Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Dissidences Pyrénéennes.

Dissidences Pyrénéennes.

Infos,patrimoine, politique locale, environnement,

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #Humour
Moa, moa, moa !
Moa, moa, moa !

Le dos tourné aux terres déforestées, ces gardiens de l’île de Pâques portent leur énigmatique regard vers l'immensité des mystères...

Ceux qui viennent de surgir de la neige Capcinoise et de voyages lointains ne sont pas des sinistrés climatiques... comme nous...

Confidences entre deux visiteurs éphémères qui filtrent devant un arbre à ardoises...

L'humour est le sel de la vie, celui qui manque cruellement sur nos chaussées verglacées.

Heureusement, le redoux arrive !

Si, comme l'an passé le mois de Novembre est le plus froid de l'hiver, -24ºC l'an passé pour -14ºC cette année... Nous sommes bien au dessus des 2 ºC tolérables par la COP 21 !

Ha, si nos impôts diminuaient de moitié comme nos tristes forêts déplumées !

Mais, malgré la mise en vente de l'école du village de Rieutort, il ne semble pas que la voie sacrificielle des populations locales repaisse les besoins insatiables de nos cannibales locos !

Le sel, le bon esprit, c'est peut être ce qui fait la différence...

G.

Et Mo aï et mo aï et mo aï...
Et Mo aï et mo aï et mo aï...
Et Mo aï et mo aï et mo aï...
Et Mo aï et mo aï et mo aï...
Et Mo aï et mo aï et mo aï...

Voir les commentaires

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #Actualité

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL

Vendredi 27 Novembre 2015, A 20h30,

Salle du Conseil a Puyvalador

Ordre du jour :

Modification de la délibération du 19/09/2015 sur le prix de l'eau 2015 :

Régularisation concernant la redevance pollution et la redevance pour la modernisation des réseaux,

Syndicat intercommunal scolaire : OM concernant le transfert de la somme de 20 000,00

euros au SIS par le RPI DU Capcir,

Participation de la Commune de Puyvalador a la commande groupée concernant le

document d'urbanisme : PLU, Carte Communale, etc...

Chalet a usage commercial sur la station de ski situé au départ du teleski du Bose Negre : suite a fin d'activité de l'ancien gerant, mise en place de la convention d'exploitation avec le

nouvel exploitant,

DM N°03 : section investissement et section de fonctionnement : diminution dans le chapitre 023 et augmentation des crédits dans le chapitre 012,

Vente de l'immeuble (anciennement « Al Cortal », Anciennement Ecole publique du village) 23, Rue des 3 Fontaines a Rieutort : choix de I'Agence lmmobilière et fixation du Prix,

Déclassement de fait d'un bien entre dans le domaine public routier a Rieutort et cession a

l'euros symbolique d'une partie de 12 ca,

Tableau des effectifs,

Modification de la grille tarifaire des remontées mécaniques 2015/2016,

Tarifs des secours sur pistes 2015/2016,

Convention SDIS : transport des blessés pistes de ski,

Convention ambulances Cerdagne Capcir :transport des blesses pistes de ski,

Concernant les logements déclarés « vides » : réflexion sur l'éligibilité de :

  • La taxe d'habitation
  • La redevance d'eau et assainissement,

  • Agenda d’accessibilité programmée (ADAP) et plan pour l'accessibilité a la voirie et aux espaces Publics (PAVE),
  • Le dossier « réhabilitation de la station d'épuration »,

  • Economies d'énergies : éclairage public,

  • etc...

Questions diverses :

Voir les commentaires

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #Actualité

REUNION DU CONSEIL D’EXPLOITATION

DE LA RMSL

Vendredi 27 Novembre 2015,

A 19h30,

Mairie de Puyvalador

salle de réunion au 1er étage

Ordre du jour :

  1. Point sur l‘intersaison et travaux réalisés,

  2. Projections sur l’ouverture,

  3. Modifications grille tarifaire,

  4. Nouveautés 2015/2016,

  5. Questions diverses.

Membre invité : Le Directeur, Mr TISSOT Didier

Voir les commentaires

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #Actualité

A la demande de parents concernés, je vous communique le contenu de courriers exposant la problématique...

