Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Dissidences Pyrénéennes.

Dissidences Pyrénéennes.

Infos,patrimoine, politique locale, environnement,

Articles avec #nature catégorie

Publié le par G.
Publié dans : #nature

Pas de pollution ?

Quelle pollution ?

Langue de bois, bottage en touche, qui avouerait l'inavouable !

A la question :

Bonjour
Pourquoi le lac de Puyvalador est fermé ?

Pour la reproduction ou pour cause de polution comme indiqué sur : overblog puyvalador.
Merci de votre réponse

Voici la réponse de la FD à un lecteur assidu de ce blog :

 

 
---------- Message transféré ----------
De : Fédération de Pêche 66 
<federationpeche66@wanadoo.fr>
Date : 29 mai 2017 à 16:17
Objet : RE: Barrage de puyvalador
À :.....................................................


Bonjour,

L'AAPPMA de Formiguères a souhaité le laisser une année en réserve de pêche
pour voir si cela aurait un impact sur la population.
En vous souhaitant une bonne réception.

Cordialement.



TRANTOUL Jérémy
Agent de Développement et Communication
Fédération des Pyrénées-Orientales pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique
RD916 - Els Vivers - 66170 MILLAS
Tel : 04 68 66 88 38
Mail : 
jeremy.trantoul.fdp66@gmail.com
Site Internet : www.peche66.org
 
En fait la "réponse" est dans la question...
Comment imaginer qu'une FD ne puisse être au courant
de ce que nous constatons depuis trop longtemps ?
Il suffit d'ouvrir les yeux pour voir la réalité !
Demandez donc aux gardes ce qu'ils constatent, sans faire d'interprétation,
vous vous ferez une idée par vous même.
Sinon, a quoi un an de "réserve" va t' il changer quelque chose à ce que la population de truites
puisse moins souffrir de l'incompétence et de la mauvaise foi des hommes ?
(Peut être à ne pas dire ce qu'il en est en réalité !)
G. 
 
De quoi être verts... de rage !

De quoi être verts... de rage !

Voir les commentaires

Publié le par G.
Publié dans : #nature

Le poison, c'est l'arme des lâches !

Comme d'habitude le lac de Puyvalamort se couvre de mousses et se trouble des effluves nauséeuses...

Plus de 200 truites mortes en aval de la "station d'épuration" de Formiguères-Les Angles et à la veille de l'ouverture de la pêche en lac, celui de Puyvalamort restera fermé... C'est plus prudent !

Depuis des années, l'omerta des petits élus règne sur le plateau du mensonge !

Le pire, dans la petitesse est allé jusqu'à dissocier le bassin versant de la responsabilité administrative !

Bien pratique pour que le Préfet des PO ne gèle pas les permis de construire !

C'est un scandale !

Ne parlons pas des mouvements "écolos" totalement absents de ce no mens land, ni de ces "médias locos" qui détournent la tête quand ça pue un peu trop !

La pollution connue avec des taux impressionnants, tout le monde sait d'où elle vient.

En amont 4 stations "d'épuration", quatre sources qui ne sont pas proportionnées avec la fréquentation touristique de leur territoire !

Avec le printemps, combien de lâchage "accidentels" vers ce lac de Puyvalamort devenu la fosse septique du Capcir ?

Jusqu'où vont les complicités dans cette Loi du silence, avec d'un coté une station de ski qui ruine la commune pour le plaisir de résidents secondaires, augmente les impôts au maximum et fait fuir les jeunes et de l'autre d'autres stations de ski et leurs stations "d'épuration" dangereusement obsolètes et totalement inadaptées ?

La merde et Les emmerdes sont lâchés comme une diarrhée sur le lac de Puyvalamort !

Ce sont ces lâches qui ne sont pas capables d'assumer leurs responsabilités qui nous chient sur la gueule...

Leurs populations devraient se sentir merdeuses de participer par leur silence à l'empoisonnement du lac de Puyvalamort ! 

G.

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par G.
Publié dans : #nature

Il pleut et les signes marquent le changement !

