Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Dissidences Pyrénéennes.

Dissidences Pyrénéennes.

Infos,patrimoine, politique locale, environnement,

Publié le par G.
Publié dans : #Actualité

Pourquoi la crise identitaire actuelle s'amplifie t' elle ? 

La crise identitaire est provoquée par un ou plusieurs événements qui perturbent la population au point que nul ne se reconnaît plus dans le monde où il vit. C'est la perte des repères fondamentaux ! 

Depuis toujours sécheresse, cataclysme, famine, crise économique, politique ou religieuse, les causes ne manquent pas, de plus elles interfèrent les unes avec les autres...   

Le risque d'amplification peut déboucher sur la désintégration des cultures et de la société.

De la lassitude à la colère puis à la violence aveugle, chacun veut évacuer ce qui le rend malheureux pour retrouver ses repères coutumiers. Il s'agit de projection par le jugement et donc de sentence expiatoire. C'est ce qui permet de redéfinir le champ de sa propre identité, ce par quoi chacun se reconnaît et est reconnu par les autres. Il est question de son regard envers les autres mais plus encore du regard des autres envers soi même au travers du vieux réflexe simien de la "mimésis". La projection et la matérialisation via une victime expiatoire ou le procès accoucheur de la vérité et du deuil des souffrances posent le choix entre sacrifice ou justice.   

Depuis la nuit des temps soit la crise s'amplifiait jusqu'au sacrifice de quelque "bouc émissaire", soit la Justice reprenait ses droits en rétablissant les règles d'équité, repères fondateurs de la paix sociale.

Justice, la meilleure façon finale de rétablir la confiance par le droit équitable et l'ordre de l'identité individuelle dans l'identité collective !  

Or, la chose relève d'une certaine ambiguïté.

La Justice peut ne pas être morale, ni équitable, lorsqu'elle devient l'esclave d'un pouvoir et non plus la servante vertu humaine. 

Le terme de Justice tient de l'application de la Loi et de l'égalité de ceux qui y sont soumis. Plus que de la légalité il en va de son essence d'égalité au sens moral et physique.

Dans le monde actuel, l'écart de traitement entre certains et la plupart est devenu flagrant au point que la Justice démontre toute l'injustice et donc ajoute à la crise identitaire au lieu de permettre sa résolution. 

En créant des lois légalisant des pratiques peu morales, des conduites où l'on ne peut plus faire la différence entre Juge et partie, les élus contribuent à amplifier le dégoût et le rejet de la population contre eux.

Inégalités et injustices s'étalent tous horizons par une oligarchie dénuée de scrupules au point de mentir au vu et au su de tous avec un aplomb révoltant !

S'ils ne faisaient que se couvrir de ridicule, la chose serait amusante, hélas ils discréditent non seulement la représentativité dont ils sont sensés être des modèles, mais aussi démontrent tout le mépris et l'éloignement du peuple qui les a élus.

"C'est tout le système qui est pourri !"

Voilà la déduction bien aisée que l'on peut faire par un raccourci trop facile. 

Or, il existe heureusement des gens honnêtes, même en politique...

Eux payent les pots cassés par les pilleurs de nos deniers, par ces parasites de la République.

Par la globalisation, ils sont atteints dans leur crédibilité publique et individuellement par ce sentiment d'être pris en otages de ce système décidément imparfait. 

Cependant, nous le sommes tout autant, car c'est bien chacun de nous qui a contribué à soutenir ce système par notre action ou par notre inertie.

En marge de tout ce remue méninges, il faut tout de même se poser quelques questions essentielles :

-"A qui profite le crime ?"

-"Qui spécule sur la crise ?"

'"Qui entretient le chaos ?"

-"Qui peut bien se réjouir du sacrifice du candidat officiel de la droite réactionnaire, conservatrice, libérale et du rejet par la droite dure de la "Gauche" du candidat finalement élu par "La belle alliance" ?"

-"Qui détient les moyens pour lâcher ses chiens de guerre sur ces têtes de partis, sinon ceux qui sont les manipulateurs médiatiques et financiers qui sponsorisent "le candidat providentiel", le chevalier blanc qui lave plus blanc que tous les autres..."