Sujet : Re: INFORMATION ESF FORMIGUERES


Bonsoir à toutes et tous


M. Petitqueux , j'étais à l'AG du club le 19/09, pas vous.


Tout d'abord, M. Petitqueux, j'aurai apprécié que vous vous déplaciez à l'AG du Skiclub le 19/09 pour nous exposer vous mêmes vos "diverses mesures d'ouverture", disons plutôt votre ultimatum !!


Vous auriez pu entendre ainsi ce que je pensais de votre papier : je n'adhère pas à une seule de vos propositions sportives en tant que parent pour mon enfant.
Vous auriez aussi pu entendre de vos propres oreilles ce que je pense de votre tentative de hold-up sur le club : c'est vous qui refusez de travailler avec le club et non l'inverse et c'est bien vous qui avez tenté de prendre nos enfants en otage !!
Votre attitude est lamentable !! Et n'est pas digne d'une personne qui se veut être sportif et entraîneur , elle semble juste guidée par la soif de pouvoir et des vues mercantiles.


Les propos de votre mail sont faux : c'est vous qui avez refusé de continuer l'organisation en place et c'est vous qui avez tenté d'imposer vos conditions!


Vous pouvez essayer de faire croire à vos boniments vos futurs adhérents ( si vous en avez !) mais pas à moi !!


Passez votre chemin, allez voir ailleurs !
Aussi sportivement que vous


À bientôt à toutes et tous à Formiguères!
La neige a commencé à tomber !!👍


Kristel AURIOL


Envoyé de mon iPhone


Le 23 nov. 2015 à 22:08, ESF <ESF-formigueres@wanadoo.fr> a écrit :


Bonjour,


Vous êtes sans doute au courant que l'ESF de Formiguères n'entraînera plus le ski club.


Nous regrettons que nos propositions de renouvèlement de partenariat ont été refusées en bloc lors de l'assemblée générale du club.


Le partenariat actuel unilatéral et hermétique imposé par le président du club, n'était plus tenable pour l'ESF.


La volonté déterminée du président à ne pas vouloir travailler avec la direction de l'école de ski, semble être éloignée de toute réalité.


Les dernières tentatives des entraîneurs du club, représentant local ESF et FFS pour trouver une issue favorable à cette situation sont restées vaines.
En espérant que ces précisions vous aideront à voir plus clair dans ce dysfonctionnement qui est pour nous préjudiciable ainsi que pour les enfants du ski club.
Nous sommes convaincus à présent, que devant le constat d'échec de la situation, qu'un redémarrage est nécessaire pour rétablir un fonctionnement adapté et normal d'un club FFS avec l'ensemble de ses partenaires dans une station de ski.
Pour ce faire, l'ESF de Formiguères vous informe de la mise en place d'un nouveau ski club dès la saison 2015/2016.


Une réunion d'information, un programme sportif et la tarification de ce club, vous sera très prochainement transmis.


Sportivement




Pour l'ESF de
Formiguères
Philippe Petitqueux
Directeur

Evidemment les propos n'engagent que leurs auteurs...

Un droit de réponse est ouvert, sinon espéré, pour que ce conflit puisse trouver une issue heureuse et que le Ski club de FORMIGUERES puisse retrouver un fonctionnement performant pour les enfants du pays.

G.

Voir les commentaires

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #Actualité
Tag annonciateur ?
Tag annonciateur ?

Encore un tag ou seulement l'annonce de la terreur en station de ski ?

Paris tremble au moindre pétard et pendant que tous les personnels des stations de ski sont en effervescence, les tags au pochoir de grenades, de barbus ou de types armés dégradant les façades nous rappellent que nous sommes en guerre et que les terroristes sont parmi nous !

La situation économique des "communes station" est dans un état catastrophique suite à la crise et aux variations climatiques qui ont amputé bonne partie de la crédibilité des espaces neige.

Chacun des élus concernés y va pourtant de sa surenchère...

Ici, l'illumination, là, liaison inter station par les crêtes...

Là encore, on annonce un bénéfice "miraculeux" qui ne saurait mentir...

On aménage, on rabote, on grignote autant le terrain que les comptes !

Non, l'heure n'est plus à l'économie. C'est le grand rêve halluciné !

Bien sur les élections régionales sont proches et les premiers flocons font office de poudre stupéfiante !

Attention cependant à l'overdose de tous les contribuables saignés à blanc, aux professionnels du locatif qui n'en peuvent plus, aux jeunes sans travail durable et à vrai dire sans plus d'espoir dans un avenir sans logique...

