Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Dissidences Pyrénéennes.

Dissidences Pyrénéennes.

Infos,patrimoine, politique locale, environnement,

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #info administration

Pour ceux qui n'auraient pas reçu l'avis de la CRC de Juillet 2015, voici quelques extraits...

CONSIDERANT que les projets de budgets primitifs 2015 de la commune de Puyvalador­ Rieutort n'ont pas ete presentes en equilibre reel, le budget principal presentant un deficit de

304 042,40 € apres report du resultat de cloture 2014 ; que, des lors, la procedure de retablissement de l'equilibre budgetaire engagee au titre de !'article L. 1612-5 suite a la saisine du 27 juin 2013, puis

du 19 juin 2014 se poursuit ;

CONSIDERANT que la saisine du 23 juin 2015 de la representante de l'Etat dans le departement des Pyrenees-Orientales, laquelle a qualite et interet pour agir aux termes des

dispositions de !'article L. 1612-9 precite, est complete a compter de l'enregistrement au greffe de la derniere reponse de la commune, le 10 juillet 2015 ; qu'elle est done recevable a compter de cette date ;

Sur les resultats 2014

CONSIDERANT qu'il a ete constate une difference de 221,28 € entre le compte administratif et le compte de gestion 2014 du budget principal, respectivement au chapitre 013

« Attenuation de charges » (35 369,05 € au compte administratif et 35 589,33 € au compte de gestion) et au chapitre 75 « Autres produits de gestion courante » (65 918,22 € au compte administratif et 65 696,94 € au compte de gestion), sans effet sur Jes soldes globaux ; qu'il s'agit de deux titres, d'un montant de 48,44 € et de 172,84 €, qui doivent s'imputer en attenuation de charges au chapitre 013 et non au chapitre 75 ; qu'il convient par consequent de retenir Jes soldes figurant au compte de gestion 2014 ; que Jes resultats de cloture 2014 se presentent des Jars de la maniere suivante :


CONSIDÉRANT que la commune de Puyvalador-Rieutort a fait l'objet de saisines multiples de la chambre régionale des comptes au cours des dernières années ; que la quasi-totalité d'entre elles a eu pour origine le déséquilibre financier de la structure en charge de la station de ski ;

CONSIDERANT que la commune a cependant fait le choix de poursuivre !'exploitation de l’activité de ski,-en liquidant la régie autonome d'exploitation Touristique (RAE-T) -et en créant une régie municipale des sports et des Loisirs (RMSL) ; qu'a !'issue des operations de liquidation, l'actif et

l'important passif de la RAET ont été repris dans le budget principal de la commune ;

CONSIDÉRANT que, sous l'effet de ces opérations, le déficit de clôture 2013 du budget principal de la commune s'est élevé en section de fonctionnement a 660 993, 65 € ; qu'en dépit des dispositions prises dans l’arrêté préfectoral n' 2014307-001 du 3 novembre 2014, qui a réglé et rendu exécutoire le budget primitif 201 4 de la commune, le déficit de clôture 2014, bien qu'en diminution, reste important, a hauteur de 384 208,04 € ; que le résultat du budget annexe de la RMSL est a nouveau négatif, et illustre la difficulté d'atteindre un équilibre régulier ;

Sur Jes budgets primitifs 2015
  1. Budget de la regie municipale des sports et loisirs (RMSL)

CONSIDÉRANT que le projet de budget 2015 ne comporte pas de section d'investissement, les opérations correspondantes étant supportées par le budget de la commune ;

CONSIDÉRANT que l’équilibre de la section d'exploitation repose sur des hypothèses favorables en matière de recettes et de dépenses ; que, compte tenu notamment des titres et mandats déjà émis au 1°' semestre 2015, il convient d'amender es prévisions en conséquence ;

CONSIDÉRANT que les dépenses de la section d'exploitation peuvent être ramenées, après examen, a la somme de 627 541 € au moyen des ajustements suivants :

  1. compte 60225 « Fournitures de bureau » : 80 €,

  2. compte 604 « Achat études prestations de service » : 18 248 €,

  3. compte 605 « Achat de matériels » : 10 000 €,

  4. compte 6066 « Carburants » : 37 000 €,

  5. compte 611 « Sous-traitance générale » : 0 €,

  1. compte 6152 « Entretien et reparations sur biens » : 5 000 €,
  2. compte 6156 « Maintenance » : 5 000 €,

  3. compte 6228 « Divers » : 0 €,

  4. compte 6231 « Annonces » : 0 €,

  5. compte 627 « Frais bancaires » : 3 000 €,
  6. compte 6288 « Autres )) : 60 €,

  7. compte 6312 « Taxe d'apprentissage )) : 1 650 €,

  8. compte 6333 « Participation employeur a la formation continue )) ·. 3 000 €,

  9. compte 6458 « Cotisations autres organismes sociaux )> : 3 100 € ;