La "mauvaise herbe" fait une spectaculaire percée suite aux températures en hausse et l'on a déjà vu nombre d'insectes et de papillons...

Les Pâquerettes fleurissent un gazon en verdure et les vols de migrateurs ont déjà repris le passage vers le Nord.

Les pêcheurs à la ligne ont pu profiter d'une ouverture des ruisseaux et rivières sans devoir peiner au travers d'un manteau neigeux absent du plateau.

Le printemps calendaire qui survient avec l'équinoxe de printemps sera le :

lundi 20 mars 2017
équinoxe à 10:28:38

Ici, nous ne le vivions qu'à partir de mi  Avril, voir début Mai et encore sous réserve d'abondantes chutes de neige lourde...

La fin de semaine dernière a vu une fréquentation assez importante sur la station de ski des Angles, ce qui ne fut pas le cas en bien d'autres communes...

Un parfum enivrant de fin d'hiver annonçait par cette ultime sortie le futur repli vers la côte et les plaisirs champêtres !

Certainement bien des bilans de stations de ski nous prouverons encore une baisse de fréquentation et donc d'un chiffre d'affaire inconséquent face aux charges fixes et variables.

Verrons nous enfin la raison prendre le pas sur l'entêtement suicidaire de nos soi disant représentants ?

Il est venu le temps d'un repli salvateur et de la réorganisation territoriale, mais nous doutons que cela se produise par la participation démocratique de la population, ni sans ce clientélisme habituel qui privilégie certains au détriment des autres !

Le linceul blanc nous laissera verts de colère contre les imbéciles prétentieux qui pensent avoir raison simplement parce qu'ils sont élus !

Si la montée de la lumière se fait tous les jours plus présente, il semble bien qu'elle n'ait pas encore pénétré l'obscure bêtise qui nous conduit irrémédiablement à la désertification par une fiscalité intensive qui tue l'impôt par trop d'impôt !

Faut il mourir de vivre ou devrions nous vivre de mourir aux folies d'un irréalisme obstiné ?

Bien inspiré l'élu qui comprendra que l'intelligence se construit par la pluralité !

Hélas, hélas, hélas, l'intention n'est pas encore née, sinon peut être avortée dans la peur de céder la moindre parcelle de pouvoir à ceux que l'on ne sollicite que pour s'isoler de temps en temps en votant pour soi disant le moins pire des candidats !

C'est le printemps qui vient comme montera la sève dans des bouleaux perforés par quelques parasites profiteurs. 

Même la nature est ponctionnée par ces punaises envahissantes...

Pourtant chaque prélèvement outrancier grossira la colère qui de vague en vague finira par tout engloutir...

Après le déluge d'impôts et de mensonges, dieu sait ce qui finira d'emporter la moindre trace d'autant d'insultes que la raison n'eut jamais imaginées.

La sagesse viendra t'elle de ce silence grandissant au fur et à mesure que le pays se vide ?

G. 

 

Chemins qui ne mènent nulle part

Chemins qui ne mènent nulle part 
entre deux prés, 
que l'on dirait avec art 
de leur but détournés,

chemins qui souvent n'ont 
devant eux rien d'autre en face 
que le pur espace 
et la saison.

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #nature
Dure journée...
Dure journée...

Un temps exécrable, mais une belle équipe !

De la pluie, du vent, même de la neige en montagne et pourtant une fusion dans cette récolte mémorable...

Le mildiou, de la sécheresse, puis un ruissellement désastreux et malgré des éléments éprouvants, une journée de récolte forte d'un sentiment d'amitié inimitable !

L'on a connu plus désastreux encore avec du taupin en surnombre. Alors, si le résultat peut nous rappeler que "La terre vend ce qu'on croit qu'elle donne", elle nous apprend aussi que la difficulté rapproche au point que le meilleur demeure au delà du pénible.

Patience, humilité, mais quel partage, quelle sincérité dans ces rapports de gens simples !

G.

Patates 2016.
Patates 2016.
Patates 2016.
Patates 2016.
Patates 2016.
Patates 2016.

Voir les commentaires

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #nature
Montbel le paisible café.
Montbel le paisible café.