Qui terrorise qui ?

Si l'on se rappelle le bouquin de P.A. POUCHERAIT, l'attaque et la prise d'otages dans le train jaune, la drogue faisait partie du nerf de la terreur.

Ici, elle est blanche et ne fait rêver que les accro's du pouvoir et les touristes subventionnés par les impôts des locaux...

L'un n'empêche pas l'autre et qui sait si du tremplin olympique ne jaillira pas une envolée dont la course pourrait être explosive !

Au milieu de ces queues massives des pieds de pistes, quelques doudounes pourraient cracher autre chose que du duvet...

Difficile de gérer un tel danger pouvant se glisser n'importe où, n'importe quand, avec un forfait valide autour du cou et du TNT boulonné autour de la taille !

Comment détecter le fou ou la folle en passe montagne, lunettes opaques, qui va se faire sauter dans un espace ouvert au plaisir des riches ?

Je ne cache pas mon inquiétude pour tous les enfants reçus en centres de vacances et dont aucune mesure sécuritaire n'a été envisagée par une direction souvent obsolète et sans plus de moyens financiers.

Il suffit de regarder autour de ces structures pour vite comprendre qu'il n'y a pas besoin de grosses quantités d'explosifs pour faire de gros dégâts. Les cuves de gaz sont apparentes et proches des bâtiments...

N'importe quel véhicule peut entrer sans contrôle et même si les portes sont verrouillées la nuit, rien n'est véritablement sécurisé !

Pas de caméras, aucun système de surveillance, aucune veille, aucun obstacle, les structures ne sont plus en adéquation avec la conjoncture. Mais, l'ont elles jamais été réellement ?

Je me rappelle qu'alors que tous les travaux venaient d'être réalisés selon les vœux des élus du département, ces derniers n'ont pas hésité à fermer le centre de Puyvalador dont le remplissage affichait complet !

Qui sont les terroristes ?

Barbus ou cravatés par un quelconque parti pris ?

La neige et le froid sont bien timides, mais qui sait si cet hiver ne sera pas le plus chaud jamais connu de mémoire d'ancien !

En attendant, tant que les tags salissent les murs, ils ne semblent pas éclabousser la certitude inébranlable des élus locaux. Cet hiver sera remarquable !

Puisse l'avenir nous prouver le contraire...

G.

Terrorisme en station de ski ?

Voir les commentaires

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #réflexion

La peur, l'incompréhension, la colère... L'état de guerre !

Un djihadiste, Kalachnikov en main, tout s'écroule... sinon, les affaires reprennent !

L'un par intérêt financier parce que la guerre c'est bon pour les affaires, l'autre par rebond politique ou les autres encore qui se retrouvent dans une identité malmenée au point qu'ils se demandent qui ils sont et pourquoi on leur en veut tant... Même s'ils ne se l'avoueront jamais, ils sont finalement tous prêts à remercier de leur attention celui ou celle qui les sort de leur banalité quotidienne en leur donnant un nouveau souffle...

La bulle médiatique explose alors comme une ceinture d'explosifs, tous en profitent !

Pourtant, lui, le terroriste, cause du cortège immédiat de la souffrance n'est qu'un effet de la misère du monde.

Pendant que les véritables auteurs le montrent du doigt, en condamnant "l'abominable", les hypnotisés miséreux tremblent dans une incompréhension qui les dépasse au point de culpabiliser ou de transcender en redécouvrant qu'ils existent puisqu'ils sont des cibles potentielles, mais bien réelles !

La misère aime la misère et ceux qui dirigent, orchestrent le quotidien, ne s'y trompent pas !

Ouvrez les yeux, vos véritables yeux, pas ceux de la superficielle apparence qui ne voient que les effets !

Croyez vous qu'une femme "s'explose" juste pour le plaisir d'en finir ?

Il n'y a point d'extase dans la mort sinon que la délivrance d'en finir avec une vie devenue insupportable.

Croyez vous que l'on puisse en arriver à ce que rien n'ait d'importance que justement plus rien ne vous atteigne parce que justement vous n'avez plus rien sinon la douleur, la colère, la haine et cette volonté de nuire à ceux qui vous dépossèdent de vos biens, de vos espoirs, de votre culture, de votre identité ?

Radicalisation sectaire, l'effet d'un monde en mal de souffrance par excès face au monde de la misère qui souffre profondément de sa réalité quotidienne !