CONSIDÉRANT, s'agissant des recettes de la section d'exploitation, que les produits attendus de la vente des forfaits de ski, soit 696 767,70 €, se situent a un niveau élevé au regard des chiffres d'affaires des saisons précédentes ; que les recettes déjà enregistrées au 30 juin 2015

approchent 400 000 €, pour un nombre restant de journées d'ouverture, sur la fin de l’année 2015, potentiellement faible ; qu'il convient de retenir une approche plus prudente, a hauteur de 546 400 €

e, :

sur l'exercice 2015 ; que cette inscription se fonde sur 20 jours d'ouverture d'ici a la fin de l’année, sur une augmentation prévue de 1,50 € du prix moyen de la journée pour la saison 2015-2016, et sur une recette des forfaits a la saison similaire a l’année précédente ; qu'il convient enfin de retenir des recettes supplémentaires pour un montant total de 9 457 € se décomposa, en 6 060,92 € de

« produits divers de gestion courante )), 1 499, 16 € de « subvention d'exploitation » 896,29 € de

« remboursement de frais )) ;

CONSIDÉRANT qu'il résulte de ces ajustements un déficit prévisionnel, incluant le report antérieur, de 121 648 € ;

CONSIDÉRANT, comme l'avait rappels la chambre dans son avis n° 2013-66-016-1, qu'« aucune économie d'envergure ne peut être proposée sauf a porter atteinte aux conditions techniques de fonctionnement et aux obligations de sécurité - ce dont ii ne saurait être question - )> ; que, des lors, aucune mesure de redressement supplémentaire ne peut être proposée au budget 2015 de la RMSL ; que le passif accumule a terme devra, le cas échéant, être apure par le budget de la commune ;

  1. Budget principal de la commune

CONSIDÉRANT que la commune doit dégager un excédent significatif afin de solder

progressivement le déficit qu'elle a absorbe après la liquidation de la RAET ; que la durée initiale d'apurement a été évaluée à quatre années, soit jusqu'en 2017, dans l'avis n° 2013-66-016-11 ;

CONSIDÉRANT, s'agissant de la section d'investissement, que la commune n'envisage aucune opération en dépenses d’équipement ; qu'une dépense au compte 165 « Dépôts et cautionnements )) est toutefois à prévoir ; qu'en recette, !'inscription de la somme de 60 000 € en produits de cession correspond a la vente d'un véhicule de déneigement actée par une lettre du 2 mars 2015 ; que deux subventions du conseil départemental, bien que présentant un caractère annuel jusqu'en 2020, n'ont pas été inscrites au budget ; qu'il convient de les ajouter respectivement pour un montant de 11 000 € (convention du 5 septembre 2011 « enneigement artificiel ll) et 11 659 € (convention du 28 février 2012 - programme d'aide aux projets structurants : « aménagement de la station de ski ))) ; qu'un titre de 251,23 €, non prévu au budget primitif, a été émis au premier semestre 2015 et impute sur le compte 10123 « Fonds globalises - TLE )) ;

CONSIDÉRANT, s'agissant de la section de fonctionnement. qu’après un examen détaille, les inscriptions budgétaires doivent être ajustées comme suit :

  • en dépenses

  1. compte 60621 « Combustibles » : 2 500 €,

  2. compte 60622 « Carburants » : 4 000 €,

  3. compte 60633 « Fournitures de voierie » : 500 €,

  4. compte 60636 « Vetements de travail » : 1 000 €,

  5. compte 6064 « Fournitures administratives » :3 500 €,

  6. compte 613 « Locations » : 55 900 €,

  7. compte 61524 « Bois et forets » : 7 000 €,

  8. compte 61558 « Autres biens mobiliers » : 0 €,

  9. compte 616 « Primes d'assurances » : 15 000 €,

  10. compte 626 « Frais postaux et telecommunications » : 9 000 €,

  11. compte 627 « Services bancaires » : 250 €,

  12. compte 6281 « Concours divers » : 560 €,

  13. compte 6413 « Personnel non titulaire » : 28 000 €,

  14. compte 64161 « Emplois jeunes » : 2 300 €,

  15. chapitre 65 « Autres charges de gestion courante » : 43 950 € par ajustement du compte 6573 « Subventions de fonctionnement aux organismes publics » a 50 € et du compte 658 « Charges diverses de gestion courante » a 500 €,

  16. les propositions relatives aux charges financieres pour 60 000 € et aux charges

_ exceptionnelles pour 1500 €.peuvent être-reprises en l'état-;-

  • en recettes

  1. chapitre 013 « Atténuations de charges » : 36 000 € au titre de la prise en charge par le budget annexe de l'eau et de l'assainissement du personnel mis a disposition par le budget de la commune, pour 1,5 équivalent temps plein (ETP) sur l'exercice 2015,