Loin des agités !

Pendant que les excités mitraillent à tout va, qu'il est bon de savourer un petit café sur les eaux paisibles de Montbel !

Franchement, le monde de la chasse ne me manque pas. Plus de trente années de pratiques et une réflexion pesant plus de contraintes que de plaisirs... Le bilan est assez négatif !

Des responsabilités et des passionnés un peu trop obnubilés par leur ego que du cadre dans lequel ils exercent une prédation pas toujours respectueuse...

Il faut le recul et la distance pour apprécier le ciel...

Sur les eaux paisibles, le salut est discret et convivial. C'est un lieu de calme dans un paysage ouvert. Bien sur le voyage est un peu long, mais traverser le plateau de Sault voilé d'une gaze brumeuse, avec une lumière rasante, c'est magique!

A l'heure où les énervés se ruent avec autant de précipitation qu'ils ont de retard vers les lieux de rendez vous de chasse, nous profitons tranquillement de cette paix matinale.

L'air immobile et ses forêts encore silencieuses, les retours de gagnage de quelque chevreuil, la laie qui presse ses petits de rentrer sous le couvert de fougères et puis cette lumière qui rencontre au fond des yeux la même clarté apaisante !

Même si la pêche n'est pas forcément fructueuse, ce que l'on attrape, ce sont des rêves...

Sur des eaux dont la qualité n'est pas contaminée par autant de bêtise que d'effluents malsains, aucun regret, ni de ces gens aussi désintéressant qu'ils sont désintéressés de la qualité du cadre qu'ils continuent de dégrader autant par leur inertie que par leurs rejets !

Il n'y a pas de quoi rêver aux abords du lac de Puyvalador !

Montbel, Caramany, la Ganguise, vraiment d'autres mondes avec un gros potentiel de paix et de bonheur !

Puisque l'inertie volontaire de ces "irresponsables" nés ne peut évoluer dans des caboches qui ne sont ni sincères, ni ouvertes à l'intelligence de la vie , autant aller ailleurs. La terre est encore assez grande pour découvrir d'autres trésors, d'autres cieux paisibles...

Pour ce pays assassiné par trop de débilité, tant pis pour ceux qui ne veulent pas comprendre toute l'ampleur des dégâts qu'ils causent aussi par leur silence de complices...

Puisque leurs "représentants" ne sont finalement que cette image faussée par le miroir déformant de leur égoïsme et que nul ne veut voir et encore moins assumer la responsabilité coûteuse, qu'ils continuent jusqu'au désastre qui arrivera tôt ou trop tard !

Je rappelle à tout hasard le lien de la pétition pour la dépollution du lac de Puyvalador qui exprime bien le désintérêt si commun d'une lâcheté complice !

http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2015N48074

G.

Un rêve de paix !
Un rêve de paix !

Un rêve de paix !

Voir les commentaires

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #nature
Madres, vaisseau des origines !
Madres, vaisseau des origines !

Depuis la nuit des temps, la montagne sacrée renouvelle la vie.

Elle était là bien avant que ne surgissent les Alpes !

Bien avant que les dogmes n'envahissent le cœur des hommes et ne déversent tant de mensonges, la mère montagne recevait ses initiés au sommet !

Ultimes traces des rites Celtiques, "Indo Européens", là haut, les cercles de pierre subsistent malgré les pillages. La cosmologie se vivait en renouvellement de la lumière et ses initiés s'élevaient dans une ouverture à l'Univers.

C'est autant une marche vers le ciel intérieur qu'entre monts et merveilles de l'Univers !

Madres, site initiatique est certainement le cheminement magnifique de la vision retrouvée.

Belle et prenante randonnée, au point que nul ne peut se vanter de connaître, d'aimer et de respecter le Capcir et au delà la vie, s'il n'a pas répondu à ce pèlerinage fabuleux.

Une vision qui ouvre le regard du Mont Sinclair à la Pique d'Estas, du littoral Méditerranéen en passant par les mystérieuses Corbières jusqu'à la montagne Noire et vers les Cévènes.