La misère est partout, autant dans les pays soumis à la dictature de riches, de dogmes politiques ou religieux, que dans les banlieues surpeuplées. Elle est autant présente dans des porte-feuilles vides que dans les têtes et les cœurs qui le sont tout autant !

Le véritable auteur des attentats, c'est la misère et ceux qui en vivent en exploiteurs bien au chaud dans leurs salons parisiens ou d'ailleurs, toujours protégés dans un bien être de profiteurs aux aguets d'une nouvelle explosion enrichissante !

Ceux qui créent la misère, ceux qui en profitent autant que ceux qui s'y complaisent sont les ennemis de la Paix !

Pas besoin d'être marchand d'armes, ni "fou de Dieu", le lobotomisé incrusté devant son vide tête favori est aussi nuisible que le politique qui ne représente que ses propres intérêts au lieu de l'idée supérieure, de l'abnégation face à lui même dont il devrait faire preuve pour assumer sa charge altruiste !

Tenanciers de la finance, vendeurs de mort, abrutisseurs des masses et tous ceux qui se laissent prendre au "miroir des illusions perdues", tous complices des tueurs de la rue, assassins sanglants et impitoyables !

Il n'y a pas qu'une seule cause, la misère aux multiples visages sait bien s'insinuer dans chaque quotidien sans que l'on n'y prête attention.

Celle qui se sent au creux de l'estomac par le vide et la douleur qu'elle engendre est plus identifiable que cette paresse qui allume son ordinateur, son poste de TV plutôt que d'ouvrir la porte au voisin ou de chercher les vérités au lieu de gober "la vérité" que les médias et leurs commanditaires servent hypocritement au nom des profits qui les motivent réellement !

Pour tuer le tueur, il faudrait peut être commencer par tuer le tueur qui est en soi !

Celui qui vit par le glaive, périt par le glaive et ça, lorsque cela devient urgent ou utile, nous savons faire !

Mais, domestiquer son vide pour en faire une plénitude riche d'humanité...

Il faut avoir non seulement le courage, mais avant tout la conscience qu'il n'y a pas d'irréparable, que chacun à son niveau peut réellement agir et évoluer dans et par ses propres moyens !

Les intellos pêchent par l'absence de pratique et qui n'a pas son point faible ?

Il faut de tout pour faire un monde et pas seulement des idées qui de toute façon ne remplaceront jamais le pain substantifique qui lui seul nourrit les ventres creux, les affamés d'espoir...

A la croisée des mondes, il y aura toujours ce conflit dont la misère se nourrit à chaque fois que nous baissons les bras, à chaque fois que l'indifférence croise la faim, la soif et ce besoin impérieux de vivre !

A chaque fois ou nous nous retranchons derrière la banalité du quotidien, de nos habitudes, il se dressera toujours un fou de douleur pour ensanglanter, pour déranger, pour apeurer les enfants sous leur lourde couette et les adultes écrasés par leur orgueil d'esclaves.

Charité bien ordonnée commence par soi même. La Liberté, ce n'est pas un droit, c'est un devoir de se faire violence face à la misère de chacun autant que face à sa propre misère !

A force de lâcher prise ou de "zapper" chaque fois qu'il faut tenir bon et de tenir bon à ses acquis de confort, l'on finit dans la lâcheté de se remettre en cause, dans la peur de se faire face et de regarder au plus profond de soi pour ne voir que la paille dans l’œil du voisin et non pas la poutre dans le sien !

Plus que le courage, c'est la misère qui guide les balles autant que les doigts sur le clavier de la télécommande, en faisant du malheur une jouissance autant que l'illusion de l'identité retrouvée pour les lâches...

Le cauchemar ne s'achèvera qu'après le réveil effectif des consciences, certes avec une gueule de bois, mais plus certainement avec une véritable motivation d'en finir ou du moins de lutter contre la misère sous toutes ses formes et visages...

Mais, il n'aura certainement pas lieu tant que nous cultiverons cette crédulité qui voue plus abandon que confiance en ceux qui nous dirigent pour notre plus grande misère !

Réveillez vous, regardez vous autrement et agissez sur vous même !

Plus que la Liberté, c'est l'impérieux devoir que vous vous devez ne serait ce que pour exister et vivre réellement...

G.

Voir les commentaires

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #réflexion

C'est dans la réserve que les armes s'expriment le mieux !