La grande lessive des partis ne vise une fois de plus qu'au blanchiment, au racket organisé, au pillage des ressources du Pays par les tenanciers de l'usure, par les cupides manipulateurs du pouvoir par l'argent !  

Eux qui prônent la discrimination et le sacrifice en lieu et place de la Justice ! 

Cherchez l'outsider et vous trouverez qui est le propriétaire des écuries, de la presse et des paris !  

A force de payer les différents partis politiques, ou de participer à la création de nouveaux, légalement ou par le biais de sociétés "écran", c'est carrément une OPA qui est lancée avec les mêmes stratégies que celles du marché boursier.

"Hoax crash" ou plus communément "intox" par saturation de "vraies fausses informations", canulars et démentis tout aussi invérifiables se mêlent à de petites vérités vérifiables qui font grand bruit !

Décrédibiliser pour mieux crédibiliser le "chevalier blanc" qui manque de crédibilité !

Il n'y a qu'à regarder sa cote qui s'envole d'un coup ! 

N'est on pas toujours mieux servis que par soi même ?

Pourquoi ?

Peut être aussi parce que l'Etat est bien mauvais payeur et que la montée de populismes de Droite et de Gauche répondent par ce dégoût au rejet de toute la classe politique traditionnelle. Mauvais placements en perspective...

Ce qui inquiète par dessus tout c'est ce risque de nationalisation en cas de victoire d'un de ces partis "nationalistes" qui viendrait piller les coffres et les biens jusques dans leurs derniers paradis fiscaux...  

Il fallait un candidat ni rouge, ni bleu, ni vert, ni noir, un nouveau "chevalier blanc". Alors ils l'ont créé en trouvant la "perle rare" parmi les leurs, un authentique produit, serviteur de "la bonne cause" !  

Après un complément de "stage" au sein même du pouvoir, sans jamais avoir été élue, la vipère démagogue, le "conseiller" devenu ministre puis renégat, fait campagne.

Tout est bon pour le faire gagner, car ils ont tout à y gagner et tant à perdre...

Il a déjà derrière lui ceux de son espèce, ceux qui sont soi disant de Gauche et qui l'ont toujours trahi par leurs idées de droite, les copains Libéraux, ceux qui rejettent le candidat officiel de "la belle alliance".

Dis moi qui tu fréquentes, je te dirai qui tu es !

Il ne manquait plus qu'à descendre celui officiel de la droite par quelque juteux petit scandale grâce à quelques complicités internes et pourquoi pas d'égratigner les autres candidats potentiels par la bande médiatique, en toute discrétion... 

Si l'échec survenait, alors pourquoi pas le recours aux vieilles recettes, pourquoi pas une "bonne petite guerre civile" et le retour à une "dictature" servile...   

Que de juteux profits en perspective pour ces vampires invisibles !  

Pour eux le monde ne suffit pas... 

G. 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par G.
Publié dans : #Actualité

30.000,00 € en avance de trésorerie, en plus pour la RMSL... Remboursables ?

Oui, bien sur...

Avec un prêt de la commune ?

De trains de vie qui diminuent en hausses d'impôts qui continuent et maintenant, il faut le dire, avec ces avances de trésoreries qui amplifient l'insondable déficit !

La pratique des avances faites en avance pour pallier les défaillances prouvent bien que si gérer c'est prévoir, une coupe vide n'en remplira pas une autre sinon par des impôts...

Combien de factures encore en suspend, réellement ?

Merci donc à l'Etat, à son représentant, aux édiles complices, voisins, ou épisodiquement passant en silences convenus.

Merci à tous ceux qui profitent de cette misère entretenue qui assassine tout espoir de lendemains, juste pour ce jouet qu'ils alimentent de nos deniers !

Merci aussi à ceux qui fuient ainsi qu'aux bradeurs menteurs dont le seul et unique but est bien de se tirer sans trop y perdre, eux qui sont aussi la cause de ce qui les fait partir... 

Les rats quittent le navire qui chavire et nous continuons de ramer, de payer, de voir nos biens dévalués, nos impôts s'envoler, nos villages se vider, notre vie se dégrader.

Bravo aux clowns dans ce dernier tour de piste qui finit dans le mur !