  2. compte 70688 « Autres prestations de service » : 18 600 €,

  3. compte 74718 « Autres » : 121 € ayant déjà fait l'objet d'un titre de recettes,

  4. chapitre 75 « Autres produits de gestion courante » : 168 000 €, se décomposant en 26 000 € de location de la carrière, 27 000 € de produits divers de gestion courante, incluant la

re facturation a la RMSL, par la commune, de la redevance acquittée auprès de !'office national des forets pour une partie du domaine skiable, a hauteur de 25 000 €, et enfin 115 000 € d’excédent de la section d'exploitation reverse par le budget annexe de l'eau et de l'assainissement dans les conditions prévues a !'article R. 2221-90 du code général des collectivités territoriales ;

CONSIDÉRANT qu'il résulte de ces modifications que le résultat de la section de fonctionnement 2015 pourra être ramené a ·38 638,04 € ; que si cet effort de redressement est significatif et satisfait a la trajectoire de retour à l’équilibre prévu dans l'avis n° 2013-66-016-11 , Il repose notamment sur un reversement qui ne peut présenter qu'un caractère exceptionnel, ainsi que sur une absence d'investissements ; que les éventuels besoins de la commune et de la RMSL ne pourraient être satisfaits, en l’état de la situation financière ;

Ill. - Budget annexe de l'eau et de- l'assainissement

CONSIDERANT qu'il convient, en section d'investissement, de ramener les credits prevus au chapitre 23 « Immobilisations en cours >> a 3 000 €, correspondent a des frais d'etude et a

!'absence de realisation en 2015 des autres operations prevues au projet de budget, et de retirer en consequence le virement de la section d'exploitation devenu sans objet (· 113 430,82 €) ; qu'il convient egalement, en section d'exploitation, d'ajuster une recette au chapitre 74 (+ 1 485, 14 €), de

ramener a 36 000 € le montant du remboursement au budget principal correspondant a la mise a

disposition de personnel pour 2015, a hauteur de 1,5 ETP, d'inscrire 10 000 € au compte 615

« Entretien et reparation » et de supprimer le virement de 113 430,82 € a la section d'investissement ;

CONSIDÉRANT que si les sections d'exploitation et d'investissement se presentent en surequilibre, l'examen des résultats des dernieres annees ne traduit pas un prix du service

délibérément excessif ; que l'origine de ces excédents est antérieure ; qu'il appartiendra néanmoins a la collectivité de veiller à ajuster le prix du service à un niveau permettant de satisfaire la couverture réelle des charges, ainsi que la réalisation des investissements nécessaires ;

IV. Budget du centre communal d'action sociale (CCAS)

CONSIDÉRANT que seules des charges à caractère général d'un montant de 2 903,43 € son\ inscrites a la section de fonctionnement du budget du CCAS ; que cette dépense est couverte a due concurrence par le report de l’excédent de fonctionnement 2014 conformément a la délibération du conseil municipal en date du 23 avril 2015 ;

DÉCLARE la saisine de la préfète des Pyrénées-Orientales recevable en ce qu'elle est fondée sur !'article L. 1612-9 du code général des collectivités territoriales ;

  • CONSTATE !'absence d’équilibre réel du budget principal 2015 de la commune de Puyvalador-Rieutort ;

  • PROPOSE les mesures détaillées dans le corps du présent avis, et récapitulées dans les tableaux joints, destinées à dégager un excédent de fonctionnement de nature a permettre un

apurement significatif du déficit du budget principal ;

  • DEMANDE a la commune de délibérer sur les budgets 2015 en s'appuyant sur les propositions ainsi formulées ;

  • DEMANDE a la commune, en liaison avec le centre des finances publiques, de poursuivre la fiabilisation de certaines inscriptions budgétaires visées dans le présent avis, telles que la prise en charge de personnels mis a disposition par la commune, l'enregistrement du reversement de l’excédent d'exploitation du budget annexe de l'eau et de l'assainissement au budget principal ou la correcte évaluation des recettes tirées de l’activité ski ;

  • ALERTE la commune sur la situation financière fragile de la régie en charge de la station de ski, qui pourrait connaître un nouveau déficit en cas d'enneigement insuffisant ou de difficultés a contenir les charges ; qu'un tel déficit viendrait, comme à !'occasion de la dissolution de la RAET, à nouveau peser sur les comptes de la commune ;

Je vous laisse le "loisir" de commenter vous même...

Pour ma part, ça ne peut aller mieux et c'est certainement pour celà que l'on continue à creuser notre tombe !

G.

Voir les commentaires

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #nature
L'eau belle de Montbel
L'eau belle de Montbel

Entre Aude et Ariège, 550 ha de plaisir.

