Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Dissidences Pyrénéennes.

Dissidences Pyrénéennes.

Infos,patrimoine, politique locale, environnement,

Publié le par Sanjon.
Publié dans : #Actualité

Ils avaient dit que s'ils y arrivaient pas, ils fermaient la station !

Des menteurs !

Comme d'habitude du déficit, même s'ils disent que tout va bien, c'est plus de 250.000 € de trou en plus pour cette saison !

Ne parlons pas des factures non payées...

Tout va bien !

Un super "projet" de "mobil homes" pour la station, une véritable réussite architecturale ! 

Pied de pistes, quelle belle mise en valeur des chalets ! 

Bien sur, toujours aussi soucieux de l'environnement...

Avec la fermeture du centre de montagne de Puyvalador, c'est encore un loyer qui s'envole et pourquoi ?

Parce qu'ils ont pas mis un radis de coté pour payer les mises en conformité ni les réparations.

Vraiment, d'excellents gestionnaires !

Voyons, avec un budget présenté en déficit lui aussi, il va bien falloir essayer de "rééquilibrer".

Alors, ne vous étonnez pas s'ils vont encore tenter de brader le patrimoine de la commune ou de maintenir des tranches d'impôts qu'ils devaient baisser car la compétence est attribuée à la Communauté de Communes et que cette part là va augmenter, "naturellement" !

Pourquoi ne démissionnent ils pas, puisqu'ils ont si lamentablement échoué ! 

G.

 

Voir les commentaires

Publié le par G.
Publié dans : #Humour

Ils sont fous ces romains !

Ils appellent ça le progrès et nous voyons bien que c'est l'inverse...

Lorsqu'ils parlent d'économies, évidemment, ça finit toujours par coûter plus cher !

Si c'était drôle, mais ça n'en finit pas et je dirai même que ça continue... de triste manière.

Obélix qui n'a d'idée fixe que son chien de garde ne comprendrait plus son Gaulois tant tout est en train de se déliter et l'on sait qu'un menhir qui se délite, c'est comme un homme alité, il est en train de mourir... 

Leurs idées fixes sans assurance "tous risques", ça tourne toujours à l'envers du décor.

Leur seule obsession fond, fond, fond comme nos impôts à la lueur de leur "éclairante" logique de petites marionnettes !

Là où le commerce du secteur privé faisait rentrer des sesterces, les amateurs qui se prennent pour des professionnels nous montrent bien toute l'étendue de leurs incompétences et d'un loyer ils en font une charge !

Nous avons un réseau routier inadapté, vétuste, ils font une piste pour des cyclo touristes !

Quoi de plus normal pour ceux qui croient que VTT ça veut dire "Vas Te Tuer" !

Ils auraient pu penser, mais ça ils peuvent pas... Ils auraient pu envisager qu'un ensemble de 250 km de pistes forestières et de petites routes aménagées autour des villages pouvait attirer un autre tourisme, mais non, c'est à coté de la "grand route" qu'ils font l'effort des fois que les touristes se perdent grâce à leurs panneaux "intelligents".

Du coup, il en viendra de moins en moins parce que le paysage sera dégradé par leur débilité qui préfère couper des arbres que de laisser la nature respirer.

La route sera toujours aussi pourrie et ceux qui montent rarement de Carcassonne en vélo de route, seront contents de temps en temps, tandis que nous nous continuerons de payer tout le temps pour quelque chose d'inadapté à nos réels besoins !

Nous le devons certainement encore à quelque intellectuel qui vaut moins qu'une paire de mules !

Encore un romain, certainement... 

A Puyvalamort, la station était gérée par des sociétés privées. 

Pour contenter un petit commerçant romain, le félon "piédepist" , voilà que l'on chasse les gestionnaires pour créer quelque chose de plus profond que Padirac !

D'une montagne ils en ont fait un aven d'argent et pas d'Armand, ni dormant, car pas le temps de se reposer tant l'hiver se rallonge !

Ils sont fous ces romains !  

La forêt de pins à crochets la plus grande d'Europe et vas y que l'on défonce le sous bois et massacre à qui mieux mieux.

Comme si l'on voulait répliquer Verdun sans tirer un obus...

Ils sont fous ces romains !

Alors que les Sesterces manquent cruellement, ils continuent de les chercher là où il n'y en a plus !

Vu la taille des parcelles faites pour des désargentés comme eux, Crésus risque pas d'investir. 

Par contre, quelle générosité ! 

