hui fondateur et président du mouvement politique de "l'Olivier", s'indigne du "laxisme" de gestion de ces allocations indûment perçues.

La majorité départementale vient de voter un "allègement" des indemnités des élus passant le montant à 1900, 00 € par mois et 2660, 00 € pour ses 10 vice présidents (de la majorité). Ce, bien sur, sans toucher aux autres frais qu'empochent nos "représentants"...

Ce qui est choquant dépasse le cadre d'orientation des largesses indûment attribuées en le resituant dans le contexte de versements politisés qui génèrent du vote favorable !

Il demeure surprenant que cet ancien "bras vif" de la majorité départementale ne pose pas la véritable question du pourquoi le département va si mal.

L'axe du malaise se situe plus dans le fait d'un réflexe de dominance et non pas d'écoute des réalités locales, car l'écoute ne se limite qu'à la barre des élus locaux qui souvent ne comprennent rien eux mêmes aux besoins des concitoyens.

La budgétisation et le devenir des départements s'orientant vers de simples guichets sociaux ne laissent envisager rien de bon, d'autant plus qu'ils se révèlent incapables de gérer équitablement et légalement RSA et RMI !

Qu'en est il de l'APA et des autres aides ?

La mutation des compétences vers une région plus forte dont le centre immigrerait vers Toulouse n'éloignera pas les problèmes, sinon l'attention due aux administrés sinistrés de cette politique à la botte de l'Europe.

Là où nous avons besoin de plus de proximité par une démocratie participative, le désert va inéluctablement s'installer en même temps que le confort douillet de nos représentants les éloignera de leurs "chers" contribuables.

Bien sur, les "guichets" de vote et de rémunérations intéressantes demeureront "open"...

Le redécoupage des régions n'amènera pas plus de revenus à celles qui bénéficiaient d'une péréquation en voie de suppression. Les régions riches ne le seront que plus, ainsi que les plus pauvres qui continueront une désescalade mortifère.

Si cela pouvait amener une évolution dans la prise de conscience des élus et ouvrir vers un fédéralisme responsable et réellement à l'écoute des concitoyens, mais rien n'est moins sur.

Car, qu'ils soient de droite ou de gauche, le vieux réflexe communautariste est partagé par l'ensemble des partis actuellement en lice sur le champ de l'absurde.

Sur l'échiquier politique, il manque un parti qui n'en soit pas un de part le parti pris et qui serait enfin ouvert aux réalités des Français !

Au lieu de dilapider les efforts en massacrant l'initiative privée et en retour tenter de pallier aux carences engendrées par de nouvelles charges et emplois improductifs, il serait peut être temps de changer le fusil d'épaule et de faire face à la déliquescence de décisions suicidaires dues au jacobinisme viscéral.

Trop d'impôts tue l'impôt !

Le pouvoir d'achat de la majorité des français diminue comme peau de chagrin sans que nul ne s'inquiète de ce qu'engendre sans cesse de nouvelles charges par une immigration uniquement profitable à un système ne générant qu'une spirale infernale.

Sauf pour certains bénéficiaires dont les partis concernés jubilent devant ces "providentiels" nouveaux votants achetés à coup de RMI et de RSA !

Ainsi en est il de même pour cette nouvelle classe de riches profiteurs qui dilapident outrageusement pendant que les autres se serrent la ceinture...

Pendant que naviguent des yachts à 500.000,00 € le W.E, et que certaines villas se louent à plus de 25.000,00 € la semaine, la grande majorité s'essouffle dans cette attitude du diable qui se mord la queue et boucle difficilement ses fins de mois.

Sans pousser vers un communisme dont nous savons bien les orgies d'écrasement des libertés et de répressions génocidaires, ne serait il pas venu le temps de reconsidérer le fonctionnement de notre société vers plus de réalité que celle de nos rêveurs si chèrement entretenus dans leur incompétence ?

Bonne réflexion !

G.

Voir les commentaires

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #nature
La forêt sacrée menacée !
La forêt sacrée menacée !

Les fées déménagent, ciao la magie !

Entre les grandes saignées, les tranchées déchirant un sol bien fragile et le dérangement des chantiers, la paisible forêt n'offre plus autant de repos à nos esprits des bois...