De là haut se révèle la courbure de la terre au delà du littoral Roussillonnais.

La nuit, la magie du site s'illumine de la profondeur d'un ciel que l'on touche des yeux et du cœur.

Les vents y sont porteurs puissants des énergies autant que des messages du monde.

Parfois la violence y sculpte des silhouettes de glace, parfois les éclairs jaillissent et dévorent les imprudents...

Mais, heureux celui ou celle qui vont y chercher la paix qu'ils possèdent en eux, car ces lieux magiques leur révéleront le trésor enfoui.

Avides de pouvoir , gens au cœur sec, curieux sans gène, irrespectueux de la vie, passez votre chemin. Là haut vous ne trouverez que Mort et désolation !

A tous les autres silence, prudence, vigilance et persévérance, le bonheur est dans le chemin et la Montée est aussi belle que la descente !

Quant aux sommets...

Tous les états peuvent s'y rencontrer faisant de ces lieux autant de portes que vous y ouvrirez dans votre cœur en faisant taire vos idées !

Bon voyage initiatique sur la montagne du bonheur !

G.

Photos Pauline rando Madres Août 2016
Photos Pauline rando Madres Août 2016
Photos Pauline rando Madres Août 2016
Photos Pauline rando Madres Août 2016
Photos Pauline rando Madres Août 2016
Photos Pauline rando Madres Août 2016
Photos Pauline rando Madres Août 2016
Photos Pauline rando Madres Août 2016
Photos Pauline rando Madres Août 2016

Photos Pauline rando Madres Août 2016

Voir les commentaires

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #nature

L'Amour de la vie sur un plateau.

Tout se tient et ce n'est certes pas par hasard que ce "plus haut plateau habité d'Europe" symbolise autant la vie dans ce qu'elle est fragile et ouverte sur le ciel, que les hommes ne peuvent en saisir réellement l'essence.

13 Km sur 13 Km avec deux étages, l'un occupé par des populations soumises aux courants de migration, à ceux de l'histoire, comme aux vents d'un climat si rude et l'autre, le supérieur, dédié à l'intimité de la nature favorisant un retour originel vers le principe créatif présent en toutes choses et en chaque être.

Les Rois de Majorque ne s'étaient pas trompés en se recueillant devant les miroirs d'altitude pour se retrouver et communier dans un site sauvage autant que révélateur.

Au dessus des mêlées et cependant au cœur des montagnes comme dans le cœur des hommes, ici apparaît la trace de ce qui est l'essence de toute vie. Le mouvement de l'intuition créative se dessine dans chaque courbe, sur chaque ligne de crête, autant que dans le cours sinueux de ses vallées glacières. Chaque calice, chaque roche et chaque Isard sont porteurs d'enseignements révélés par l'expérience de vie.

C'est justement parce que l'étincelle de vie se retrouve partout qu'il est parfois des lieux privilégiés où elle apparaît plus évidente qu'à d'autres...Tant dans la tourmente de la vie que dans les bourrasques de neige, chacun peut y retrouver ce petit refuge si précieux.

"L'Art sacré" transpire la réalité du souffle de vie qui l'anime sur ces hautes terres Capcinoises où les humains sont si rares parmi les hommes !

Fragiles et humbles sont ces paysages nous révélant notre appartenance et les liens qui la tissent.

Ici la carte ne sera jamais le paysage et si nos yeux voient, le mirage de nos savoirs n'est que pâle illusion dans la lumière précieuse de la vie.

Le Sage patiente silencieusement observant le troupeau qui piétine et c'est sans doute en cela que les bergers ont tant d'étoiles dans les yeux qu'ils n'ont pas besoin de parler, mais simplement de vivre !

Ce plateau si fragile est en chacun de nous et nous le faisons vivre à chaque fois que nous respectons la vie.

Or, et le mot est juste, or, c'est bien d'or qu'il s'agit et de profits juteux...

Non pas la folie qui fait courir les crêtes, mais la basse raison veut détourner la vie en un objet de convoitise.