Petite et trop courte escapade dans le piémont Pyrénéen pour se retrouver en bons sauvages redécouvrant l'Orénoque ou quelque contrée lointaine.

Avec un taux d'humidité quasi tropical et une chaleur supportable, la suée est garantie !

Par contre, quelle quiétude et quelle beauté sauvage de ses rives boisées ombrageant les eaux paisibles. Quelques îles pointant un passé englouti dressent leurs feuillus mélancoliques, tandis que l'on glisse tranquillement à distance prudente.

Si le site est magnifique, les zones de mises à l'eau laissent apparaître un laisser aller répulsif et malodorant...

En dehors de celles "aménagées" pour le touriste, c'est une honte de constater la pollution et l'irrespect de lieux aussi magiques.

Mais, une fois éloigné des berges pestilentielles, l'étendue appelle au rêve éveillé.

Sous un ciel embrasé, le retour vers le monde cruel laisse ce regret d'une terre autrefois fréquentée par les druides.

Dommage ne ne pas avoir plus de temps pour en profiter plus et mieux. L'envie d'y retourner n'en est que plus grande surtout lorsque l'on se rappelle l'état du Lac de Puyvalador !

G.

L'eau belle de Montbel.
L'eau belle de Montbel.
L'eau belle de Montbel.
L'eau belle de Montbel.
L'eau belle de Montbel.
L'eau belle de Montbel.
L'eau belle de Montbel.
L'eau belle de Montbel.
L'eau belle de Montbel.
L'eau belle de Montbel.
L'eau belle de Montbel.
L'eau belle de Montbel.
L'eau belle de Montbel.
L'eau belle de Montbel.
L'eau belle de Montbel.
L'eau belle de Montbel.

Voir les commentaires

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #Actualité

Réunion du groupe de réflexion "Pour la dépollution du Lac de PUYVALADOR".

Samedi 05 Septembre 2015, 18 h 30, à la Guinguette de Réal.

Ceux qui souhaitent participer ou soutenir sans pouvoir se rendre à cette réunion doivent nous faire parvenir leur adresse internet pour que nous les tenions au courant du compte rendu et des démarches décidées.

( puyva@orange.fr)

A Samedi 5 septembre donc !

Cordialement.

Gilles.

Voir les commentaires

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #Actualité

Fréquentation du blog :

68284 visiteurs uniques

131353 pages vues

Voir les commentaires

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #nature
La vérité au fond du lac ?
La vérité au fond du lac ?

O N É M A L ?

L'ONEMA est l'office national de l'eau et des milieux aquatiques.

Cet établissement public est sensé répondre par ses actions aux attentes des inquiétudes de la population en matière de gestion des eaux. La montée politique des verts en est certainement à la source...

Or, l'on peut s'interroger sur un suivi indépendant de toute action politique puisque justement cet organisme y est soumis !

Jusqu'où les missions "légitimes" ne sont elles pas polluées ?

En matière de Justice, l'on connait les efforts des partis communautaristes pour atténuer voir annihiler l'indépendance de cette institution...surtout lorsqu'un des élus choyé vient à pêcher.

Ne parlons pas non plus de l'indépendance des médias...

Le poisson est un peu gros lorsque le poison se fait subtil...

Si les collectivités territoriales sont représentées dans les SDAGE par le biais des CLE (voir articles et liens précédents), Eau France ratisse plus large les gravières du grand public.

La Police des Eaux, si abrupte à sanctionner, parfois glisse comme anguille en présence de pollutions notoires. Il existe d'autres instances judiciaires moins soumises aux pressions abyssales de certains élus qui se disent soucieux de l'environnement, plus par soucis électoral ou d'alliance que fondamentalement "gênés" par la dégradation engendrée souvent "à l'insu de leur plein gré" !

En essayant de noyer le poisson, il ne fait que grossir et va finir par exploser !

Ne serait il pas venu un temps de concertation avec l'ensemble des populations concernées et des acteurs professionnels ?

La constitution de réels comités citoyens permettant l'écoute du public et des acteurs économiques serait tout de même mieux venue que ce monde du Silence en apnée dans les eaux noires de certains milieux sub aquatiques...

Certes, il apparaît que toute vérité émerge comme récif au doux écoulement des habitudes locales...

Mais, il ne s'agit plus de faire des ronds (de jambe) dans une eau putride.

Le bas (fond) blesse car si en surface les moutons de mousse ne font que passer, les limons incestueux demeurent !

Quelques prélèvements nous révéleraient instantanément l'ampleur du désastre permanent de certains lâchers...involontaires ?

Car si l'eau court, la boue demeure au fond de cette fosse qui nous laisse septiques.