Carcannet, c'est la forêt sacrée dont le nom d'origine indo européenne indique bien l'attachement des anciennes populations à la magie des lieux.

Bien sur, il existe un plan d'exploitation forestière, car la forêt qui produit se meurt aussi de n'être pas exploitée convenablement.

Les parcelles mises en coupe vont être "régénérées", c.a.d, que les grands sapins de plus de 120 ans vont tomber !

Il ne devrait pas s'agir de coupes blanches à priori...

Cependant, la zone relève d'une particularité en ce que, soumise au plaquage des vents dominants, des effets de tourbillons viennent arracher des arbres poussant sur d'anciens pierriers constituant des sols peu profonds, ainsi que des bris en hauteur sous les coups de fouet. Outre ces dommages, les dégâts causés par exploitation brutale non surveillée comme le faisait l'ONF au temps où la rentabilité de ses services n'était pas sa priorité et la chute des grands, infligent de nombreuses blessures et bris sur la jeune génération.

L'effet de clairière va sans doute s'amplifier et ce n'est pas dit que la ré-génération puisse être assez efficace, notamment face à une évolution climatique impliquant un remodelage du "climax" perturbé.

(Le climax étant l'état d'équilibre végétal d'un biotope parvenu à sa maturité d'adaptation aux diverses contraintes du milieu et du climat.)

Avec désormais une large bande tout au long de la ligne de crête et de part et d'autre du talweg attenant, une zone de glacis risque de s'implanter durablement comme c'est le cas sur certaines pinèdes ravagées par diverses maladies et soumises aux plaquages des vents.

Du Bécet à la limite des trois départements, la zone frontalière va se trouver particulièrement fragilisée. L'endroit déjà blessé y perd un peu plus de son charme et de l'accessibilité par l'épaisseur des branchages laissés au sol.

Cependant la vente de ces dernières coupes devrait amener environ 20.000,00 € de revenus pour la commune. Une somme dérisoire au vu de la dette générée par la station de ski et qui sera vite engloutie par l'obstination de poursuivre à nos frais l'exploitation du domaine du Ginèvra sous la forme d'une régie non seulement déficitaire mais aussi sans ressources suffisantes pour assurer sa propre "ré-génération" !

L'exploitation des forêts de la section de Rieutort souffre également d'un acharnement arrachant petit à petit des bandes laissant l'action des vents s'accélérer.

Les pins, plus souples résistent mieux, sauf lorsque les sols pauvres et peu profonds sont détrempés...

Il est regrettable que ce soient les contribuables et le domaine forestier qui doivent supporter l'incohérence de gestion que nous font subir une politique si unilatérale qu'elle se pose en diable entre deux clochers !

(Ceux qui visiteront le site de la commune comprendront en voyant le panonceau...

Site, d'ailleurs, qui semble bien ne plus être actualisé, l'essentiel étant souvent occulté.)

Pour les amateurs de magie forestière, profitez vite des dernières grandes futaies, car vous ne risquez plus de les revoir, vu la vitesse de repousse de nos arbres soumis à un climat difficile.

Les hardes de cervidés se sont faites bien rares et le couvert est bien silencieux. Cependant, quelques palombes roucoulent, ajoutant aux discrets gazouillis des bouvreuils.

Les migrateurs ne semblent pas avoir encore repris leurs habitudes. Si les hellébores (plantes toxiques) sont en avance, le gazon présente encore un retard plus marqué que l'an passé.

Le bois joli exhale son entêtant parfum de lilas et quelques hépatiques trilobées ponctuent ça et là entre les bouquets de chénopodes ("Anouils" = noisettes de terre).

Les fouillis des hardes de sangliers sont absents de cette zone autrefois affectionnée comme repos et refuge de la grande faune. Une des conséquences d'une exploitation répétitive ne laissant plus assez de calme au monde sauvage !

Tant pis aussi pour les chasseurs et les amateurs de champignons dont les symbioses sont menacées par abattage de leurs partenaires aux quels ils sont vitalement liés...

G.