Champions les téméraires, courageux de cette lâcheté qui les fait complices taiseux du désastre montagnard !

Quelles merveilleuses innovations, si profitables à nos villages qu'il en demeure l'impression d'un désert qui s'installe !

Méticuleux jongleurs, illusionnistes  saltimbanques qui cultivent la déroute en chantant "La, là, las !" Hélas, pauvres résidents obligés de subir ce spectacle payant d'où l'on revient de tout en étant nulle part.

Gageons qu'à ce train train d'avances, il finisse encore en retard de règlement sinon qu'à perte de vue, illusion d'un mirage tueur qui d'un coup de crayon effacera la dette en y ajoutant quelques zéros de plus.

Pourquoi s'arrêter là, tant qu'il reste encore quelque chose à brader et qu'il faille tant détruire de forêts et de biens pour que quelques crétins hilares de niaiseries puissent encore passer quelques fins de semaine à descendre les pistes et contribuer ainsi à piller des caisses si vides que l'écho lui même s'y perd...

Le ridicule ne tue pas et c'est bien dommage !

Nous serions débarrassés de ces sinistres imbéciles prétentieux qui pensant gouverner font concurrence ouverte à Mr Jules Verne dans ses fictions habiles qui elles, nous faisaient rêver.

Mais, las, se poursuit ce cauchemar infernal aux grincements de pylônes et aboiements de hyènes s'offusquant que quelque vérité soit si dure à entendre ou à lire, qu'il faudrait interdire cette publicité que l'on veut mensongère tant le déni est grand !

Alors, si par quelque "miracle", s'éveillant enfin à la réalité, les plus hautes instances prenaient  la seule décision d'imposer le silence aux ferrailles grincheuses et le départ aux porteurs de la peste, peut être les derniers rescapés se pencheraient vers la terre éventrée et comprendraient qu'il est d'autres chemins respectueux de la vie que ces saignées infantiles utilisées par des débiles drogués. 

L'histoire tarde à s'achever, bien que les auteurs soient encore à creuser au delà de la Chine et qu'il faudra une bien longue échelle pour étaler au soleil la guirlande tragique de ces papiers dont le recouvrement hypothétique relève du trou noir, de cette antimatière que certains pensant intelligente s'en servent de cerveau pour gérer nos affaires ! 

Peut être qu'au lieu de ces sinistres champs de ruines laissés en témoignage de l'incompétence et de la bêtise, quelques myosotis rappelleront aux passants qu'ici une fleur ne fait pas le printemps. 

Celles qui artificiellement imitent la neige sont si coûteuses et en rien comparables à ce que fait la nature lorsqu'elle est respectée !

C'est vierge de traces et de dettes que le manteau des cimes nous laisse tels des enfants à aimer ce pays difficile qui quoique en disent les parasites accourus, est encore le nôtre sans jamais être le leur !  

G. 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par G.
Publié dans : #Actualité

Après l'angoisse de cette série frappant des familles endormies, voici ce qui endort les français...

Alors que les hypothèses les plus folles ajoutaient une peur chez les habitants du secteur, nous pouvons mieux comprendre cette France endormie qui n'aurait pas été gazée.

Le lien : https://www.youtube.com/watch?v=JASyMhBzhqU

Le danger provient du petit écran...

G.

Voir les commentaires

Publié le par G.
Publié dans : #Histoire Patrimoine

 

Voir les commentaires

Publié le par G.
Publié dans : #réflexion

Au Pays des aveugles, les borgnes sont Rois...

Et, qui sont ceux qui se prennent pour des rois, si ce ne sont les borgnes !

La "domestication" par la quelle nous sommes empreints d'une forme se voulant "unique" contraint à un aveuglement sournois.

Ce, d'autant plus qu'il passe par la culture d'un "réflexe éduqué" qui n'est autre que le jugement.

Or, le jugement ne concerne que celui qui le porte et passe à coté de ce que voir permet.

Arriver à voir simplement ce qui est, tel qu'il est, en respectant toute différence d'être, de vivre et de penser ne peut advenir sans un cheminement particulier au point qu'il soit si différent de l'un à l'autre qu'il demeure intransmissible. 