Ils sont capables de dépenser l'argent qu'ils n'ont pas et ils te laissent la note avant de s'en aller !

Comme les rats quittent le navire avant le naufrage, t'as qu'à voir comment les inscriptions sur les listes électorales diminuent. L'iceberg n'est pas loin !

Le problème, c'est que des Gaulois, il n'en reste presque plus et malheureusement certains sont pires que les romains...

Bon, de toutes façons, c'est pas la peine de tenter de leur expliquer quoi que ce soit, ils comprennent pas le Gaulois !

Forcément, ils disent qu'on est Occis tant ils croient avoir raison simplement parce qu'ils sont plus nombreux et surtout élus de sur croix.... 

C'est bien la première fois que plus il y a de cerveaux, moins on est intelligent !

Si l'intelligence révèle les problèmes, ce n'est certainement pas l'ignorance qui les résoudra ! (comme aurait pu dire Azimovix !) 

G.

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par G.
Publié dans : #Actualité

Plus de 10.000 disparitions par an, en France !

Vigilance et bienveillance pour aider les familles de disparus.

Un site avec les avis :   http://legreleilcourtencore.forumactif.org/t25-disparitions-recentes-ou-plus-anciennes

G.

Voir les commentaires

Publié le par G.
Publié dans : #réflexion

Pas de hasard !

L'horreur au coin de la rue et ce temps qui se fige devant l'incompréhensible...

A vrai dire, essayer de comprendre ce qui nous glace avec notre logique personnelle ne peut aboutir qu'à nous laisser pantelants ou agressifs à notre tour si nous imitons en retour ce qui nous désoblige.  

Même dans la folie il existe "une certaine logique"... Heureusement, j'ose l'espérer, ce n'est pas la nôtre ! 

De par une démographie galopante et des contraintes de vie liées à notre mode actuel de "civilisation", les disparitions se multiplient (plus de 10.000 en France par an) ainsi que le nombre de tueurs en série et autres psychopathes.

Il n'y a qu'à regarder l'émission "Non élucidé" et parcourir la "toile" pour s'en rendre compte.

Effarant !

L'Europe sans frontière contribue à cette porosité et à cette facilité de déplacement, qui outre le mobile spéculatif et "antifiscal" des grands détenteurs de capitaux, permet aussi le voyage des prédateurs et des manipulateurs en tout genre.

Comme des cigognes, ces migrations territoriales de tueurs viennent brouiller les pistes des enquêteurs, ce d'autant que derrière le visage de monsieur tout le monde peut se cacher le pire des salops en vacances ou dans son quotidien le plus banal !

Un tueur tuera encore et encore avec une fréquence qui lui est propre, d'autant qu'elle peut apparaître variable ou amputée des faits que l'on ne connaît pas encore...

De même, un pervers narcissique continuera de broyer de nouvelles victimes, jusqu'à ce qu'il franchisse le pas du meurtre et poursuive dans cette voie si rien ne l'en empêche.

Véritables bombes à retardement, ils sont là en voisins insoupçonnables, en petits "patrons", en maris serviles ou encore en brave bénévole !

Alors que le "délit de sale gueule" s'entretient par des préjugés imbéciles, eux, petits "nazillons" en herbe restent souvent dans cette "politesse" que les bourreaux cultivent si bien.

Les résistants qui ont survécu aux sévices et tortures ont pu en témoigner.  

La vigilance ne suffit pas pour se prémunir de l'infiltration de ce phénomène qui s'amplifie et qui peut toucher pratiquement n'importe qui. D'autant plus, les "jeux de mort" désintègrent la moindre moralité par une accoutumance et une passivité parentale qui va jusqu'à l'encouragement pourvu que leurs gosses leur fichent la paix !

De paisibles bourgeois fabriquent les futurs assassins derrière d'"innocentes consoles" en laissant l'addiction s'installer. Il n'est pas étonnant du fait qu'eux mêmes montrent l'exemple et sont aussi dépendants !

Il faut tenter de découvrir les "mécanismes" qui sont à l'origine et agir sur les causes plus que sur les effets !

Pour ce qui est des enquêtes, ne pas les entraver par de bonnes "intentions" s'avère primordial. Lorsque la stupidité d'un salop peut passer pour du génie, c'est souvent parce que nous lui "prêtons" nos propres intentions, nous projetons sur lui nos préjugés et parfois nos qualités dont ils sont dépourvus. Mais rien pour autant ne doit empêcher de signaler des comportements violents qui peuvent se situer dans une escalade dangereuse vers de nouveaux meurtres. 