Non pas des fous, ni des ignorants, ceux qui affûtent leurs arguments en rhétoriques glacées, ces assassins de liberté, ces tueurs de vie rêvent de câbles tendus au dessus des estives.

Auto lobotomisés, ils ont oublié volontairement qu'ici et nulle part ailleurs le fragile est séducteur et que cet amour ne supporte pas l'attache artificielle.

Araignées mécaniques empêtrées dans leur toile d'argent, ils se font ignorants de celles aux perles scintillantes qui bordent les chemins de transhumance.

Ici l'Art n'est pas à la portée du portefeuille !

Chaque bouquet de gentianes printanières n'est qu'une touche discrète dans un tableau vivant !

Ce tableau ne peut pas se retrouver cloué sur un mur de bêtise.

L'artifice dénature la vie simple et forcément ceux qui s'y adonnent. En renonçant à leur humanité, ils signent un pacte diabolique pour éteindre les étoiles dans les yeux des enfants qu'ils ne sont plus.

Bien des inconscients cheminent en soulevant la poussière de nos chemins, mais ce qu'ils ne savent pas s'inscrit en bonheur, en quelque chose qui dépasse le souvenir, ce renouveau du précieux sens de la vie.

Là haut, même le plus érudit y perd son latin et l'on voudrait que tout soit contraint sur un panneau publicitaire, dans un projet tendu qui déchire l'espace pour soi disant maîtriser le temps ?

Allons, soyons raisonnables, exigeons l'impossible !

Car il apparaît impossible de cultiver des gens qui ne respectent pas la terre...

Leur conseiller de renoncer à la dégradation au profit de valeurs humaines et naturelles autres que celles qu'ils projettent tout en sachant qui va s'enrichir et sur le dos de qui...

Impossible ?

Pourtant, s'ils le voulaient, il suffirait peut être qu'ils écoutent le silence de leur vie pour se rappeler de la symphonie pastorale que pousse le vent du Nord lorsqu'il rappelle les troupeaux vers les étables de la raison.

Lorsque le cœur devient une maison vide, c'est souvent parce que la tête est trop pleine...

La véritable richesse n'est pas dans les portefeuilles, elle ne se saisit pas sur un programme informatique ou sur une carte. Elle n'est qu'un écho répondant à une voix qui résonne d'une montagne à l'autre, sans câbles, ni télécabines !

G.

Lien de la pétition Non au GDS66 : https://www.change.org/p/monsieur-jean-louis-demelin-maire-de-font-romeu-pr%C3%A9sident-de-la-cc-capcir-haut-conflent-non-au-projet-de-grand-domaine-skiable-des-pyr%C3%A9n%C3%A9es-catalanes?tk=ZIEdyKiQXJVSWqNGw2wFmSKVz1d-LfLXW4nStP6c1VQ&utm_source=petition_update&utm_medium=email

Lien de la pétition pour dépolluer le lac de PUYVALADOR :

http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2015N48074

Voir les commentaires

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #nature
Tiques, un réel danger !
Tiques, un réel danger !

Un nouveau fléau !

Tiques en Français, "pimparras" en Catalan, de mémoire d'ancien, les seules tiques vues autrefois en Capcir étaient sur des moutons effectuant la transhumance de la plaine vers les estives.

Disparition de la pratique de l'écobuage, réchauffement climatique, explosion d'espèces importées comme les cervidés, surcharge pastorale par des troupeaux venus du piémont ou de la plaine, les causes peuvent être si variées que les unes ne peuvent totalement exclure les autres !

Depuis deux ou trois ans selon les secteurs, non seulement les tiques sont présentes toute l'année sur les grands cervidés, mais on les retrouve dans les prairies et bois dès le mois de Mars !

Vecteur de maladies graves telle celle de Lyme, il est vital de s'en protéger ou d'éviter les lieux chauds, humides, avec un couvert végétal herbeux ou boisé.

Quelques conseils :

Que faire pour éviter d’être infecté par une tique ?

  • Porter des vêtements clairs, couvrant si possible la totalité de votre corps. N’hésitez pas à rentrer votre pantalon dans vos chaussettes et à porter des chaussures fermées.

