Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Dissidences Pyrénéennes.

Dissidences Pyrénéennes.

Infos,patrimoine, politique locale, environnement,

Publié le par puyvalador-rieutort
Publié dans : #Actualité

Plus que de voter pour des "représentants", la démocratie c'est de pouvoir voter pour ou contre des idées ou des projets !

En Suisse, pays Démocratique, la "Votation" permet d'exprimer son accord ou son désacord.

Ici, le référendum fait peur aux gens de pouvoir. Le souvenir de celui décidé par le Général Charles De Gaules hante les couloirs obscurs de résonnements antidémocratiques.

Lui, avait eu ce courage de se démettre...

Lors du premier rassemblement du collectif "Non au GDS66", un ancien me rappelait que les représentants de la population, en Catalogne, étaient tirés au sort comme actuellement dans certains pays démocratiques dont l'Islande.

L'"applec" sonné sur fond de culture Catalane rappelait cette révolte de 1714, dite "dels Segadors". Plus qu'un hymne d'un pays qui n'a jamais été aussi puissant que lorsqu'il n'était pas un pays, c'est une culture de la démocratie qui suscitait l'émotion.

Au delà de l'identitaire, le rattachement au principe du respect mutuel fédérait ce Dimanche une population variée et fière de se retrouver ensemble dans une lutte contre la folie d'un projet destructeur.

Venus des Garotxes, d'Odeillo, d'Espousouille, de Villeneuve, de Réal, de Puyvalador, de Formiguères mais aussi des Angles et des autres "villages station", les autochtones étaient mèlés à ces professionnels de la montagne, à ces inconditionnels de la défense et de la préservation des milieux naturels, mais aussi à ces chasseurs, ces pêcheurs, à ces agriculteurs et à tant d'autres représentants d'associations.

Il y avait aussi bien des citadins attachés à leur refuge de vacances depuis de nombreuses années, à fréquenter les pistes et les sentiers du pays.

Chanteurs Catalans, artistes, enseignants, médecins, hôteliers, la diversité des participants démontrait l'impact sur un ensemble de personnes partageant l'Amour de la montagne et celui d'une culture de respect.

Bien sur, la presse, FR3, France bleu Roussillon et d'autres médias couvraient l’événement.

Mais peut on vraiment saisir par le cliché toutes ces discussions qui de petits groupes en petits pas disaient toutes le "ne pas", le Non au massacre, à cette vision borgne, bègue et boiteuse d'une fuite en avant vers le gouffre du déni creusé par l'illogisme et l'irresponsabilité d'élus plus représentants de leurs propres intérêts que de ceux qui les ont élus !

-"Comment peut on interdire l'accès aux pistes forestières et dans le même temps balafrer la montagne par un réseau de câbles et de pylônes ?" me confiait un ami d'enfance...

L'absence de cohérence est aussi flagrante que le manque d'imagination, quant à la notion de respect... Il y a loin de la coupe aux lèvres !

La coupe est bien amère de constater que les "soi disant défenseurs de la démocratie" nous démontrent bien une fois encore qu'ils n'ont pas "un échantillon" sur eux !

Tout d'abord, l'opacité continue de régner quant à une procédure d'étude orientée et financée uniquement pour justifier l'injustifiable. Ensuite, les pressions habituelles sur les agents, les employés, sur ceux qui sont dépendants de la "politique" des élus locos, sur ces familles qui "n'ont plus le choix"...

Puis, évidemment, si l'on fait tant de frais en bureaux d'étude parisiens, c'est pour ne pas entendre la population locale, ni les usagers !

Comportement mafieux ?

Non, bien sur, ...seulement la démonstration que ceux qui se disent des "démocrates" ne voudront jamais d'une "Démocratie" qui est basée sur le vote de la population et non sur la dictature de quelques uns à la solde d'on ne sait qui !

La rhétorique si chère aux Jésuites fait merveille auprès de ceux qui manquent de discernement, ces moutons qui se pressent bon gré mal gré sur le chemin de l'abattoir...

Où en est on d'un débat véritable, d'une agora sensible au respect de la population et des utilisateurs de la nature ?

Au delà de la problématique de dégradation, au delà de l'obstination, de ce déni cultivé en prétexte d'une incompétence de gestion, se révèle la peur du discrédit, la peur pour ces assoiffés du pouvoir de perdre leur identité "d'élus" et bien sur si ce n'est le mandat bancaire qui va avec, tous ces chers "à cotés" !

La peur de perdre le "pouvoir" faire et être celui qui domine, qui dicte et que l'on reconnait pour tel !

C'est une fois de plus le constat des errances de l'homme qui perd son humanité par le refus d'évoluer !

Ce n'est certes pas en massacrant la montagne que ces "chers élus" locos vont crédibiliser l'ensemble d'une situation à la quelle ils ont contribué et persistent à aggraver le déficit.

Dans l'ouverture et la diversification, il n'est bien sur pas question qu'une "opposition" soit tolérable !

D'ailleurs, l'ingérence de certains "agents de l'état" fait toujours prétexte à faire selon son envie propre !

"Si la cour des comptes le dit, alors"... Mais la cour des comptes n'a jamais parlé de "Grand domaine" seulement de regroupement, de mutualisation et surtout de déficit et de mauvaise gestion !

Il sont "beaux" nos "démocrates" qui bradent les biens collectifs, juste pour marquer d'une scarification supplémentaire la terre de nos ancêtres !

Ils croient encore attirer un public qui n'a plus les moyens de venir ?

Faudrait il que bien des gens gagnent au loto !

Lorsqu'ils parlent d'emploi, c'est bien sur sans rappeler qu'il s'agit de précarité, de contrats de plus en plus courts, avec quatre mois sur douze et des charges si importantes que les jeunes vivent de plus en plus dans des camions aménagés !

Le pays se vide et se meurt de l'impossible intelligence, du manque de concertation et de la fuite de ses enfants vers d'autres cieux offrant de plus grandes perspectives d'emploi durable !

Même les "champions" originaires du crû, ceux que l'on voit sur des affiches, eux sont partis ailleurs il y a bien longtemps et s'ils reviennent, c'est épisodiquement ou pour faire la "pub" rémunérée pour des élus qui ont contribué aussi à ce qu'ils s'en aillent !

Elle est où la "réussite" des "grands domaines skiables" ?

Que nous reste t'il sinon cette pétition dont certainement l'impact auprès des promoteurs du GDS66 ne provoquera que colère, indignation et refus d'écoute !

Le lien : https://www.change.org/p/monsieur-jean-louis-demelin-maire-de-font-romeu-pr%C3%A9sident-de-la-cc-capcir-haut-conflent-non-au-projet-de-grand-domaine-skiable-des-pyr%C3%A9n%C3%A9es-catalanes?tk=ZIEdyKiQXJVSWqNGw2wFmSKVz1d-LfLXW4nStP6c1VQ&utm_source=petition_update&utm_medium=email

G.

Commenter cet article