Chacun les siennes, les uns font parler la poudre, d'autres les mots et d'autres encore par leur attitude montrent l'exemple à suivre...

En réponse à la barbarie, à l'intolérance, il est insensé de sombrer dans le même registre que ceux qui sèment la mort, la terreur, la bêtise et entretiennent un climat obscur sous une chape de plomb.

Au racisme primaire, à l'intolérance dogmatique, le discernement !

A la haine aveugle, l'Amour, la Fraternité clairvoyante, la Solidarité et l'Entraide !

Face aux actes d'isolés dans un sectarisme, la Famille renforcée dans ses liens, les Amis que l'on retrouve, les voisins vers qui l'on ouvre sa porte !

Face à la bestialité, la Culture de l'humain dans nos rapports, la main tendue plutôt que le poignard !

Alors que l'Etat prépare un cortège de contraintes Liberticides, certes, mais de circonstance, ne doit on pas encore plus cultiver un discernement et une redécouverte de nos valeurs fondamentales tout en demeurant conscients de la réalité des menaces entretenues tant par une idéologie sectaire que par une situation économique et sociale catastrophique ?

L'Etat soit disant contraint à l'endettement dans une spirale irréductiblement insensée, comment les tenanciers de la finance, les profiteurs des intérêts ne sont ils pas eux aussi solidaires sinon que pour de nouveaux profits ?

Comment dans une situation aussi désespérée la focalisation des pressions ne se produit elle pas aussi sur ceux qui sont à l'origine de la crise économique, sociale et identitaire que nous subissons ?

Comment les profiteurs ne sont pas mis au pas de la marche forcée, sinon parce qu'ils se sont délocalisés avec la complicité des différents gouvernants aux quels ils ont contribué aux campagnes électorales et à leurs affaires juteuses ?

L'état de guerre dans un Etat en guerre nuit aux uns et profite aux autres !

Toujours les mêmes ?

Comment peut on faire naître l'espérance dans le cœur des jeunes, sans aucune perspective de travail, de respect dans cet avenir dont ils sont porteurs par essence ?

Comment peut on avoir une attitude bienveillante pour ceux qui financent les organisations terroristes autant que certains clubs sportifs ?

Comment laisse t'on se pavaner et continuer d'exploiter les ressources de notre pays par des gens dont l'unique but est l'asservissement des peuples à leur désir et à leur intérêt ?

Il existe des armes telles que la Nationalisation, le boycottage, le protectionnisme de l'Etat pour l'entreprise Française face à ces comportements "Anti France" et anti Français !

Alors qu'en est il de la crédibilité de tous ces politiques qui plongent sans cesse le peuple sous la contrainte sans frapper les véritables auteurs de son malheur ?

Pour le peuple de France, quelle qu'en soit l'origine de ses composantes, le poids d'une fiscalité, la pression liberticide, s'ajoutent à la douleur de cibles exposées en sacrifiées par une politique lamentable.

Pas mieux que des otages attachés sur un char d’assaut, les "œuvrants" sont exposés quotidiennement, pressurisés par des règlements ineptes si contraignants qu'ils frisent la démence et l'absurde et rendent encore moins compétitives nos PME.

En réponse les politiques offrent en pâture aux médias les fonctionnaires des services publics comme boucs émissaires, alors que ce sont eux mêmes qui ont voté toutes les mesures érigées en règles "inflexibles" qu'ils ne respectent pas tant ils se sentent et se comportent comme s'ils en étaient exempts et au dessus des Lois qu'ils imposent à tous !

Les rois de la samba qui dérégulent les services publics alors qu'eux mêmes sont de plus en plus nombreux et toujours mieux payés en amateurs qui se prennent pour des pros. Bien qu'ils dussent représenter le peuple ils le desservent au profit de ceux qui ont financé leur carrière !

Ras le bol de ces matamores qui agitent le drapeau de la vengeance sous des airs martiaux dont ils n'ont jamais eu ni le courage ni même l'expérience !

Alors dans cette solitude du citoyen lambda, que reste t'il sinon une résistance à tous les fronts de l'oppression et le refuge dans les traditionnelles valeurs de notre culture, de nos familles ainsi que le rejet de ces imposteurs de Liberté dont le seul but est le maintient au pouvoir !