En attendant que le groupe de réflexion pour la dépollution du lac de Puyvalador continue de prendre de l'ampleur en vue d'une première réunion, vous pouvez continuer de vous renseigner sur les laboratoires d'analyse indépendants, les procédures et les solutions préventives, judiciaires, ainsi que d'épuration...

Notez la moindre idée et si vous ne pouvez nous rejoindre physiquement, n'hésitez pas à nous faire parvenir le fruit de vos réflexions et travaux : (puyva@orange.fr)

Toute qualification, soutient et expérience seront les bien venus !

Le lien avec le site "EauFrance" et la page Police des Eaux :

http://www.eaufrance.fr/

Le lien de la pétition :

http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2015N48074

Cordialement.

G.

La "belle Aude" en aval du lac de Puyvalador...

La "belle Aude" en aval du lac de Puyvalador...

Voir les commentaires

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #réflexion

Le mal entretenu d'avoir un seul sabot !

Dans "l'évolution" de nos civilisations le monothéisme s'est imposé en seul juge dualiste d'un extrémisme paralysant.

Le fait entretenu de ne voir de façon simpliste qu'une seule possibilité et son inverse a fini par enclaver les mémoires sur l'absence de diversité ainsi qu'une amnésie d'attitudes tendant à disparaître avec nos anciens.

Si l'on oublie facilement, c'est aussi parce que le pardon est dévié de son sens conscient et actif pour devenir un automatisme pervers de dépersonnalisation par la volonté d'amnésie et le travail à court terme excluant futur lointain autant que passé ancestral.

Or notre problème majeur passe par cette "amnésie-amnistie" qui finalement nous prive de notre identité personnelle tout en nous faisant croire le contraire.

La crise identitaire est devenue permanente et plus grand monde ne sait plus, ni qui il est réellement, ni à quoi il appartient en retour de comportements logiques et harmonieux dans la considération respectueuse des autres et du mieux vivre ensemble.

Le Capcinois est devenu un étranger parmi les étrangers, un errant sans terre, sans passé et sans avenir !

Croyant implorer une déité bonne, en fait c'est vers "Mammon-Baal" que nos contemporains se prosternent. De même que pensant s'ouvrir sur le monde, ils s'enferment devant leurs écrans d'une "réalité virtuelle".

Cet individualisme forcené est devenu le masque collant d'hommes en perte d'humanité. Eux qui croient, ne voient plus et lorsqu'ils prennent un tant soi peu de recul, c'est avec toute cette morgue orgueilleuse d'un détachement cynique et égoïste.

Certes arriver à concevoir le monde dans la diversité ouvre le champ des possibles. Faut il encore se sentir impliqué à chaque niveau et respecter cette pluralité !

Le monolithisme forcené est devenu monothéisme, jacobinisme puis stalinisme, totalitarisme, communautarisme, bref le même mal change de visage mais conserve la même nocivité qui nous rend bots, bègues et borgnes !

Alors qu'il est un principe créateur, lorsque les hommes créèrent les divinités, ce n'étaient finalement que les projections multiples dans les cieux des aspects humains identifiables dans leur diversité. Par ces exemples à considérer, projetés dans les cieux depuis les abysses de nos subconscients, les anciens se remémoraient en permanence par ce sur-conscient les attitudes à suivre non comme absolues, mais comme relatives garanties d'un mieux vivre avec soi et avec les autres.

La crédibilité de ce système n'est foncièrement basée que sur le mensonge. Même si l'on sait qu'un mensonge peut faire apparaître une vérité, la vérité n'est pas unique mais diverse !

Si bien des mythes sont de "pieux mensonges", nous pouvons en tirer bien des enseignements. Seulement en cet enseignement réside le bon coté du "mensonge".

Faut il encore faire notre ces savoirs par la pratique non pas des mensonges mais par celle de l'expérience pour qu'ils deviennent connaissance...

Or, nous nageons dans ce manque de conscience, d'ouverture, de dialogue pluriel et d'imagination par autant d'automatismes conditionnés du seul point de vue d'une tolérance dualiste, celui de nos intolérances et des exclusions qui en résultent !

Lorsque le "pouvoir temporel" s'en mêle, alors vient la culture de l'abrutissement des masses !

La "vérité" devient la Norme et plus gros est le mensonge, mieux passe le message.

De tous temps le niveau du lac de Puyvalador a varié avec de fortes amplitudes et de tous temps nous avons eu de fortes chaleurs au point que lorsque nous faisions les foins prés des rives, aller piquer une tête dans les eaux fraîches était un vrai bonheur !

Aujourd'hui, non seulement les eaux ne sont plus claires comme avant, mais l'on voudrait nous faire admettre que ce sont réchauffement climatique et variations de niveau qui sont les causes de la pollution par eutrophisation et intoxication.

Soyons réalistes !

