Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Dissidences Pyrénéennes.

Dissidences Pyrénéennes.

Infos,patrimoine, politique locale, environnement,

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #Actualité

J'espère bien que ce que j'ai souhaité pour cette libre assemblée de Samedi soir se déroulera sans aucun préjugé ni esprit polémique...

Ce n'est que dans la paix que nous pourrons envisager sérieusement un quelconque avenir !

Personnellement je viendrais sans aucune rancoeur vis à vis de qui que ce soit. Je vous serais gré qu'il en soit de même pour chacun !

L'assemblée commencera par une chaîne humaine reliant tous les participants. Un "Juge de Paix" sera nommé pour répartir la parole de façon équitable, la faire respecter et éviter la monopolisation. 

Cette soirée ne doit en aucun cas être le procès de qui que ce soit. L'objectif est de faire connaissance, d'établir une communication humaine constructive et de pouvoir établir une ligne UNIE de conduite pour l'avenir.

Elle doit contribuer à susciter les motivations de personnes désintéressées personnellement pour constituer si possible une liste unie autour d'un projet cohérent et basé sur le respect des entités différentes.

Qu'on se le dise !

Gilles.

 

 

 

 

De : Didier BALEY <d.baley@hotmail.fr>

Objet : Réflexions de Didier, suite réunion du 29 juin de Puyvalador

Date : 30 juin 2012 10:35:53 HAEC

À : pierre guillamot <pr-neigesdor@hotmail.fr>, Guillamot Pierre <marisma@free.fr>

Cc : Patoune Patoune <pat.vayne@hotmail.fr>

 

 

Bonjour Pierre,

Bonjour Yvan,

 

Suite à la réunion (étonnante mais instructive !) d'hier soir à Puyvalador, 

je propose les réflexions suivantes puisque vous avez prévu de réunir des membres de l'association Puyvalador-Rieutort Neiges d'Or.

 

Encore une fois, bravo d'avoir suscité la création de cette Association

Personne n'en avait eu l'idée ni la volonté auparavant,

  • pourtant il apparaît que nous sommes des propriétaires dont le capital fond « comme neige … »

  • et il n'est jamais trop tard : même si la station fermait, il est impératif que cette commune soit gérée, et non pas détruite par un collectif « inconséquent ».

 

 

1 - L'état des lieux présenté est dramatique (pitoyable ?) :

 

  • Quelle est l’ampleur du drame ?

    • un déficit incontrôlé, dont personne ne connaît, semble-t-il (sic ! )

      • l'ampleur (1,6 M€ ? 2 M€ ? …)

      • ni le contenu (Régie/Mairie, dettes, déficits d’exploitation, …)

    • une trésorerie de la commune exsangue. J’imagine que le revenu communal est faible (pas d’infos à ce sujet) face à ce déficit

    • comment se fait-il que, depuis des années, ce déficit n'ait pas été contrôlé par les instances de l'Etat ? Il semble qu’il ait fallu qu’une plainte d’un fournisseur, portée devant des juges, exhume le problème !

 

  • Quelle cohérence institutionnelle ? 

    • 116 personnes (sur 430 qui payent des impôts) votent pour un Conseil Municipal coupé en 2 (Puyvalador et Rieutort) depuis des lustres

    • les 11 personnes du Conseil Municipal, dont seules 4 semblent encore participer à des Conseils Municipaux, sont issues des 10 % de la population qui paye des impôts : comment sont représentés 90 % des contribuables ?

 

  • Quelles notions de responsabilité ? 

    • Sans contester la bonne volonté de certains, impliqués pour leur lieu de vie communal, les élus actuels "jouent" la valse des démissionnaires (... ou non), bloquant ainsi le processus décisionnel :

      • juqu’aux décisions opérationnelles, dixit la Sous-Préfète

      • et donc a fortiori les réflexions stratégiques

    • la Régie de la station semble être une « nébulleuse », bien que le Président actuel est apparu assez impliqué. A ce titre quel est le rôle de Mr HAMOND, comptable, et depuis combien de temps ?

    • à cette réunion :

      • les élus étaient pour la plupart absents (sic !) alors que la Sous-Préfecture avait provoqué la réunion,

      • à part l'ancien Maire (Julien), aucun responsable ne s'est exprimé avec engagement et cohérence,

      • quelques personnes non décideuses ont esquissé quelques embryons d’idées, mais toute la réunion a tourné autour de questions mineures, voire passéistes, n’ayant rien à voir avec les enjeux

      • la Sous-Préfecture est venu « justifier » son désarroi (on le serait à moins), sous couvert qu'elle ne peut pas interférer dans la démocratie locale. Il faut bien reconnaître qu’elle a « mis les pieds dans le plat », et pris ses responsabilités.

 

  • quelles compétences économiques et de management de projet ? 

    • quelles sont les compétences des élus pour gérer une entreprise telle que la station de Puyvalador ? Par quels professionnels sont-ils appuyés ?

    • à cette réunion aucune étude sérieuse n'a été présentée (y en a-t-il jamais eue) : il semblerait que seule une analyse comptable (depuis 3 ans ? ! ) ait été réalisée par la Chambre des Comptes Régionale, et jamais communiquée aux électeurs

    • et, bien sûr, plus le problème est grave, moins les bonnes volontés sont nombreuses, réaction humaine de défense logique, cela se comprend bien.

