Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Dissidences Pyrénéennes.

Dissidences Pyrénéennes.

Infos,patrimoine, politique locale, environnement,

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #Actualité

Lors des Présidentielles, Mme le Maire et ses sbires, n'avaient pas jugé utile de convoquer le conseil municipal pour organiser les élections.

Pour les législatives, c'est pire !

Elle vient de demander, toujours sans aucune concertation préalable (selon le texte qui vient de m'être remis Manu militari par nos Gendarmes locaux, sur le lieu même de mon travail.) à la sous Préfète de nous réquisitionner d'office.

Bravo !

Voilà qui en dit long sur les procédés "démocratiques" de ces gens là.

En fait, comme je l'ai déjà exprimé, ma santé s'est dégradée et ces procédés peu charismatiques n'y sont pas étrangers.

Je vous l'ai écrit, je ne compte pas me représenter au CM.

Donc, remué et endolori, je vais aller voir mon médecin.

Je ferais parvenir le certificat médical à l'administration compétente afin qu'elle puisse prévoir l'organisation du bureau de vote.

Je suis désolé, mais, malgré un certain recul obligé par les pratiques dictatoriales en cours, je n'ai pu lâcher prise sur ces choses que je ne peux maîtriser et qui m'ont affecté moralement et physiquement.

Quand la bêtise se pare des vertus qu'elle assassine, peut on encore espérer dans la justice des hommes ?

Je ne suis pas enclin à la vengeance comme ceux là même qui nous ont gratifiés de sabotages et dégradations que nous subissons depuis fort longtemps.

Plaise à celui qui nous conçoit et nous éclaire, de s'occuper de ces âmes égarées !

Oui, je suis peiné et j'ai mal de voir nôtre monde s'effondrer sous les bassesses de ceux qui ne respectent ni les principes de la concertation ni ceux des bons fonctionnements légaux.

 Plaise à vous, chers concitoyens d'en tirer les leçons.

Lorsque je regarde le rocher de mon village, sur la mer que pourrait symboliser le plateau du Capcir, j'en viens à cette similitude d'un récif sur lequel viennent s'échouer toutes les épaves !

Au lieu d'un phare, s'élève un mouroir désespérant. Où est passée la lumière qui nous fait tant défaut ?

Dans le creuset sous terrain, ces démons attisent à entretenir les ténèbres de nôtre enfer quotidien.

Sans aucune réaction, serez vous les moutons de Panurge que l'on mène à l'abattoir ?

Je suis fatigué de lutter contre ces moulins à paroles débiles qui nous empoisonnent la vie. Mon armure est bien vieille et ma monture flageole.

Je sais cependant que mon inaccessible étoile n'est pas de ce monde. J'irais la rejoindre avec tant de facilité, si ce n'était les liens qui me retiennent par la famille, le travail et la fraternité que me portent ceux qui me sont proches.

GP






Commenter cet article