La seule variable conséquente est l'augmentation en pics de la fréquentation touristique, du nombre d'habitants, de la production de rejets et surtout un effet d'accumulation et de concentration sur un seul bassin de rétention constitué par le lac de Puyvalador !

Je me rappelle lorsque les eaux usées des Angles et les fuites de certaines cuves de fioul polluaient le lac de Matemale. Certaines truites avaient le goût du mazout !

S'il n'était décédé, Jean Claude Gibert pourrait en témoigner, lui qui amena les truites contaminées aux gendarmes de Formiguères...

Or pourquoi nous dirait on de si pieux mensonges sinon que pour mieux nous dissimuler la seule vérité identifiable, si ce n'est pour nous faire perdre notre identité en nous faisant oublier que le "tout tourisme station de ski Alpin" est non seulement un échec économique, écologique mais aussi sociétal !

Pourquoi mentir avec autant d'aplomb si ce n'est pour cacher trop d'hésitations et d'inconséquence d'élus décidément incapables et peu qualifiés pour proposer autre chose que la dépendance et la soumission à cet échec qu'ils continuent de conduire impunément souvent par intérêt personnel ou de réseau...

Le monolithisme qui nous conduit ne s'est même pas rendu compte que la vitrine qu'ils polluent, c'est aussi la leur ! (et celle de leurs enfants...)

Lorsqu'un projet vient à poindre, c'est souvent une utopie coûteuse qui ne vient qu'enlever un peu plus de nos deniers au lieu de produire richesses et bien être !

A croire que plus ça va mal, plus il faut accélérer la cadence dans ce qui nous mène irrémédiablement vers la désertification et la ruine !

Mais, c'est peut être la solution subconsciente de nos élus mafieux qui veut qu'en décolonisant le secteur il y aura certainement moins de pollution sans avoir à réaliser de nouveaux investissements...

Le drame de cette grandiloquente stupidité ne se trouve hélas que plus amplifié non seulement par la petitesse géographique du secteur et sa fragilité, comme de celle d'une population appauvrie en humanisme, en intelligence et en honnêteté de ses représentants !

Au lieu de chercher d'autres solutions, d'autres compétences nous pataugeons dans ce népotisme fallacieux qui préfère la médiocrité à l'évolution.

Au lieu de chercher de nouvelles têtes pensantes, qualifiées et capables de gérer avec d'autres projets, c'est le plus souvent celui qui est imposé par réseau interposé surtout s'il est moins qualifié et mieux maîtrisable par nos incompétents "représentants".

Finalement, nous n'avons que ce que nous méritons puisque nous les élisons ?

Dans nos montagnes, il n'y avait pas qu'un seul menhir planté et s'il en reste peu, c'est bien parce que nos monothéistes absolus les ont jeté à terre ou carrément pulvérisés parce qu'ils ne supportaient pas la diversité !

Ah ! Si nous n'étions plus monolithiques, mais que chacun puisse écouter et respecter ses voisins, peut être une richesse enfouie sous tant d'indifférence et d'amnésie ressortirait elle d'un lointain passé !

Une richesse, un trésor autrefois appelée Sagesse...

Bonne réflexion !

G.

Le lien de la pétition pour la dépollution du lac de Puyvalador :

http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2015N48074

Voir les commentaires

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #Actualité

ODJ :

1) "Communication" du rapport de la chambre régionale des comptes

2) Délibérations sur budgets suite aux propositions de la CRC...

3) Affouage 2015 Puyvalador

4) Affouage 2015 Rieutort

5) Projet vente coupes de bois parcelles Puyvalador : 11-3, 12-2, 12-3...

6) Projet vente coupes de bois parcelles Rieutort : 3-1, 5-1, 6-1...

7) Délibération suite à demande de location des terrains communaux pour usage de chasse...privée.

8) "Constatations" en non valeur suite ouverture crédits budgétaires.

9) Subventionnement aux associations

10) Action contre la baisse des dotations...

11) Vote pour approbation des statuts du SYDEEL66

12) Procédure d'appel d'offre marché public pour fournisseur d'énergie électrique concernant la RMSL.

13) Questions diverses...

Voir les commentaires

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #nature

Anne, ma sœur Anne, ne vois tu rien venir ?

Hélas, je ne vois que de l'eau couverte de mousse et polluée d'effluves malodorantes !

Il existe pourtant un schémas d'aménagement et de gestion des eaux et une commission locale des eaux...

Mais, sans un mot, ni la moindre action sur ce mouroir gisant en eau moribonde...