 

 

2 - Je soumets à votre réflexion les actions suivantes :

 

  • Formaliser l'association Puyvalador-Rieutort Neiges d'Or :

    • avec le maximum de propriétaires de l'ensemble de la commune

    • communiquer, comme cela a été prévu, sur cette association et ses objectifs au profit de ce bout de territoire, et surtout continuer d’expliquer, comme l’a très bien fait Pierre Guillamot, que cette association se constitue seulement pour appuyer les personnes qui auront la volonté (et le courage) de s’engager pour la collectivité, et qu’elle n’a aucune vélléité ni belliqueuse ni de jugements de valeur

    • informer tous les propriétaires de la situation

      • résumé de la réunion du 29 juin

      • propositions concrètes de l'Association

    • rencontrer les personnes de bonnes volontés de la commune (il doit bien s’en trouver qui sont attachées à ce coin de montagne si magnifique),

 

  • Préparer un  "pool" de contre-propositions après avoir fait réaliser un audit :

    • Déterminer si quelques personnes (de l'Association, de la commune et/ou de la Mairie), ayant des compétences et des capacités de réflexion, seraient d'accord pour s'engager dans une réflexion de fond sur la situation

    • Nommer un auditeur, crédible et sans doute extérieur à la région

    • Rechercher (enfin ?) des éléments factuels pour pouvoir analyser la situation 

      • compte-rendus de la Chambre des Comptes, 

      • comptes de la Régie, et audition de Mr Hamond, mais aussi des Présidents (actuel et précédent), et audit formel de la situation

      • rencontres des élus et anciens élus

      • audition du responsable technique de la station

      • envoi d'un questionnaire nominatif aux 430 contribuables de la commune pour connaître leurs attentes : 

        • les propriétaires à Puyvalador Station, 

        • les habitants à demeure, particulièrement concernés (par les emplois induits par exemple, mais « pas que » …)

      • etc …

    • Estimer avec réalisme quelles sont les marges de manoeuvre (si elles existent …). De toute façon il faudra bien sortir de la nasse.

 

  • Tenter, avec le "pool" (et l’auditeur ?), d'esquisser quelques scenarii :

    • arrêt de la station et conséquences :

      • il faudra de toute façon payer le déficit, licencier les salariés (Régie, Mairie, …), démonter les installations, éliminer des emplois périphériques (commerçants, …), etc …

      • mais surtout il faudra construire un projet cohérent

    • plan de relance de la station sur 2-3 ans

      • avec une base de réflexion solide, mais prenant en compte toutes les opportunités de ce territoire (plus larges que la seule activité du ski en hiver …)

      • appuyée sur des professionnels compétents (voire extérieurs … et bénévoles), 

      • animée par des personnes lucides, rationnelles et objectives,

      • recherchant des solutions de financement (vente "bijoux" de famille, étalement de la dette, augmentation des impôts, subventions, …)

    • recherche d'une solution mutualisée avec d'autres stations et communes (cette solution n’est pas incompatible avec les 2 scénarii ci-dessus)

 

  • Préparer quelques candidatures à des postes de Conseiller Municipal :

    • si certaines personnes en ont la volonté, 

    • sur la base d'un projet collectif réfléchi

    • pour anticiper 3 éventualités :

      • soit pour compléter le Conseil Municipal actuel

      • soit pour préparer d'éventuelles élections … sous réserve de la démission du Conseil Municipal

      • soit encore pour permettre un référendum d'initiative populaire

 

  • Appuyer ces personnes par le "pool" de personnes prêtes à s'engager dans la réflexion et l'action

 

 

 

Il me semble qu'  il y a urgence à agir    car :

  • la décision de continuer cet hiver la station doit être prise cet été, … 

    • sur la base d'un projet sérieux. 

    • soutenu par une majorité

    • Remarque : si les repreneurs qui s'étaient manifestés et qui ont fuit (sous prétexte d'un PLU non déposé semble-t-il), peut-être qu'un "pool" responsable pourrait les rassurer et leur permettre de retravailler leur projet ...

  • si la station ne redémarre pas cette hiver, elle est condamnée définitivement,

    • mais les habitants de la commune resteront

    • et ont besoin (tous : en y intégrant, enfin, des propriétaires à Puyvalador-Station) qu’un projet rationnel prenne forme.

 

 

Ce ne sont que des propositions que je mets au pot commun, à travailler par l'Association et les bonnes volontés extérieures, en synergie avec

Malheureusement, je ne pourrai pas, pour des raisons professionnelles, m’engager personnellement. Je sais que « les conseilleurs … », mais cette fois-ci je serai néanmoins « …un payeur ».

 

Je suis parfaitement conscient que les possibilités de maintenir cette station sont très ténues, mais, encore une fois, il faudra bien rectifier ce management … étonnant (à tout le moins) d'une petite commune de montagne à forte identité, et dont toutes les richesses patrimoniales n’ont sans doute pas été valorisées.

 

 

Didier BALEY

d.baley@hotmail.fr

06.24.89.05.79

 

Commenter cet article