Carcannet, adieu les arbres !
Carcannet, adieu les arbres !
Carcannet, adieu les arbres !
Carcannet, adieu les arbres !
Carcannet, adieu les arbres !
Carcannet, adieu les arbres !
Carcannet, adieu les arbres !
Carcannet, adieu les arbres !
Carcannet, adieu les arbres !
Carcannet, adieu les arbres !
Carcannet, adieu les arbres !
Carcannet, adieu les arbres !
Carcannet, adieu les arbres !

Voir les commentaires

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #réflexion

Entre le pouvoir de la foudre et l'influence de l'ombre, celui qui voit clair dans son passé et qui justifie son avenir par la foi de "bonnes intentions" nous dirige et nous écrase...pour soi disant le plus grand bien commun !

Hard power et soft power de concert agissent sur ces "concurrents-alliés potentiels" mais vassaux avant tout !

"First América", tout est dit dans ces deux mots qui justifient tant de pragmatisme despotique déguisé sous de pieuses "bonnes intentions".

Le malheur de l'Europe réside autant dans la faiblesse de ses intentions et sa démographie compensée par de l'immigration forcée que par l'aveuglement de ses dépendances sournoises à ce petit frère devenu un géant aussi ombrageux que nuisible.

Les Européens semblent croire, en réaction, avoir choisi le modèle du communautarisme face au fédéralisme si répandu dans les pays démocratiques.

Or, il n'est pas de hasard dans la cour des pantins qui se prennent pour les concepteurs de leur avenir alors qu'ils ne sont que les retransmetteurs de mouvements induits outre Atlantique.

"Manipulés à l'insu de notre plein gré", nous obéissons par ce "seppuku" dans ce que nous croyons être la seule forme de salut.

Pour autant, copier ne sera jamais la forme qui nous protégera. Ce système est pernicieux, car il porte en lui les miasmes d'une maladie mortelle, sinon handicapante.

Pour qu'il puisse fonctionner il faut une présence réelle de volonté guidée par une foi sincère qui justifie tout acte même répréhensible par la morale et d'autre part les moyens colossaux pour mener les actions décisives et imparables dans tous les domaines quels qu'ils soient.

Sans une démographie cohérente et liée par une volonté identitaire motivant la dynamique, le système tombe en panne et ses ressources deviennent celles du "Big Brother" étoilé...

Le "néocolonialisme" ne touche pas que les "pays émergents" ou en voie de développement. Il s'attaque surtout à tout concurrent potentiel dans le but de la maîtrise totale de l'ensemble des ressources possibles et des marchés potentiels.

Tout est bon pour crétiniser et abrutir les masses, y compris le recours aux féodalités les plus extrêmes que la diffusion des savoirs et des valeurs démocratiques avaient repoussé au fin fond d'une histoire poussiéreuse.

La "montée" de fanatismes religieux est autant instrumentalisée que l'immigration métissant la société d'incompatibilités culturelles qui l'appauvrissent considérablement par un effet de kaléidoscope noyant toute volonté commune et entente réciproque. Diviser pour mieux régner !

Bien des "personnages" comme le soi disant "père de l'Europe", Jean Monnet (1888-1979), furent plus les leviers de l'asservissement et les concepteurs de chevaux de Troie que les véritables instigateurs de l'émancipation Européenne. Lié aux milieux financiers et politiques américains, il n'aura cesse d'agir pour interdire la formation d'alliances européennes que ne contrôlaient pas les États Unis...

Face au pourvoyeur de fond, l'obéissance fut "intéressée" des deux cotés...

On n'a rien sans rien ! (soi disant...).

Si culturellement et historiquement nous sommes liés, nous ne demeurons pas moins des concurrents économiques à maîtriser par tous les moyens possibles...

"Avant de produire, il faut avoir vendu". Ce principe de base pragmatique implique l'asservissement non seulement des marchés mais aussi des populations par un modèle abrutissant les coupant de leur mémoire culturelle. La "mondialisation" n'est que ce miroir à alouettes qui permet de "flinguer" en plein vol les satellites hypnotisés par de simples facettes de verre...

Entretenir le trouble permet la suprématie de vision et d'action sur le reste du monde en se justifiant des plus nobles intentions pacificatrices. En fait de Paix, c'est la dictature de la terreur organisée !

Si toutefois nous continuons de jouer la carte du communautarisme, nous perdrons toute licence justificative de l'écoute réciproque pour ne devenir que les valets servants et esclaves du "Big Brother Américain".