  • Porter un chapeau éventuellement muni d'une moustiquaire.

  • Enduire les parties non couvertes de la peau d’un produit répulsif contre les insectes (contenant par exemple du DEET ou de la Permethrine)

  • En balade, rester sur les sentiers en prenant soin d’éviter les endroits susceptibles d’être habités par les tiques. Les tiques se tiennent aussi dans les arbres, attendant que vous passiez en dessous pour se laisser choir sur votre tête...

  • Après toute exposition, contrôler minutieusement l’ensemble du corps pour vérifier qu’aucune tique n’y soit fixée (attention aux zones sensibles, telles les paupières, derrière les oreilles, cuir chevelu… Il faut quelquefois procéder à un contrôle tactile, les larves et nymphes étant difficiles à voir)

  • Examiner régulièrement vos animaux de compagnie, et éviter de dormir avec

  • Tondre les pelouses régulièrement et se débarrasser des déchets végétaux permet de limiter la prolifération des tiques.

L'époque des morilles démarre sur le piémont pyrénéen et les risques d'infection ne sont pas à négliger, même si la probabilité d'être contaminé est faible, c'est le 1% qui suffit !

Un autre danger potentiel est celui de la contamination radioactive.

Les champignons concentrent la radioactivité naturelle présente dans les sols, d'autant que celle ci se trouve augmentée par des retombées liées aux catastrophes nucléaires telles que "Fukushima" ou "Tchernobyl".

L'utilisation de produits comme le "snow max", poussières de bactéries irradiées pour la fabrication de neige artificielle peut nuire du fait que les champignons et algues concentrent la radioactivité et donc font augmenter la dangerosité de la consommation de belles morilles !

Le compteur Geiger n'est peut être pas un gadget pour qui ne veut pas se retrouver avec une forme de cancer...

Sinon, prévenir c'est peut être renoncer à prendre des risques bien réels !

Pour ma part, n'ayant pas de compteur, à part celui d'EDF, je laisse les morilles aux bois car le risque est bien réel pour l'avoir vérifié avec un ami possesseur d'un compteur performant !

Certaines zones ont été plus exposées que d'autres, mais le secteur a subi largement les retombées de "Fukushima" par un retour de vent de Nord. (Voir météo de l'époque)

G.

Voir les commentaires

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #nature

Voir les commentaires

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #nature
Voir autrement !
Voir autrement !

De la complexité de la demande naît la pluralité, mais c'est la complémentarité qui fait la cohérence !

La réalité peut évoluer en fonction des différents facteurs influents et c'est justement parce que la vie est mouvement que le cliché est vite dépassé !

Le problème majeur de nos secteurs de montagne est le manque d'une identité qui se différencie réellement de ce qui se fait ailleurs.

S'adapter aux changements, ce n'est pas copier, mais s'inspirer pour trouver sa liberté de vie dans une identité propre qui sache satisfaire les différences en préservant un milieu naturel qui doit jouer son rôle vital.

Une montagne sert entre autre à capturer l'eau, à la stocker et à la distribuer.

Si nous perturbons par notre action la perméabilité des sols, que par la pollution bactérienne ou chimique dues à un urbanisme mal maîtrisé le lac de Puyvalador soit en péril, non seulement c'est l'ensemble du secteur qui en pâtira par sa décrédibilisation de son authenticité, mais tout le piémont et les vallées en aval en seront également lésées...

(Je vous rappelle l'importance de votre signature sur la pétition demandant la dépollution du lac de Puyvalador. Le lien : http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2015N48074 )

Peut on continuer à vivre en égoïstes sur une planète dont plus de la moitié des habitants résident en milieu urbain ?

La crise économique est une chance de repenser le développement durable par une concertation intelligente tenant compte de chaque localité comme d'une touche de couleur particulière sur la palette d'un peintre.

Egalement, le changement climatique nous enseigne là où la neige naturelle est plus présente qu'ailleurs. Nous savons les coûts invraisemblables de la production de neige artificielle et que l'enneigement ne peut se baser économiquement, ni écologiquement seulement sur l'artifice.