Voici le lien qui vous permettra de visualiser qui sont les acteurs (fictifs ?) :

http://www.pyrenees-orientales.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement-eau-risques-naturels-et-technologiques/Eau-et-Peche/Politique-de-l-eau/Politique-generale-de-l-Eau/Les-SAGE/SAGE-de-la-Haute-Vallee-de-l-Aude

La pétition en cours :

http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2015N48074

Le site ministère de l'environnement en matière de gestion des eaux :

http://www.gesteau.eaufrance.fr/

Voir les commentaires

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #nature
Sauvez le Lac de Puyvalador !
Sauvez le Lac de Puyvalador !

J'étais neige

Tu me fondis

Le sol me but

Brume d'esprit

Je remonte

Vers le soleil...

Jalâl al-din Rumi (1207-1273)

Sans manger, un mois de survie.

Sans boire, deux jours à peine !

L'eau est vitale, non seulement physiologiquement, mais en bien des domaines ne serait ce que climatique, voir culturels...

Nos civilisations sont totalement dépendantes de l'eau et cette rare denrée nutritive du corps de l'âme et de l'esprit ne représente comparativement à la taille de notre planète qu'une goutte sur la surface d'une orange et pour l'eau douce, tout juste une tête d'épingle...

Cette eau qui voyage dans le temps et dans l'espace garde en mémoire les identités qu'elle traverse. Elle est passée par tous les cieux et toutes les bouches l'ont bue !

Elle était dans ton jardin et elle est aussi dans le mien.

Fluide parmi les fluides, qu'elle tombe du ciel ou monte de la terre, elle est dans le glacier qui se meurt, dans la centrale nucléaire, dans les champs d'OGM, dans l'égout, dans le lac assassiné, mais aussi dans ton sang, autant que dans l'air que tu respires ou dans l’assiette qui te nourrit !

Cette eau sans laquelle nulle vie ne construit, ni ne dure...

Cette eau que l'on méprise et pollue sans deviner sa véritable valeur que lorsqu'elle vient à manquer.

Des millions de personnes souffrent de faim et ceux qui manquent d'eau ont tôt fait de disparaître !

Alors, si tu te sens concerné(e), fais quelque chose.

Tu peux au moins signer et faire signer cette pétition :

http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2015N48074

G.

Voir les commentaires

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #réflexion

Les Animaux malades de la peste

Un mal qui répand la terreur,
Mal que le Ciel en sa fureur
Inventa pour punir les crimes de la terre,
La Peste (puisqu'il faut l'appeler par son nom)
Capable d'enrichir en un jour l'Achéron,
Faisait aux animaux la guerre.
Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés :
On n'en voyait point d'occupés
A chercher le soutien d'une mourante vie ;
Nul mets n'excitait leur envie ;
Ni Loups ni Renards n'épiaient
La douce et l'innocente proie.
Les Tourterelles se fuyaient :
Plus d'amour, partant plus de joie.
Le Lion tint conseil, et dit : Mes chers amis,
Je crois que le Ciel a permis
Pour nos péchés cette infortune ;
Que le plus coupable de nous
Se sacrifie aux traits du céleste courroux,
Peut-être il obtiendra la guérison commune.
L'histoire nous apprend qu'en de tels accidents
On fait de pareils dévouements :
Ne nous flattons donc point ; voyons sans indulgence
L'état de notre conscience.
Pour moi, satisfaisant mes appétits gloutons
J'ai dévoré force moutons.
Que m'avaient-ils fait ? Nulle offense :
Même il m'est arrivé quelquefois de manger
Le Berger.
Je me dévouerai donc, s'il le faut ; mais je pense
Qu'il est bon que chacun s'accuse ainsi que moi :
Car on doit souhaiter selon toute justice
Que le plus coupable périsse.
- Sire, dit le Renard, vous êtes trop bon Roi ;
Vos scrupules font voir trop de délicatesse ;
Et bien, manger moutons, canaille, sotte espèce,
Est-ce un péché ? Non, non. Vous leur fîtes Seigneur
En les croquant beaucoup d'honneur.
Et quant au Berger l'on peut dire
Qu'il était digne de tous maux,
Etant de ces gens-là qui sur les animaux
Se font un chimérique empire.
Ainsi dit le Renard, et flatteurs d'applaudir.
On n'osa trop approfondir
Du Tigre, ni de l'Ours, ni des autres puissances,
Les moins pardonnables offenses.
Tous les gens querelleurs, jusqu'aux simples mâtins,
Au dire de chacun, étaient de petits saints.
L'Ane vint à son tour et dit : J'ai souvenance
Qu'en un pré de Moines passant,
La faim, l'occasion, l'herbe tendre, et je pense
Quelque diable aussi me poussant,
Je tondis de ce pré la largeur de ma langue.
Je n'en avais nul droit, puisqu'il
faut parler net.
A ces mots on cria haro sur le baudet.
Un Loup quelque peu clerc prouva par sa harangue
Qu'il fallait dévouer ce maudit animal,
Ce pelé, ce galeux, d'où venait tout leur mal.
Sa peccadille fut jugée un cas pendable.
Manger l'herbe d'autrui ! quel crime abominable !
Rien que la mort n'était capable
D'expier son forfait : on le lui fit bien voir.
Selon que vous serez puissant ou misérable,
Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.