Bons poissons, nous avons mordu à tous les hameçons qu'il a bien voulu nous tendre, jusqu'à cet "Euro" générateur d'injustices sociales et économiques qui fit chuter autant notre pouvoir d'achat que la compétitivité de nos industries.

Les fuites de ces dernières vers des cieux plus cléments ne sont que la conséquence directe de la grande illusion hourdie savamment par ceux dont on croyait ainsi se protéger...

Même la "mafiocratie" supplantant les principes démocratiques fondamentaux est soumise à la bonne volonté de Lois dictées par les tenants du marché mondial.

Lorsque l'on s'aventure à gratter sous la croûte de l'affiche américaine, apparaissent alors les véritables lobbyistes de cette dictature planétaire.

Les familles de banquiers prennent une savoureuse revanche sur les cultures qui les ont si fréquemment ponctionnées tout au long de l'histoire politique et religieuse de l'ancien monde. L'outil est devenu le maître de l'ouvrier !

L'on pourrait longtemps se poser la question d'un acharnement si particulier contre le fondement Indo-Européen de notre culture originelle, si l'on n'était encore aveuglés par les principes d'utopies orientales hourdies que pour ne mieux juguler la nature humaine fondatrice de réels progrès.

L'intérêt est Capital !

Si nous pensons que l'essentiel est d'être, la réalité d'avoir, prime sur toute logique qui permet de se réaliser. La Loi du plus fort s'impose donc à tous sous le couvert de "tendres attentions humanistes" que l'on nous sert en guise de morale fondatrice de stabilité sinon de "croissance".

Or la "croissance" est devenue ce piège utopique qui pousse toujours à plus de destruction et d'asservissements par toujours plus de consommation. La démographie artificiellement expansive en est le levier incontournable . Même les anciennes populations dont la sagesse induisait la stabilité voir la baisse de natalités liberticides et parasitaires de la planète sont désormais en danger majeur de noyade sous le Tsunami qu'elles organisent pour le plus grand profit de leurs nouveaux maîtres.

Lorsque le verbe "intégrer" ne se conjugue plus à la forme pronominale (s'intégrer), il n'est que celui de "s'inoculer" les germes d'un suicide involontaire, cultivés de longue haleine par ceux qui nous veulent tant de bien.

Le "Melting-Pot" américain n'est pas transposable à nos banlieues surchargées de cultes et de superstitions abrutissantes d'une "a-culture" bruyante, dont aucune ne fédère vers une quelconque harmonie volontaire, ni de la conjugaison du verbe "travailler ensemble". Ce d'autant qu'il n'y a plus de travail pour tous !

En croyant une fois de plus copier le "big brother" nous n'avons pas anticipé que nous prenions la toxine du malaise sans le remède de la cohésion par la volonté supérieure.

Il n'y a qu'à se tourner vers l'échec américain et les émeutes de plus en plus "florissantes" dans le pays de l'oncle Sam , pour s'apercevoir de l'incohérence du système.

Pourtant, s'il reste un avenir à la cohésion Européenne élargie, il ne peut se concrétiser que par l'asservissement des banques à l'intérêt commun et l'organisation du système boursier autour d'une fédération de pays résolument à l'écoute respectueuse des populations des uns et des autres.

Encore une dictature pour s'en sauver d'une autre !

Bonne réflexion...

G.

Voir les commentaires

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #nature
Pluie, soleil, herbe tendre et neige !
Pluie, soleil, herbe tendre et neige !

Nous sommes bien en Capcir et tout est possible... en même temps !

Transition ou continuité du changement ?

Cette contrée ouverte sur le ciel et si fermée aux envahisseurs insensibles nous montre que si la vie est dans le mouvement, la perpétuelle adaptation réside aussi dans la patience !

Les pelouses se ravissent d'ondées de diamants brillants sous mille feux d'un soleil éclatant alors que le manteau neigeux continue de couvrir les montagnes en promettant de fraîches gelées.

La prudence Capcinoise s'est cultivée sur l'antique persévérance d'espérer que la blancheur quitte les cimes pour entamer les plantations de pomme de terre. La Lune vieille viendra bien assez tôt pour qui sait y faire.