Tous ces partis communautaristes et leurs extrêmes ont démontré non seulement leur incompétence mais aussi l'inadéquation de leur comportement face à des problèmes dont ils sont à l'origine et qu'ils entretiennent pour ne serait ce faire remonter la côte de leur sondages.

La pertinence de l'irrespect est bien à la hauteur de l'exclusion dont ils ont tressé la trame oligarchique confisquant l'essence de la démocratie sous le prétexte de la république !

Démocrates ?

Républicains ?

De droite comme de gauche, d'un extrême à l'autre, le même mal, celui d'un jacobinisme centralisateur qui lorsqu'il "décentralise" ne le fait que pour "re-concentrer" par un népotisme mafieux !

Alors, bons mots de solidarité Nationale pour ceux qui s'abritent derrière un fantôme qu'ils assassinent en permanence sinon que pour se justifier d'attitudes encore plus Liberticides et de mesures "anti démocratiques" !

Courage donc aux conscients Français et Françaises qui se trouvent isolés et ne peuvent réellement compter que sur eux mêmes, leurs familles, leurs amis !

Le jour où la "gauche" sera débarrassée de ses réflexes staliniens et du jacobinisme pour se réconcilier avec un humanisme respectueux de toutes les identités, le jour où la "droite" en fera de même avec ses diables capitalistes et "libéraux" pour défendre les valeurs des Français non plus à leur détriment, mais en les représentant réellement, ce jour là pourrons nous vivre dans un Pays fédéraliste respectueux de la palette identitaire de nos différences et réellement démocratique ?

Le jour où la politique sera l'affaire des Français au lieu d'être celle des affairistes cachés sous d'innocentes associations soi disant indépendantes et humanitaires sinon "humanistes"...

Ce jour là, ne sera peut être pas une Utopie dans un monde de "bisounours" car il appartiendra à chacun d'en être l'acteur plutôt que le consommateur assisté et lobotomisé.

Bonne réflexion et courage !

G.

Voir les commentaires

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #Actualité

Le sang appelle le sang dans la logique impitoyable des absolutistes.

Une boule dans la gorge, le corps figé face à l'atrocité, mais la tête froide et le cœur déterminé contre toute forme d'absolutisme.

Vendredi 13, cette nuit en rappelle d'autres et sans véritablement s'attacher à la superstition, voici venir la montée d'une profonde vague de solidarité, un élan fraternel, un déterminisme à défendre nos valeurs de Liberté dans un monde ébranlé par des fous absolutistes en bute à une mondialisation éradiquant de toute autre identité que celle qu'elle impose.

Par delà les océans, les montagnes et toutes les frontières, en chacun pour qui résonne la blessure des attentats contre l'essence de vie, de tolérance, de démocratie, bien sur il y a cette solidarité au peuple de France mais par l'atteinte vécue personnellement, il est aussi cette colère qui peut aveugler.

Tout ce qu'attendent les fous déterminés de l'absolutisme, se résume dans les émotions que l'on peut avoir du mal à maîtriser.

Par la douleur, ils attendent la peur construite, la panique, l'impulsivité qui vous entraîne dans la folle déchéance de la globalisation par l'absence de tout raisonnement ainsi "court circuité".

Face au sordide, au machiavélisme à l'intolérance dogmatique, il est difficile de ne pas sombrer dans une spirale infernale qui répond en aveugle à une autre spirale destructrice.

Être touché dans sa chair, dans sa famille, dans ses amitiés, dans ses valeurs doit ouvrir le deuil et implique le recul plus que le plongeon vers l'insensé.

Rien ne prépare au bain de sang, à l'horreur réelle qui assaille, éclabousse et déchire. La banalisation par la virtualité n'a jamais été le creuset qui transcende et forge la juste réaction au bon momment.

L'épreuve du feu et de la mort est impitoyable de vérité. Elle peut laisser inerte, abasourdi, comme provoquer des réactions de peur panique ou encore révéler tout le discernement, la prise de décision décisive et parfois salvatrice dans la fuite ou dans l'action contre l'agresseur.

Cela ne se commande pas vraiment et toute la préparation consciente ne fera jamais à coup sur de l'un un héros et de l'autre un lâche. Plus que la résignation, c'est l'abnégation, la totale adhésion à quelque chose qui nous dépasse, qui permet de dompter ce conscient désorienté qui réagit en pantin désarticulé.