De plus, les potentiels clientèle du secteur ne peuvent rivaliser ni permettre une quelconque comparaison avec ce qui se fait dans les Alpes. Le massif Alpin est au cœur de l'Europe avec 500.000.000 d'habitants et nous n'en sommes que périphériques...

De plus, les coûts de séjour sont si élevés que seule une petite élite peut encore accéder aux plaisirs des sports de glisse mécanisés.

Si nous tenions compte de ces divers paramètres, il serait possible d'envisager non pas un seul projet de développement mais d'amener des réponses proportionnées et évolutives par l'espace et dans le temps. Il faut des stades d'attractions de qualité, mais il faut aussi qu'une clientèle autrement demandeuse puisse trouver d'autres occupations naturelles de découverte.

De plus, se limiter uniquement à la dépendance du secteur touristique, c'est s'aveugler de la réalité de la vie en montagne !

Sans le monde agricole, les paysages ont tôt fait de se recouvrir de végétations et de s'obstruer au passage. Les agriculteurs sont ces "jardiniers" indispensables à l'entretient de la montagne par un agropastoralisme protégé de la concurrence déloyale de ceux du piémont ou de la plaine. Vivre mieux plus que survivre devrait leur être octroyé par une politique consciente des réalités naturelles. De plus, la surabondance de troupeaux venus d'ailleurs est source de sur-pâturages préjudiciables à l'équilibre de la faune sauvage, de pollutions des ressources d'eau et de contaminations par différentes épizooties.

La fragilité des biotopes liée à un faible taux de régénérescence du à un climat rigoureux devrait inciter à penser à plusieurs fois un projet avant de détériorer les espaces naturels pour plusieurs décennies, sinon quelques siècles !

Si sur certains domaines, les équipements se doivent sans cesse d'évoluer, d'être toujours innovants et plus performants pour répondre non seulement à la demande, à la créer pour rester dans la course à la concurrence, le potentiel découverte d'espaces préservés est tout aussi vital à une identité originale qu'aux besoins d'une population urbaine en désir de se ressourcer.

Par ailleurs, occulter tout autre potentiel dans d'autres secteurs inexploités revient à une lobotomie imbécile !

La vie, c'est le bien le plus précieux qu'il nous est donné de savourer. Même si elle peut paraître longue ou trop courte, il faut savoir la préserver et l'enrichir car seul le sel de ce que l'on expérimente, de ce que l'on cultive donne le goût de l'apprécier.

La différence entre générations et imbéciles prétentieux réside en ce fait que ces derniers se croyant uniques, sont de fait cyniques, égoïstes et incapables de la moindre projection ni du moindre bilan réaliste. Ils vivent dans un déni auto entretenu et reportent toute carence sur ceux qui les contredisent.

Si nous pouvons changer d'élus, il nous est refusé de changer de politique car le pouvoir demeure confisqué par une mécanique de l'absurde qui se dit démocratie mais qui n'est absolument pas ouverte à l'écoute, ni à l'évolution !

Comment pourraient ils penser globalement s'ils ne se contentent que de suivre leur seule volonté réduite à leur misérable expérience ?

La vie de la Montagne est riche de diversités et nombreux sont ses potentiels, ses ressources, mais si fragile, ce qui en fait sa beauté, ce qui peut fonder son identité particulière...

Je doute que ce que je puisse écrire puisse enfin faire tomber quelques œillères, mais, si je pouvais enfin ne serai ce que voir s'installer une véritable concertation citoyenne, je pense que ce ne serait pas vain dans la possibilité enfin ouverte à l'évolution.

La vie n'a pas de prix, sinon la valeur de ce qui l'entretient, qui l'enrichit et c'est bien parce qu'elle est fragile et si belle parfois qu'elle vaut toutes les peines du monde pour la préserver !

Si nos erreurs n'étaient que des fardeaux, à quoi nous serviraient elles, si nous n'en tirions pas les leçons à ne pas les reproduire ?

Si nos erreurs devraient nous suffire, alors pourquoi tenter de copier, de reproduire celles des autres...

G.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>