Si la mi Mai approche, la neige insiste épaisse sur la Serre de Maury...

Avis donc aux intrépides, je me souviens de plants d'oignons brûlés sous une couche de neige après un début Mai particulièrement chaud !

Par contre, il faut savoir saisir la balle au bond et labourer dès que la terre est convenablement ressuyée...

En attendant le favorable, saisir l'opportunité est affaire de calcul, mais surtout d'expériences à ne pas renouveler !

"Un temps pour tout et chaque chose en son temps" se décline sous des variations climatiques si aléatoires que le risque zéro n'existe pas. Alors, les anciens plantaient jusques mi Juin et ramassaient en Octobre, parfois sous la neige...Rien n'est parfait !

Profitons de ce qui est, plutôt de ce qui tarde à venir...mais sans excès !

Les mésanges excitées, voletant de branche en branche, nous montrent que cette avidité n'est pas un signe de gourmandise mais prudence de saisir ce qui peut l'être lorsque c'est possible !

Un tiens vaut mieux que deux tu l'auras pas.

G.

Tout en un !
Tout en un !
Tout en un !
Tout en un !
Tout en un !
Tout en un !
Tout en un !

Voir les commentaires

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #Actualité

Au nom de toutes les victimes du pouvoir !

Je compatis autant avec ceux que le "christianisme" lapida qu'avec ceux qui furent les victimes du Sionisme autant que de ceux et celles qui sont les victimes d'une oppression quelle qu'elle soit !

Je partage dans mon sang et dans mon âme les affres de tous les peuples assassinés au nom de ces Utopies servantes du grand capital comme de ce communautarisme forcené.

Il est temps de dire stop !

Stop à tous les dogmes fanatiques quels qu'ils soient, comme de dire Stop au terrorisme d'État !

Stop aux extrêmes et encore plus aux intentions frileuses de l'ensemble d'une classe politique imbue d'elle même et si désintéressée du sort des populations dont elle tire ignominieusement profit !

L'histoire semble se répéter en nous affligeant les remakes de recettes obsolètes mais hélas si efficaces.

Ce qui nous manque souvent, c'est la mémoire !

Si nous avions présent en nos chairs les affres des tortures de tous ceux et celles qui ont subi et de ceux et celles qui ont lutté contre la barbarie du terrorisme fanatique ou d'état, nous nous redresserions aujourd'hui contre la smala qui use et abuse de nos vies et de nos impôts !

La comédie manipulée de cette soupe médiatique quotidienne devrait nous paraître bien fade face à la réalité de peuples martyrisés au nom de capitaux ou de soi disant démocraties bienveillantes.

Solidaires, nous le sommes en actes et de nos cœurs lorsque nous le pouvons par nos simples moyens face à l'inertie du pouvoir central.

Il est inconcevable que l'État laisse autant de bouches se taire en silences de faims et de nuits sans rêves.

Il n'est pas question d'idéologies mais de réalités !

A bout de souffle sont ceux qui la bouche bien remplie et le ventre si gros, s'endorment sous l'édredon de la "sacro-sainte" satiété.

Plus aucun cri ne point d'un abîme sans fond et sans cœur !

Personnellement, je n'ai rien contre le Syrien exténué qui vient de voir sa famille s'engloutir sous les flots Méditerranéens. Je n'ai rien contre la femme qui a perdu son père, son mari, ses frères et ses enfants dans l'abomination de ces théâtres expérimentaux de trusts "civilisés".

Je compatis également avec le Breton, le basque, l'Arverne, le Bourguignon, l'Alsacien, l'Occitan et le Catalan.

Même si personnellement le dualisme est aux antipodes de mes fondements, je compatis avec ces bons hommes qui montèrent au bûcher en 1244 et avec eux tous ceux et celles qui suivirent.

Plus qu'une libre pensée, ce qui m'importe c'est la Liberté de penser et de vivre Libres !

Notre système politique vient de prouver une fois de plus la justesse de ses limites. Jouant sur tant de tableaux que s'y perd la lumière et le cadre, la soi disant "Démocratie" vient de nous prouver que les Girondins n'étaient pas si loin de la vérité et que les Jacobins devenus Montagnards ont eu tôt fait d’araser tout espoir de compréhension au nom du centralisme forcené !