En dehors des "formatages" variés que nous subissons parfois même sans nous en rendre compte, "Le ciel est trop grand pour qu'il n'y ait qu'un seul chemin" disait Confucius.

Peut être devant tant de fenêtres faut il y voir des cribles permettant de mieux se comprendre soi même pour mieux voir ce qui nous entoure et dont nous sommes éléments.

Avant ce voyage vers les étoiles par une cosmologie ou de découvrir le monde et la vie qu'il exprime, ou encore d'utiliser quelque tapis magique, pour mieux voir faut il d'abord s'être vus tels que nous sommes... personnellement et non pas tels que nous "croyons" être !

Le voyage des chamans commençait par la descente au plus profond pour ensuite remonter au plus haut. 

Hélas, de ces connaissances anciennes, que reste t' il en nous, affaiblis par tant d'égoïsme sans gène et par ce déni affiché tel un rideau de fer ? 

Comme le premier humain qui découvrit l'étincelle et embrasa la terre, le manteau de la vie que nous appelons hasard, nous permet parfois de bien étranges découvertes...

Il suffit d'une étincelle pour que naisse en nous un feu qu'il faudra entretenir. Un feu vivant comme un enfant et qui se nourrit de la seule véritable vertu de l'homme, de celle qui le rend plus humain. Tout simplement de cet amour qui ne dispense pas d'être intelligent, comme le dirait Coluche !

Pour autant, ce feu se meurt à chaque fois qu'on l'étouffe sous les cendres de nos préjugés, de tous ces tombeaux érigés sans amour et qui ne prêchent que la violence, l'exclusion et la mort !

Plus que de regarder d'un seul oeil, il faut voir au travers des apparences pour entendre et comprendre. 

Outre le fait de mieux se retrouver dans cette construction qui est la nôtre, l'ouverture permet de créer l'action pour et par celui qui agit.

Celui qui agit alors que vous "dormez", n'est il pas ce coeur qui espère et soupire des rêves que vous ne comprenez ?

Plus que de la théorie, il s'agit d'expérience et c'est bien là l'essentiel... 

Seuls les faits sont "magiques" et seuls les faits comptent réellement, le reste n'est qu'intention avortée.

Voir, entendre, comprendre commence donc avec cette forme pronominale que le verbe adapter devrait aussi plus souvent suivre...

Alors, seul compte l'exemple donné par la pratique et les semailles, pour que les terres puissent révéler leur potentiel à mieux nourrir les humains.

S'abstenir, c'est déjà mourir avant d'avoir semé et donc il n'y aura ni moissons, ni pain, fut il supra substantiel... 

Plus que de "juger", voir permet aussi d'agir, de se construire et donc de construire... 

Cependant, face à des choix tout aussi désespérant les uns que les autres, d'autres chemins restent possibles, ceux qui ne sont pas encore tracés...

L'auteur de "Délits d'élus", de "Du goudron et des plumes", de "Pilleurs d'état" et du futur "pilleurs de voix" à paraître en Février prochain, Philippe PASCOT préconise le vote "blanc".

Et après ?

Quel que soit le parti pris gagnant, nous serons toujours les éternels perdants si nous nous résignons à ces chemins douloureux.

Le fatalisme ne conduit qu'à la mort !

Bien qu'il faille savoir renoncer aux apparences trompeuses de ce que l'on nous enseigne pour ne plus avoir peur de la mort, la vie est faite de ce feu que l'on entretient !

Puisse donc le chaos qui arrive enflammer vos consciences du nécessaire investissement dans l'espace et le temps qui nous est compté, pour faire évoluer ce sur quoi nous pouvons agir. Plus que de nous mêmes, cet avenir ne nous appartient plus, puisqu'il est déjà demain et qu'il s'agit de celui des générations futures, s'il en est...

L'heure de la "révélation" sonne son glas pour tous les endormis, les aveugles volontaires, les sourds et tous ceux qui ne marchent qu'avec le même sabot, celui d'un diable qui divise ! 

Si quelque part il est encore en vous cette étincelle ou ce feu qui couve sous la cendre, vous savez ce qu'il vous reste à faire pour ne pas mourir d'effroi.

Le lien :   http://libertalia.over-blog.com/

G.   

