Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Dissidences Pyrénéennes.

Dissidences Pyrénéennes.

Infos,patrimoine, politique locale, environnement,

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #Fables

La table.

 

 

 

Beau banquet !

La table est mise sur ses quatre pieds et s'éclaire de nombreux invités. Trois luminaires invitent au festin. Belle table verte, de nature profonde, chargée de la vie et inondée de désirs.

Elle est à toute heure celle des invités que l'on attend pas. Ne s'y servent que de choses subtiles à dessoiffer et rassasier les plus âgés des plus jeunes et les plus jeunes des plus âgés.

L'eau y coule de source et la mère y pétrit un pain d'épis levés en son sein.

Celui qui en mange n'en aura que plus faim. La raison entretient la sagesse de fruits qui jamais ne se perdent.

S'ils mûrissent au cours de l'agape leurs graines germeront en de divines fleurs, ornant à leur tour un parterre meilleur.

La table est mise et ne se dessert qu'en la remplissant d'autres arrivants.

Le banquet n'a plus d'âge et dure tout le temps d'un temps serein que ne trouble l'ombrage d'un mot trop souverain. Le repas se partage plus que ne se divise le pain. Le maître de céans est celui qui fait, celui qui est et celui qui lie.

Tour à tour d'un nuage, il est expert en recevoir et conduit la cérémonie par delà toutes nuits.

L'espace est infini et le temps sans ambage dessine un de ses tours au détours de la mie. L'équilibre des plats relève la saveur qui nourrit par le sel de l'esprit. Tels les mots sages, ils glissent eux mêmes sans bruit.

Au festin de la table dressée s'y élèvent l'esprit et le coeur réunis. En lui, de lui la nuit qui fuit. En nous, dénoue le flou qui moud.

Les homards ont des pinces qui tiennent et retiennent. Ne lâchent que lâches et basses choses avariées qui y sont écartées.

Le miel du rucher s'y fond en fleuves profonds. Apaise et pèse le fond. Douces sont les nuits et la vie du repas éternellement servi en une divine mélodie...

Ce que tu manges me nourrit et je bois à tes lèvres lorsque tu souris.

Festoyons et buvons au banquet de la belle table dressée !

Que nôtre nature en mûrisse les fruits offerts à qui sait les saisir.

Pour le reste tant pis. Le repas reste servi pour une éternelle prochaine fois. Bien des chaises y patientent des lendemains d'espoir. En attente des pas de ceux qui ne viennent pas, ressert toi du dessert qui grandit en toi.

Beau banquet bien dressé de vertus alléchantes que les couverts dissimulent sous des éclats de soleil et des revers de lune.

Entre ombre et lumière, il y a une pierre dans la quelle un autel. Sur cet autel une table...La table est mise, le repas est servi.

 

Gilles.

 

 

 

Commenter cet article

agence matrimoniale lyon 20/12/2012 08:41

Très beau texte :D