C'est parce que l'on a dépassé le stade de la croyance que toute la vérité se révèle et que l'on est toujours surpris de son propre détachement face au danger imminent.

C'est totalement tourné vers ce qui nous entoure, parce que soi même n'est plus qu'un outil au service des autres que plus rien n'a d'importance sinon ce que l'on a à faire comme on peut, du mieux que l'on peut.

Le reste vient toujours après, parfois longtemps après, alors que l'on pensait avoir oublié il remonte une bulle du tréfonds de notre intérieur et lorsqu'elle répand son gaz nauséeux, il y a toujours de quoi souffrir en retours de ce que l'on croyait avoir maîtrisé ou suffisamment enfoui pour que ça ne remonte jamais.

Alors, attention !

La mort ne laisse jamais indemne.

Non seulement il faut s'y préparer, mais il faut entretenir chaque jour, chaque seconde comme si 'il était l'ultime instant.

Certains se réfugient dans une croyance aveugle qui les transcende, mais les laisse dupes de tous les mensonges aux quels ils ont tant adhéré.

Renouer avec nos valeurs fondamentales, avec le civisme, avec l'engagement citoyen ne libère pas pour autant du risque d'être frappé à nouveau ni les paroles de politiques ne seront jamais la garantie que puisse cesser toute forme de guerre.

Le devoir de mémoire ne fonctionne réellement que si l'on investit pleinement ce que l'on vit et donc c'est en étant conscient d'être conscient et conscients que le sens trouve son essence qui nous conforte dans nos identités.

Nous sommes Français et c'est grâce aux valeurs de notre pays que nous devons le mérite d'être ce que nous sommes pleinement si nous nous en nourrissons sincèrement avec toute l'abnégation, le déterminisme et l'engagement que nous nous devons en retours non pas seulement en tant qu'individu mais en tant que peuple.

Même si le cœur saigne, il ne faut pas sombrer dans l'ineptie du racisme. Il en est tant de victimes qui fuient la barbarie de leur pays et qui se croyant sauvés sont à nouveau confrontés à la peur, à l'insécurité, à la violence. S'ils sont solidaires avec nos valeurs fondamentales et montrent clairement cette réciproque attache ainsi que le respect qu'il se doit à chacun, alors nous leur devons de les reconnaître comme tels que nous mêmes lorsque nous défendons et respectons justement ces valeurs.

Par contre, peut il y avoir une place quelconque sinon celle du rejet et de la condamnation pure et simple envers tous les autres auteurs ou complices du malheur des hommes ?

Calme, sang froid, déterminisme mais surtout discernement dans une solidarité fondamentalement basée sur les véritables valeurs humaines et démocratiques de notre Pays.

Courage et persévérance donc à tous et à toutes dans cette épreuve engagée pour longtemps...

G.

Voir les commentaires

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #réflexion

Plein la tête, de ces dévoreurs d'idées !

Devenir ce que l'on fait passe par un investissement profond dans chaque acte et demande une concentration parfois si fragile que la moindre perturbation peut y mettre terme, sinon obstacle.

Combien de fois ne vous est il arrivé d'être absorbé dans une méticuleuse tâche dans laquelle vous vous perdez pour mieux vous retrouver et là, quelque importun vient bousculer souvent volontairement le précieux édifice de votre nécessaire "Thélème" ?

Ils sifflent ou parlent fort comme si tout le monde était sourd à leur existence. Leur raisonnement est plein de contre sens et fondé sur une stratégie de déconstruction, de chaos entretenu. Le sabotage fait partie de leur démarche, même ce qui peut paraître insignifiant est en fait établi selon une pernicieuse volonté de nuisance.

Que de parasites élevés et semés à la volée de ces empêcheurs de penser et de faire clairement...

Le monde est ainsi fait qu'ils se complaisent à nuire par leur manipulation ou leur simple présence et détériorent non seulement l'ambiance, mais font obstacle permanent à tout ce qui les entoure et dont ils ne maîtrisent pas l'once d'un soupir.

La médiocrité en règle de vie n'ouvre son principe que par la fausseté de semblants orchestrés sur un milieu à leur l'image et aux volontés qu'ils moulent, sélectionnent et conduisent plus par la division que par ce moindre soucis d'évolution vers un mieux vivre ensemble.