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par G.
Publié dans : #réflexion

Le sphinx avait raison !

La célèbre énigme devrait ne jamais s'effacer de nos mémoires.

A négliger ce que l'on est, l'on finit toujours déchiqueté sous les griffes puissantes de la bête qui est en nous.

4, 2, 3, pattes pour un seul être ?

Un seul être qui oublie trop souvent qu'il est les trois composantes et bien d'autres encore...

Se limitant à n'être qu'une seule partie, nous négligeons l'ensemble et les autres parties. En restant assis toujours à la même place autour de la même table, notre vision et notre expérience des choses ne s'en trouvent que plus réduites.

Imaginons que nous soyons assis autour d'une table ronde... 

Si la table tourne et que nous demeurions sur la même chaise, le temps s'écoule et rien ne change.

Si nous changeons de chaise et que la table reste fixe, nous évoluons dans l'espace mais demeurons dans le même temps.

Alors, imaginons que nous changions de chaise et que la table tourne sans que nous ne puissions nous retrouver sur une même portion de sa surface...

Ainsi va la vie de par la complexité des mouvements qu'elle génère et dont elle s'entretient.

En apparences, nous demeurons ici et maintenant,  pourtant même si nous croyons être immobiles, nous nous déplaçons sans cesse.

Pourquoi alors s'entêter d'un point de vue unique, d'un cliché fané avant même qu'il ne soit ?

L'adulte semble dominer l'enfant et méprise déjà le vieillard. Pourtant il meurt chaque seconde un peu plus sans l'enfant qu'il ne nourrit plus et pour autant se flétrit sans espoir de renoncer à ce qui l'emprisonne bien plus que sa fin.

Alors, réduire l'évolution seulement à un mouvement, n'est ce pas en oublier la teneur ?

En changeant de place, la chance nous est donnée de pouvoir se mettre à la place de l'autre et ainsi de mieux le comprendre, sinon de pouvoir "se voir au travers de ses yeux"... Jeune, adulte, vieux, homme, femme, quelque soit notre état, la seule chose qui nous relie est notre "humanité".

Je veux dire en cela, ce qui nous rend plus humains et respectueux de la vie !

Alors, plus que de confiner chacun, chacune, ne doit on pas écouter et entendre pareillement autant l'un que l'autre, jeune, vieux, homme, femme...

Ne parait il pas absurde de se réduire à l'unique "vérité" de l'instant, du lieu et de ne point tenir compte ni du passé, ni de l'avenir, ni d'un sens, ni de son complément ?

En conséquences, comment les espaces décisionnels peuvent ils prétendre à représenter ce qu'ils ne sont ?

Qui plus est, comment ces "représentants" peuvent ils prétendre détenir ce qu'ils oublient volontiers pour n'être plus que quelques nombrils posés sur un siège ?

L'illogisme vient agiter la bête et plus encore la bêtise...

Saucissonnant à tour de bras et d'élections truquées, car réservées à une caste, peut on envisager de nouvelles assemblées dont les chaises et les tables tourneraient ?

Je veux dire en cela que se décollant les fesses de la chaude torpeur que donne un certain pouvoir de l'assise, la mouvance de vie permettrait que le respect devienne une culture et non pas la seule reconnaissance de chairs avachies dans la mollesse du pouvoir absolu !

A force de confondre par l'unique point de vue d'un borgne boiteux et bégayant, le devoir de ce respect du à ceux qu'ils sont sensés représenter, fait trop souvent place à cette toge sanglante dans la quelle ils se drapent...

Pour être respectable, ne faut il pas être respectueux de ceux dont on est sensé représenter une partie sans partie prise, qu'aussi ceux que l'on ne représente soient aussi représentés !  

Alors, démocrates ou démagogues ? 

Ces quelques mots, que certains ne seront certes pas en capacité d'admettre le sens, ne remueront ils pas un peu de cette vase qui trouble le regard d'offusqués demeurés figés dans la place et le temps au point d'en appeler à leur mère en bêlant...

Il sont souvent dénués de la seule vertu qui vaille que l'on fasse la paix, ce sentiment profond, sève et vie qui respecte la vie dans la diversité pour que mieux se produise la complémentarité.