Jean de la Fontaine

Un mal qui répand la terreur, ce mal si actuel qui fait croire à chacun qu'il est un tout indépendant de tout !

Sans respect donc de ce qui l'entoure et dont l'intérêt lui échappe, l'homme "moderne" est devenu ce misérable esclave de son idée de propriétaire exclusif de lui même et de Son monde ainsi que le bourreau impitoyable de tout ce qui l'entoure.

"C'est mon corps, c'est ma vie", j'en suis maître et j'en fais ce que je veux...

Le reste, c'est pareil !

Encore une utopie créant la césure de la réalité vitale.

Par ce dogme égocentrique irresponsable, dépendant d'une idole en papier bancaire, notre "civilisation" européenne se coupe de ses origines, de sa morale et d'une éthique personnelle génitrice de progrès.

La morale, les Lois, ne recouvrent plus les mêmes sens en ce fait qu'elles se font immorales et dérégulatrices les unes des autres pour l'intérêt de certains....

L'éthique irresponsable dénature la vérité qui faisait de nous parties d'un Univers que nous réduisons autour de notre seul nombril.

Alors que la nature subit nombre de dégradations, beaucoup ne voient plus que la crotte sur le trottoir !

Des bobos intellos écolos et obsolètes, les jeunes se sont faits plus agressifs car sans avenir que celui obstrué que nous leur laissons. Il n'est plus guère que la violence pour répondre à l'indifférence !

C'est une fois de plus la peur, la douleur et le désir qui minent le monde dans une spirale infernale. Mais cette sape qui brise la chape de nos certitudes peut éveiller les consciences...

Ils ne mouraient pas tous, mais le coup de kalachnikov, le pavé, le cocktail Molotov sont ressortis des placards imbéciles de ces bonnes consciences anesthésiées par un confort matérialiste étouffant les crises d'angoisse face à la mort imminente.

Ce Lac qui est notre lac plus que mon lac, ce lac assassiné par l'indifférence des "bonnes consciences" ethnocentrées sur la conviction que ça n'est pas de leur faute et que d'ailleurs s'ils condamnent depuis leur salon, ils n'iront pas mettre les pieds dans la vase fétide ni ne seront dérangés par les odeurs qui ne sont pas sous leur nez...Ce lac de Puyvalador que nul ne revendique sinon quelques nostalgiques de pêches miraculeuses ou quelques attardés d'un temps aujourd'hui révolu. Ce Lac peut bien crever !

On s'en fout, il n'est pas chez nous !

Pourtant, l'eau qui coule de source ne cesse de tomber partout et même celle polluée finira un jour ou l'autre par passer par votre tasse de thé !

Cette eau qui se meurt, c'est l'eau de la planète qui glisse du glacier et fait rêver les enfants lorsqu'ils voient les nuages leur parler en images changeantes d'un idéal imaginaire qui enrichit la terre et les hommes.

Ces hommes qui croient que la terre leur appartient alors que c'est eux qui appartiennent à la terre !

L’homme, selon Machiavel, recherche toujours à conquérir le monde ; cette conquête constituerait le fondement de la société. Peu morale, cette conquête montre que l’homme n’est pas sociable par nature, car son seul but est d’avancer tout en se conservant (importance du désir de conservation). Machiavel considère l’homme méchant et part de ce postulat. Associable naturellement, l’homme devait pour se maintenir œuvrer avec ses semblables, les rendant ainsi bons...

Les conseils machiavéliques aux princes les séparent du peuple dont ils sont issus et finalement par réaction poussent le peuple à se séparer de leurs princes...

Contrairement à l'évolution, la révolution n'est qu'une illusion de plus agitée comme un chiffon rouge devant des yeux hypnotisés par des émotions elles mêmes trompeuses au point de cultiver des passions égoïstes en étendards référents.

Contrairement à la démocratie, cette république confisque le pouvoir pour l'attribuer aux tenants du capital que sont les ploutocrates.

Aucuns de ces bonimenteurs ne se sentiront concernés par ce dont ils ne trouvent un quelconque intérêt à en tirer devises et placements...

Ton lac qui est aussi le mien, bien que différent de ce que nous y avons vécu et peut être partagé, c'est surtout le lac de nos enfants qui ne peuvent plus y pêcher...

Il est une pétition qui peut faire réagir si elle prend de l'ampleur et que tu la fasses circuler.

Sans le nombre, elle n'est rien qu'un coup d'épée dans une eau polluée.

Le lien : http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2015N48074

G.

Voir les commentaires

1 2 > >>