Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Dissidences Pyrénéennes.

Dissidences Pyrénéennes.

Infos,patrimoine, politique locale, environnement,

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #Actualité

Sous le bénitier, l'horreur !

Invisibles, dans une "clandestinité" de tous les jours, les vieux démons sont toujours aussi nuisibles.

Leur tactique réside principalement dans un écoulement perfide qui se voudrait mielleux pour accrocher l'attention et amer, pour saper toute crédibilité.

Vieille recette qui ne s'épuise jamais, c'est souvent grâce à elle qu'on les reconnaît.

Lorsqu'un certain dictateur de l'autre coté des Pyrénées se fit le promoteur de cette "caste diabolique", il était évident que ce n'était pas "l'amour du prochain" qui le motivait. 

Ils ont toujours été présents dans l'histoire et plus discrètement que de célèbres généraux, leur action détruit irrémédiablement tout espoir d'évolution.

Si l'abbé Saunière le fit placer là, sous ce qui devrait laver l'âme symboliquement, ce n'est pas par hasard. Ils sont en dessous de l'essentiel !

Légions de la mort, escadrons puants, perfides et lâches, ils déversent continuellement leur venin !

Alors que les Chrétiens ont placé beaucoup d'espérance dans un pape révolutionnaire, la honte se redresse sur ses ergots enduits d'un fumier putride et stérilisant.

La seule ouverture dont ils disposent n'est certainement pas celle du coeur. Ce n'est seulement que ces bouches aux relents fétides.

Par "tradition" ils empuantissent l'atmosphère des villages, des lieux de travail, leurs réseaux tricotent les insanités et rien n'est assez vil, assez bas pour les réjouir tant ces démons s'ennuient de la vie et désespèrent de ne savoir aimer !  

Comme ils sont nombreux leurs dévoués complices autant que leurs maîtres chanteurs, modelés les uns à l'image des autres ! 

L'ambiance de l'enfer se ressent aussitôt par une haine cultivée au quotidien.

Si l'un grappille, alors, les autres se servent sans vergogne !

Quant aux maux, la surenchère est gratuite parce que facile, dans le dos...  

Vous vous démenez et ceux à qui vous adressiez votre attention, juste après le "passage bienveillant" de ces démons, baissent les yeux, ou les détournent, gênés...

Petit à petit vous perdez leur considération.

Ne cherchez pas...

Il ne vous reste que ce que vous donnez par le mieux que vous puissiez faire en montrant l'exemple. Mais, le mal est fait et il en restera toujours quelque chose.

Puissiez vous ne pas vivre par le regard des autres !  

Toute attention qu'ils portent sur une chose ou même sur leurs enfants ne relève que de ce "beau miroir" dans lequel ils ne puisent que la satisfaction de leur image embellie...

Rien de "sacré" dans les sacrements qu'ils ne cessent de bafouer, car ce ne sont pas les autres qu'ils aiment, c'est seulement eux, uniquement eux mêmes !

Mais en ont ils conscience ? 

Pour "être", ils leur faut détruire et rabaisser ce qu'ils jalousent. 

Si leur "église" ne les excommunie pas, serait ce par peur de trouver les parvis déserts ?

Au lieu de cela, c'est le coeur qui est vide... 

Alors, simagrées de "bonnes actions" qui ne servent qu'à flatter un ego machiavélique, petits concerts entre "gens bien pensants" et évêques complices des pires atrocités...

Qu'on les montre du doigt et les voilà rampant et serviles.

La voilà cette "belle société", ce bassin empli du sang de leurs victimes que tel sur un Atlas avide, repose sur les épaules de leur véritable nature. 

La division est leur plaisir, leur jeu et leur seule raison d'être, bien qu'ils s'en défendent avec cette véhémence propre aux gens de déni.

Alors, il ne faut pas s'étonner si tant d'oreilles se prêtent à leurs macabres jérémiades. Ils sont bons comédiens, présentent bien et sapent, sapent, sapent...amicalement ! 

"Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose !"

Ils n'ont pas de camp car leur opportunisme en fait de "zélés" serviteurs qui n'hésiteront pas pour peu qu'ils en aient l'occasion de dénigrer aussitôt leur crédules patrons !

Ils attendent "le bon moment", la bonne occasion où ils ne risquent rien, aucune opposition, personne pour dénoncer leurs mensonges et se lâchent de leur affreuse rengaine.

Devant, bons pères de famille, les dos tourné, les pires des salauds !

Racistes, antisémites, homophobes, fascistes à l'extrême, esclavagistes, mais lâches, peureux, car l'aiguillon de leur vie, ce n'est que la peur !

Ils n'ont "du courage" que s'ils sont nombreux ou si vous leur tournez le dos.

Dés qu'ils sentent la moindre faiblesse, les voilà à l'assaut !

Quelle attitude avoir face à ces démons ?

Certains diraient qu'il faut être bon avec le bon, juste avec le juste et retors avec le pervers.

De toute façon, il ne sert à rien de leur parler car ils ne changeront jamais  et qui plus est se serviront de vos paroles pour les retourner contre vous.

Si, conscients de leur cinéma, leurs paroles vous traversaient sans dommage pour autrui, ce serait moindre mal. Mais ils sauront toujours trouver une "oreille attentive" à un moment ou à un autre et si ce n'est celle d'un tiers, méfiez vous que ce ne soit la vôtre ! 

Alors, vous vous abaisserez à leur tendance, contaminés et complices, presque malgré vous...

Méfiez vous, possédés par ces démons dont vous avez oublié le nom, vous risquez de vous renfermer dans un monde d'où l'Amour est exclu.

L'enfer est bien présent partout, tentateur au possible, mais il ne tient qu'à vous de ne pas vous y soumettre. Méfiez vous de ces gens "trop polis pour être honnêtes", ils sont dépourvus de vertu et leurs "belles manières" ne sont qu'écrans de fumée. Derrière, l'horreur de vous découvrir un jour leur semblable vous guette !

Alors, vous ne pourrez que vous en vouloir, car si vous pouvez encore changer, eux ne changeront jamais. Il vous suffit d'être conscients et vigilants de ne donner crédit à leurs dires perfides d'autant que mielleux au départ.

En règle générale, ces gens là sont à éviter tout simplement ! 

G. 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Petitguilaume 16/12/2016 08:52

On dirait Valls, Diable ! Cela mérite mon commentaire spa ?