Je renverrais donc à la charte éthique d'engagement que l'on propose à votre sentiment sur le blog de "Libertalia, initiatives citoyennes pour la démocratie" et que s'ils étaient aussi honnêtes qu'ils prétendent, certains ne manqueraient pas de signer et de respecter !

http://libertalia.over-blog.com/

G.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par G.
Publié dans : #Actualité

 

86 145
visiteurs uniques
156 015
pages vues

Voir les commentaires

Publié le par G.
Publié dans : #Actualité

Ben voyons !

Le piège de la démagogie constitue une démarche éculée, mais dont nos édiles ne savent se passer et pour cause, la réalité n'a jamais été leur préoccupation.

Nous savons, à force de trop d'expériences, que leur objectif est d'être élus, reconnus et de continuer le plus longtemps possible en ce sens unique.

Nul besoin d'études en matière de psychologie, l'égoïsme étant si commun...

Le hic en matière de politique tourne bien autour de la "représentativité".

Plus encore, c'est en matière de "professionnalisation" de cette gente "nombril-esque" que la sincérité s'effondre et que la fidélité n'est plus qu'un leurre, un miroir aux alouettes qui se feront mieux plumer à chaque fois !

Le problème des alouettes, c'est qu'à force d'être plumées, elles deviennent frileuses !

Là commence la réflexion dans les têtes et plus encore au niveau du portefeuille...

Que l'on nous annonce une baisse de la dette et chacun comprend bien que ce sera le contraire. Idem, lorsqu'il s'agit d'économies...

La réalité, elle gît sous le linceul de toutes les inepties, de toutes les écritures déguisées, de cette rhétorique mensongère qui veut nous faire passer des vessies pisseuses d'urines frelatées pour des lumières d'intelligence, de générosité et d'un altruisme sincère !

Toujours plus d'emprunts et lorsque ce n'est plus aussi facile, alors c'est "open bar" en avances de trésorerie...

De toutes façons, il faudra rembourser !

Si l'on se penche un peu sur le déclin de l'empire romain, il est facile de découvrir le même mécanisme économique et humain qui engendra la destruction et la folie.

A force de trop, c'est toujours pas assez. L'on brade le territoire, l'on augmente sans cesse les taxes et l'insécurité finit par se répandre en tous lieux.

La chose publique tombe entre les mains d'intérêts particuliers.

Le pillage s'intensifie dans le seul but de maintenir au pouvoir des imbéciles prétentieux qui se prennent tous pour César !

Franchement, il y aurait de quoi en remplir des asiles psychiatriques !

Ce qui n'est pas surprenant, c'est que ces "fous" ne pensent pas l'être et qu'ils croient que ce sont les autres qui le sont...

Ne rêvons pas, nous allons encore devoir payer toujours plus et nous n'en aurons que de moins en moins les moyens !

Faut il continuer de se laisser conduire à l'abattoir pour autant que la plupart soit résignée ou inconsciente ?

C'est ce qui arrive lorsque à force de penser que l'on est "le seul" ou "la seule" à penser le contraire et donc, qu'il n'y a plus rien à faire !

Les 85.000 lecteurs qui sont passés par ce blog, les 150.000 pages lues n'auraient elles servi à rien ?

Je vous citerai encore une fois Albert Einstein qui disait que l'on ne peut résoudre un problème avec le même état d'esprit que ceux qui l'ont engendré !

Tant qu'aucune garantie, qu'aucun contrôle sérieux ne se fera envers des représentants élus ou tirés au sort, rien ne nous protégera de leurs dérives égoïstes !

Or, rien dans les Lois que ces gens font ne les contraint à cela !

Normal, qui, détenant ce pouvoir d'exclusivité s'abaisserait à y renoncer ?

Pour changer les Lois, il faut avoir des élus qui s'engagent à le faire sous peine d'être immédiatement éjectés s'ils y font défaut !

Aucun parti politique actuel et à vrai dire très peu d'élus n'ont ce courage, cette sincérité, cette honnêteté, cette exemplarité et cette fidélité qui manquent tant dans ce monde d'égoïstes !

Mais, les choses ne sont pas aussi immobiles qu'il ne parait. 