Dans les villages d'autrefois, les enfants étaient avant tout les enfants du village et chacun y portait un regard "bien veillant". La moindre bêtise arrivait assez tôt aux oreilles des parents et la rectification était parfois cinglante !

Dans chaque tribu, pareillement, la liberté des enfants, bien que grande, était conditionnelle au regard de tous.

Avec "l'évolution" citadine de l'égoïsme, tout s'est déréglé rapidement et peu de repères persistent sans une orientation de vie laissée au jeu de la virtualité et des fausses apparences.

Manipulateurs et ogres sont tout à leurs aises dans ce monde qui les crée et les entretient !

Aurions nous tous les moyens d'agir que l'hémorragie ne saurait faiblir pour autant.

Pour véritablement que ce phénomène diminue, voir cesse, il faudrait suffisamment anticiper non pas la possibilité, mais le mécanisme qui y conduit.

Or, le mécanisme en question est produit par le fonctionnement de notre société qui depuis la nuit des temps, ou plutôt le fin fond de notre caverne originelle nous conforte dans un comportement irresponsable par l'imitation, le besoin de reconnaissance et la délégation à des représentants qui ne "représentent" pas vraiment... 

Parce que face à la première "mort inexpliquée" nos ancêtres ont développé la stratégie du bouc émissaire afin de ne pas risquer la destruction totale du clan par une dualité d'opposition violente, nous avons continué dans le sens du sacrifice pour préserver notre identité...

Nous avons substitué par la morale ce qui relevait de la vertu et par conséquent, le mensonge et la manipulation mènent notre monde à sa perte, d'autant que le sacrifice perd de son efficacité par de trop nombreuses répliques aux quelles l'on ne croit que de moins en moins.

Nous sommes au seuil et peut être l'avons nous franchi, de cet espace nébuleux dans lequel la réalité est devenue impossible à discerner tant nous croyons les "vérités" que nous entretenons virtuellement. C'est le déni permanent ! 

Il est temps de changer notre société et de fonder d'autres fonctionnements pour évoluer avant que l'irréparable ne continue de nous mener à l'anéantissement total !

Pour changer le monde, il faudrait d'abord nous même évoluer. Que ne voit on de ces "donneurs de leçons associés", membres d'un parti politique ou d'un quelconque "club soi disant humaniste", incapables de s'auto appliquer le "remède" qu'ils tentent d'imposer ! 

C'est un début et pas une fin en soi que de mourir à ses défauts en cultivant la vertu. L'Alpha et l'Oméga sont dans la plus grande des vertus, sans la quelle ne peuvent exister et grandir toutes les autres...  

Cependant, seul, l'on ne peut rien ou presque rien !

Bien que ce soit un début indispensable il ne peut être le tout d'un mouvement, seulement un cliché, s'il n'est pas entretenu, nourri en permanence autant par ce que l'on fait de concret, seul, que par ce que l'on peut entreprendre ensemble ! 

Or, dans le cas où nous ferions tous un effort individuel, vain serait il sans une autre éducation de société que celle où nous nous soumettons actuellement. 

L'on ne peut raisonnablement trouver de nouvelles solutions avec l'état d'esprit qui engendre les problèmes disait A. Einstein.

Cette éducation ne peut se concevoir avec la mentalité des enseignants déformés par ce que le système actuel leur soumet de transmettre !

Pour que naissent de nouveaux principes, il faut une volonté nouvelle coordonnée, donc une autre politique que celle que nous subissons actuellement.

Si certains voudraient nous faire croire que les clivages ont changé, pour autant il demeure le clan des "conservateurs" et celui des "évolutionnistes" !

Si nous voulons évoluer, il est clair que nous ne pouvons reconduire le même état d'esprit qui parle d'alternance et qui pour autant continue de s'obstiner dans la même pensée "libérale".

Or, ce système est profondément ancré dans le mythe de la centralisation, pour ne pas dire de l'égoïsme forcené qui prêche la destruction, l'exclusion et la "consommation" comme mode de devenir. 

A bien y regarder, nul candidat ne peut totalement répondre à la nouvelle logique d'un projet qui demandera encore de longues années de travail. Mais certains s'en approchent plus que d'autres...

Chat échaudé craignant l'eau froide, le PS fait les frais de ce qu'il n'a pas fait et de la trahison que ses électeurs ont subi.