Il s'agit bien sur, faute d'être au centre par le cœur, de la prédominance égoïste qui veut que tout doive concourir au bonheur rassurant de celui ou de celle qui se croit supérieur et qui pour cela, marche sur toutes les têtes quelles qu'elles soient afin de se maintenir, du moins dans l'apparence, au dessus de tous !

D'une fausse équerre ils tentent d'imprimer la cacophonie discordante dont ils sont friands et dans la quelle ils se complaisent à épaissir un flou permanent derrière lequel ils s'abritent.

En fait, c'est souvent la peur d'être découverts dans leur fausse identité qu'ils auto entretiennent qui les pousse à ces sordides manipulations.

Une identité de masque si fragile que le moindre souffle de la moindre pensée pourrait faire choir dans une mort de petite limace.

A l'image du gastéropode, ils glissent, rampent sans courage sinon celui de la perfidie.

Ces inconséquents semeurs de poux sont légions infernales dans la volonté de diviser, d'enfermer, de réduire.

Pour autant, leur parler ne sert à rien sinon qu'à mieux les instruire dans leurs actes déments pour encore plus de mal.

Généralement atteints dans leurs fonctions cognitives supérieures et ce de façon irréversible, il ne semble pas qu'il puisse y avoir le moindre espoir de salut ou la moindre évolution possible...

Cependant, parfois, un grand choc est salutaire, souvent la confrontation à la finalité absolue vient éclairer et parfois provoque une brèche dans l'armure pataude de ces don Quichotte de l'empoisonnement permanent.

Le cas est si rare qu'il vaut mieux éviter d'en prendre le risque, car, s'il ne fonctionne, alors le retour perfide et sordide s'établirait en disproportion augmentée de cette prise de conscience que vous l'avez démasqué pour qu'il soit percé ainsi à jour et à nu.

Bref, gens à éviter... sinon à supporter en toute conscience de ce qu'ils sont par ce qu'ils font de nuisible...

Bon avec le bon, juste avec le juste et retors avec le pervers... n'est peut être pas la meilleure des lignes de conduite, l'indifférence conduit plus à la mort de l'ennemi (celui qui est en chacun) que cette moindre prise que vous lui concédez lorsque vous vous abaissez au niveau le plus bas de ce que vous ne supportez. Ainsi se mettre à portée définit aussi le fait de se mettre hors de portée des enduiseurs d'erreur et de leurs pratiques.

Ces parasites se nourrissent de la moindre importance que vous leur accorderez. Le lâcher prise ne consiste donc pas en la soumission mais en les replaçant à leur juste place dont il vaut mieux se prémunir en les évitant ou en ne leur accordant que l'importance qu'ils méritent, c'est à dire aucune !

Silence, patience et persévérance font plus que force ni que rage ou même discours dans un évitement de ces contaminateurs contagieux, parce qu'ils ne sont le plus souvent que courts sans le suffixe...

Bon courage donc à tous ceux et celles qui doivent par obligation supporter ces êtres ayant prématurément dépassé leur seuil de compétence s'il en est un dont ils soient conscients et les limites d'une humanité dont ils sont réellement dépourvus sinon que lorsqu'il s'agit de leur énorme nombril !

Outre les gêneurs extérieurs, il en est de bien plus pernicieux et qui blottis en chacun de nous font force ouvrage de par le permanent breuvage qu'ils déversent inconséquent en flots ininterrompus. Il s'agit de cette partie superficielle et consciente qui par peur de mourir agace le profond en désordre permanent.

Si le sous conscient, si riche et vigilant ne peut exprimer le sens de l'essence profonde, nous le devons à l'écran de fumée entretenu par la permanente parole inconséquente. Certains usent et abusent croyant ainsi tenir la vérité unique alors que fadaises et niaiseries en forment le tissus d'un sens aveuglé par sa fin et qui donc par conséquent en oublient l'importance et la prédominance du seul cheminement enrichi de multiples paysages dont seulement l'ensemble concours au rapprochement d'une vérité complexe, par essence inintelligible seul.

Sans cette ouverture, point de modestie et d'humilité faisant d'un homme un humain et de la portée simplement le dédain...

Silence donc, si précieux au vide générateur d'ouverture, à la pensée complexe, plus qu'aux futiles gammes de paroles uniquement conçues pour meubler l'espace et le temps en réponse à une peur que de n'être plus qu'une fin en soi faute d'être un chemin ouvert !

Bonne réflexion !

G.

Voir les commentaires