De nouvelles réflexions naissent et prennent de l'essor. Il y a eu les indignés, les nuits debout, qui ne pouvaient aboutir tant les tentatives de récupération furent intenses.

L'infiltration par l'adoption d'apparences, puis la manipulation par certains groupes de "bien pensants" ne furent pas que l'exclusivité stratégique des compagnons jésuites...

Sans cadre réellement protecteur, les mêmes causes donnent toujours les mêmes effets !

C'est bien ce cadre qu'il faut construire.

Nous vous invitons à participer selon vos disponibilités, en toute discrétion, sous pseudonymes éventuellement, à ce travail indispensable pour la construction d'une société plus humaine.

Un des blogs qui y sont consacrés, c'est "Libertalia, initiatives citoyennes pour la démocratie".

Le lien :   http://libertalia.over-blog.com/

Toutes vos propositions seront prises en considération par tous ceux et celles qui viennent étoffer la réflexion.

Même si les fanfaronnades carnavalesques des campagnes électorales actuelles sont lassantes et que nous ne pouvons que le déplorer, le temps n'appartient qu'à celui ou à celle qui s'en empare !

Nous travaillons pour l'avenir, le nôtre et celui des générations futures.  

Anonymes, contraints au carcan d'une société irrespectueuse des principes humains, ce blog est une chance de retrouver une identité que l'on vous refuse.

Refusez le fatalisme entretenu par le système actuel, éveillez vous et réveillez ceux et celles qui vous sont proches.

Saisissez cette chance ! 

G. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par G.
Publié dans : #Actualité

Hésitation, doit on s'en réjouir ?

Depuis ce matin 06h35, les giboulées se suivent et à 11h30 nous n'en sommes qu'à 4 cm...

Pour l'instant, le vent ne s'est pas encore levé, ce qui traditionnellement ne saurait tarder.

Le spectacle devrait être joyeux et pourtant, l'on ne sait plus quoi penser tant cette neige peut nous coûter si cher !

D'un coté, le déneigement est abandonné (comme nous en avons tous la même sensation...) à partir de 19h00 sur les routes départementales, dès 17h00 au village et de l'autre la station de ski continue de nous ruiner, au grand bonheur de quelques accourus ! 

Ici les appauvris font skier les "riches" !

Du moins ceux qui se croient riches de nos deniers, puisque s'ils l'étaient vraiment, nous n'en serions certainement pas à subir la dictature fiscale de ces parasites.

De toutes façons, avant Février, il n'y aura pas de "miracle" en matière de fréquentation et qui plus est, au vu de la baisse constatée pendant les vacances de fin d'année en tenant compte du nombre de stations fermées, il y a de quoi s'inquiéter !

Peut être pas, penseront certains...

D'autres se sont réjouis de ce manque en voyant une aubaine dans le report vers les stations fortement canonnées... Esprit de clocher ?

Tendance, mais coûteuse et dont personne n'a pu encore sérieusement mesurer l'impact sur le milieu naturel et encore moins sur les zones humides et les retenues...

En tous cas, le lac de Puyvalador ne serait pas ouvert à la pêche cette année, allez savoir pourquoi !

Soi disant, même St Thomas pourrait marcher sur l'eau !

Actuellement glacé, ça se comprend, mais pourquoi aussi en été ?  

G.  

 

 

Voir les commentaires

Publié le par G.
Publié dans : #Actualité

C'est nous qui payons !

Puyvalamort invite sur le dos des impôts. Forts défaits, nos deniers vous offrent les forfaits...

Quoi de plus naturel, après une "rallonge" limitée, même en raclant les fonds de tiroirs, de 10 000 € en "avance budgétaire" à la fumeuse RMSL, opération sourire !

Sur un domaine dénué de neige naturelle, avec un coup moyen de 2 € par m3 d'artificielle et un taux record d'endettement, la note ne pouvait que s'allonger !

Peut être pas assez vite, car il faut y rajouter les précieuses gratuités dont certains élus sont si friands...

Car, avant qu'il ne soit question d'opération "publicitaire", il faut se demander à qui profite "la générosité" !

ça continue ?

Non, ça empire !

G.

 

Voir les commentaires

1 2 > >>