Leur candidat ne mériterait peut être pas un tel effondrement, mais, la logique est impitoyable d'autant que les "rats" ont quitté le navire pour aller s'embarquer dans celui qui "promet" !

Celui de la "continuité" dans le même désastre !

Bien sur, beaucoup encourageront cette politique dont ils profitent si bien pendant que d'autres subissent à leur place... La crise les enrichit alors qu'elle appauvrit la grande majorité.

Le seul projet qui oriente autrement le devenir repose donc sur cette "France insoumise" qui réclame une Démocratie participative. 

Mais, la population n'est pas encore prête à s'engager au quotidien car elle n'a pas été éduquée pour cela !

Les veaux iront ils encore a l'abattoir ?

Comme il serait surprenant d'être agréablement surpris !

G. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par G.
Publié dans : #Actualité

Tout fout le camp !

Les rats quittent le navire, comme d'habitude...

Les "résultats" ne sont pas là, bien que l'on voudrait encore nous faire croire le contraire.

Evidemment, toujours du déficit sauf peut être pour les profiteurs...

Les résultats, pas besoin de chercher dans d'obscurs comptes dont les lignes s'emmêlent au gré des mensonges ou des "fausses vérités".

A force de capter la masse fiscale vers le gouffre de l'imbécillité, non seulement celui ci n'est même plus "recyclable", ni d'un intérêt quelconque pour un repreneur, si ce n'est pour un ferrailleur.

Bien sur l'impossibilité d'investir l'argent déjà volatilisé et emprunté pour au moins 20 ans, limite un peu la décrépitude tout en ayant contribué à la non conformité de ce que l'on n'entretient pas comme on le devrait !

Rien de nouveau depuis que les "envahisseurs" aux doigts raidis se sont emparés de la commune et de son patrimoine avec les complicités scandaleuses qui l'ont permis.

Les assassins de Puyvalamort continuent imperturbables et pour cause, le village est un véritable désert. Il faut aller au cimetière pour retrouver un semblant de ce qu'était la vie d'antan.

Ils sont tous là bas les anciens, allongés dans la terre froide, protégés par un mur d'un monde frappé d'amnésie et de débilité.

Les couperets de l'infernale guillotine tomberont plus vite que ce qui ne se dit. Rien ne sera épargné et pour cause !

Ce n'est pas Cassandre qui dirait le contraire tant cette prédiction fait suite à l'absence de prévision et de bon sens.

Un peu comme Poutine pris au piège de ses protégés empoisonneurs à la chimique facile, les autres collectivités territoriales complices d'un crime qui fait oublier les leurs et aveugles par intérêt politique tourneront la tête vers ailleurs. Pas un regard vers les ruines noircies de l'incohérence... 

Même la fusion semble impossible tant la solidarité n'est qu'un vain mot dans la bouche de bègues, sourds et borgnes ! 

Alors, fermeture du centre de montagne de Puyvalador, fermeture de la station, oui, mais combien de forêts pillées, combien de rues dégradées et vides de passant, combien de dégâts au nom de l'innommable stérilité !

Les putrides effluves montent d'un lac pollué par toutes les communes en amont et bizarrement aucune odeur ne semble gêner le nez d'élus que l'on pourrait penser complices de silence pour raison de complicités en retour ! 

Que penser de ce que l'on ne peut, ni ne veut surtout pas voir ?

Il n'y a pas qu'une fosse qui nous laisse septiques et il suffit de se retourner lorsque l'on quitte la commune vers son aval pour comprendre l'idée que se font de la "nature" ceux qui ont placé si judicieusement leur publicité... 

Puyvalamort, village assassiné est le symbole exposé aux yeux de tous, de ce clientélisme qui est le produit de la représentativité.

Changer les pantins ne sert à rien tant que les ficelles restent les mêmes !

Lorsque l'on entend certains candidats à la présidence affirmer leur volonté de donner encore plus de pouvoir à ces pantins qui se prennent pour des princes, l'honneur en moins, seule l'horreur se pose comme un linceul sur un avenir impossible.

L'imparable destruction n'est pas pour demain, elle dure depuis trop longtemps et ce ne sont certainement pas les Ducs qui boucheront le trou...

Puyvalamort se dresse à la vue de tous comme un village crucifié d'une éternelle Pâques sans résurrection possible.

Le deuil se porte en suie noire de désespoir, car tout est consumé. 

G.

Voir les commentaires