Notre Europe n'est pas celle des peuples mais celle de l'intérêt capitalisable !

Notre mondialisation n'est pas celle de l’écoute et du bien commun, c'est celle de l'écrasement des identités sous la botte des réseaux d'influence et de financement...

Où est l'humain ?

Je ne compatis pas avec les persécutés d'hier devenus les bourreaux d'aujourd'hui !

Au nom de qu'elle douleur peut on en infliger de plus grandes au reste des habitants de la planète que nous partageons tous ?

Au nom de qu'elle divinité peut on bafouer les droits les plus élémentaires à la vie ?

Il n'est aucune excuse aux victimes d'hier devenus les bourreaux d'aujourd'hui, qui par la finance et les moyens modernes nous propulsent vers les ténèbres de l'obscurantisme directement ou indirectement !

La terreur n'a pas de visage sinon cette grimace informe d'une bouche tordue hurlant les obscènes paroles que tous les dictateurs partagent.

Cris de haine et silences négociés se croisent dans les couloirs d'un pouvoir corrompu...

Au nom de tous les nôtres j'en appelle à la raison des hommes de bonne volonté pour que vienne une nouvelle ère résolument faite d'écoute, de partage, de respect. Une nouvelle ère résolument plus humaine capable d'accepter la critique et l'expression la plus locale contre l'eugénisme des plus forts.

G.

Voir les commentaires

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #Actualité

Oh la la, on l'a échappé belle...

Hé bien non !

Nous n'y coupons pas.

Chaque fois qu'un fait médiatisé au maximum se produit, au lieu de ne regarder que ce que l'effet produit ou ne produit pas en proportion, si nous nous posions la question de :-"A qui ça profite vraiment et aussi ?".

Là, nous pouvons nous interroger légitimement sur la temporalité . Pourquoi un événement se "produit" juste au moment où les "systèmes de démocraties" si mal en point de part leur peu de crédibilité politique, veulent faire passer un ensemble de textes et de mesures Liberticides pour mieux régenter aussi leurs populations ?

Je vous conseille de lire ou de relire 1984 de G. Orwell, entre autres dystopies romancées qui nous replongent dans la triste réalité...

"La tentative déjouée"d'attentats peut aussi être considérée comme le paravent chinois du véritable contexte de crise qui veut que nos élus vont encore par ce prétexte légitimer, crédibiliser et surtout tailler de larges coupes dans les budgets des services publics en renforçant ceux des polices et des armées et se la jouent tout petit en ce qui concerne la véritable parasitose envahissante qu'ils représentent eux mêmes !

Leur nombre, sinon leurs indemnités ne cessent de croître tandis que le pouvoir d'achat des Français s'évapore !

Elle a bon dos l'immigration forcée car on veut en rajouter encore plus, médiatisée d'autan par les drames maritimes de toutes ces victimes dont les crises originelles sont alimentées, car juteuses pour les marchands d'armes, de technologies et de conseils en tout genre...

De toutes façons, nous payons, sinon, nous payerons !

Ce n'est pas nouveau, ils se foutent de nous et ça continue...

Les faux époux Thurange (tu déranges), les vrais faux terroristes irlandais, les mises en scène telle celle de l'Observatoire, la suppression de certains dirigeants compromettants menaçant de révéler l'extrême compromission des financements occultes des campagnes électorales et plus largement des "partis politiques", la manipulation des sondages et de l'info comme l'a dénoncé le journal "Le Monde" après les "événements" d'Algérie... Il ne manque pas d'exemples de cette "pédagogie" faite pour les nuls !

Alors, oui, si nous sommes en guerre sans le savoir, c'est peut être parce que ceux qui nous intoxiquent le sont contre le peuple de France et plus particulièrement les Français !

Avons nous encore quelque espoir de survivre à ce "Big brother" usant de toutes les ficelles médiatiques en désinformation et conditionnement et faisant feu de tous bois qu'il incendie pour se poser en Pompier pour mieux nous pomper ?

Décidément, la confiance règne...

G.

Voir les commentaires

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #nature
Bien ouvrir les yeux et les oreilles, ne suffit pas...
Bien ouvrir les yeux et les oreilles, ne suffit pas...

Primavéra, mais il manque encore nos hirondelles...

Les jeux printaniers ont commencé dans les futaies et parmi les jeunes pousses d'herbe.

Rouges queues, moineaux, mésanges, bouvreuils...

Nos petits amis se bousculent et s'agitent.

C'est le moment de les observer et d'en profiter.

Un ouvrage est à conseiller, c'est l'incontournable guide des oiseaux d'Europe aux éditions DELACHAUX & NIESTLE.

Un bon affût, de la patience et peut être aussi quelques croûtons de pain émiettés...

Jumelles à fort grossissement ou petit télescope et appareil photo muni d'un bon zoom.

Il existe aussi des paraboles pour capter, amplifier et même enregistrer les trilles ravissantes de nos petits amis.

Des joies simples en perspective...

G.

A vos jumelles et appareils photos !

Voir les commentaires

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #Actualité

Même pas le temps de lire ce que l'on signe ?

Outre les fautes (voir l'original de la convocation)...la date est bien modifiée et la réunion du CM de Puyvalador sera le :

Jeudi 23 Avril 2015, 20h00, "salle du conseil" (ancienne salle polyvalente)...

Avec une baisse notoire des chiffres d'affaires de toutes les stations de ski, toujours minimisée, va t'on tenter de croire que nous sommes en net progrès ?

Peut être, mais sur quelle pente !

Piste verte ou piste noire ?

Hors pistes, c'est le chaos...

En tous cas, la forêt va trinquer, comme d'habitude, ça continue !

G.

Voir les commentaires

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #nature
Pissenlits.
Pissenlits.

Renouveau printanier, le grand nettoyage commence !

L'hiver est passé, quoique ici...

Pendant cette saison les stress se sont accumulés avec leurs toxines issues aussi de la dégradation des réserves.

De même que la ménagère avisée préparait les grandes lessives à la cendre de l'hiver, il est temps de faire aussi le ménage de l'organisme.

Soleil, eau et salades tout au long de la saison des lumières !

La première, c'est celle de pissenlits dits localement : Xicoïas (prononcer tchikoyes).

Il n'en manque pas dans les prairies sur-pâturées et notamment dans les taupinières.

Les meilleures, les plus petites et les blanches...

Un canif solide, de la patience et quelques principes de base.

Ne ramasser que là où elles sont abondantes. Ne prendre que celles qui sont totalement saines.

Bien les laver et les laisser tremper une nuit dans l'eau vinaigrée.

Antan, des bains d'eau chargée en cendre de bois permettaient d'amoindrir l'amertume et d'assainir des parasites.

Ensuite en poêlée avec des lardons ou simplement en salade "aïlllée" et croûtons...c'est selon le goût de chacun !

Puis, viendront les autres dépuratives comme l'hépatique trilobée, la fleur de primevère associée aux feuilles de violettes, les "greiches" (saxifrage perdu), les cóscoills (Sécilie du Péloponnèse), raiponses en épi, feuilles de noisetier pour maigrir, etc.

Bref, le plaisir au rendez vous de la santé !

Gourmets et gourmands y trouveront leur compte.

Bon appétit et bonne santé !

G.

Un bain vinaigré salutaire...Un bain vinaigré salutaire...

Un bain vinaigré salutaire...

Voir les commentaires

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #Histoire Patrimoine

Un vieux chaman Cherokee racontait la vie à ses petits enfants
Il leur dit : " Je ressens un grand tourment. Dans mon Âme se joue présentement une grande bataille...
Deux loups se confrontent.
Un des deux loups est méchant...Il "est" la peur, la colère, l'envie, la peine, les regrets, l'avidité, l'arrogance, l'apitoiement, la culpabilité, les ressentiments, le mensonge, la compétition, l'orgueil...
L'autre est bon : il est la joie, la paix, l'amour, l'espoir, le partage, la générosité, la vérité, la compassion, la confiance...
Cette bataille se joue aussi en vous, en chacun de nous en fait...
Silencieux les enfants réfléchissaient... Puis l'un d'eux dit:
"Grand Père, lequel des loups va gagner?"
Le vieux chaman répondit simplement :
" Celui que tu nourris"

Voir les commentaires

1 2 3 > >>